Adventures to go

Adventure to goChangement de support pour cet article. Penchons-nous aujourd’hui sur un petit jeu PSP qui a eu quelques difficultés à percer en Europe mais qui mérite qu’on s’y attarde. Adventures to go vous propose d’incarner Finn Courtland, un anti-héros qui fait partie d’une bande de vauriens prêts à tout pour s’enrichir et obtenir la gloire et la renommée. Alors que son pays est en guerre, lui ne désire pas participer au conflit directement mais plutôt se faire un maximum d’argent en participant à Adventures to go ! une sorte de labyrinthe virtuel généré artificiellement mais qui permet d’obtenir des objets réels servant ensuite pour la guerre. Les participants d’Adventures to go ! récoltent donc des objets dans un monde artificiel et gagnent ainsi en notoriété sans devoir risquer leur vie. Mais l’apparition de démons au sein même de cet univers artificiel, qui semblent de plus étroitement liés à cette guerre à laquelle Finn ne veut pas participer, changera radicalement la donne pour notre héros qui se retrouvera, bien malgré lui, entraîné dans des évènements qui le dépassent.

Informations techniques

Comme toujours, voici quelques petites informations techniques sur le jeu :

  • Nom: Adventures to go
  • Éditeur : Natsume
  • Développeur : Zushi
  • Date de sortie en Europe : 12 février 2010
  • Genre : RPG ; Tactique
  • Mode de jeu : Un joueur
  • Classififation : +12 ans
La ville où se déroulent toutes nos aventures

La ville où se déroulent toutes nos aventures

Système de combat

Les combats sont au centre du jeu puisqu’il s’agit d’un RPG de type tactique. On y retrouve certains éléments-clés qui font le succès du genre, comme le quadrillage qui permet de se déplacer lors des combats tout en positionnant son personnage par rapport aux divers ennemis. Les combats se déroulent au tour par tour. Les monstres n’apparaissent pas sur le terrain et les combats se lancent sans que vous puissiez les éviter. Vous devez remplir certaines conditions pour que votre aventure soit un succès et celles-ci ne nécessitent pas forcément d’éradiquer tous les monstres du donjon. Vous possédez une barre de vie qui descendra au fur et à mesure que vous combattez et que vous subissez des dégâts, et celle-ci remonte difficilement. Certains monstres lâcheront des trésors qui peuvent contenir des objets de soin vous permettant de récupérer de la vie. Affronter toutes les créatures que vous croiserez pourra donc s’avérer fatal une fois arrivé devant le boss du donjon et vous faire manquer votre objectif.

Un petit visuel du système de combat avec son quadrillage

Un petit visuel du système de combat avec son quadrillage

La magie

La magie est intéressante en soit puisqu’il faut la créer vous même. Vous obtenez des cristaux de différents éléments que vous pouvez combiner pour former de nouvelles magies comme des flèches de lumière, de terre, des lames de feu, etc. La combinaison se fait entre deux, trois ou quatre de ces cristaux et nécessitera divers essais pour trouver les combinaisons gagnantes. Celles-ci seront alors répertoriées chez l’érudit du village où elles pourront être consultées à loisir. La magie à un nombre limité d’utilisation dans une aventure. Une fois toutes ces utilisations employées, vous devrez attendre la fin de l’aventure et le début d’une nouvelle pour pouvoir l’utiliser à nouveau.

Customiser son donjon

Plus vous avancerez dans l’aventure et plus les possibilités qui s’offrent à vous pour développer vos donjons, ou « aventures », deviennent nombreuses. Vous pouvez, par exemple, choisir le type de terrain sur lequel vous évoluez. Mais ce n’est pas tout, vous pouvez également choisir la taille du donjon, le nombre d’étages, mais aussi les monstres que vous rencontrerez. Tout ceci vous permet une multitude de possibilités qui vous rapporteront plus ou moins d’argent au final. Vous pouvez décider de la jouer simple en ne prenant que les options de base, ou de tenter le tout pour le tout en plaçant toutes les difficultés au maximum. À vous donc de choisir votre stratégie en fonction des équipements et des compétences de vos personnages ,ainsi que de votre maîtrise du système de jeu. Au final, comme vous vous en doutez, plus les risques sont grands et plus les récompenses sont à la hauteur de ceux-ci. À vous de trouver le juste milieu pour ne pas finir ruiné par vos tentatives infructueuses de vous frotter à plus fort que vous ! Le système de combat est basé sur un système de points d’action nommés AP. Plus vous avez d’AP et plus vous pouvez effectuer d’actions. Se déplacer, user de sorts, attaquer, sont autant d’actions qui consomment des AP. Quand vous n’avez plus d’AP, vous ne pouvez plus attaquer et il vous faut attendre un certains nombre de tours pour que ceux-ci se rechargent. Pour la magie, vous possédez des cristaux qui, une fois combinés, vous permettent d’invoquer de plus puissants sortilèges.

Graphismes et musiques

Les graphismes sont jolis sans être exceptionnellement beaux. Les donjons sont quelques peu vides et, même si les combinaisons de milieux peuvent donner de jolies choses, on regrettera le manque de développement du décor. La musique est à l’image des graphismes. Bien intégrée sans être transcendante, elle a quand même le mérite de mettre un peu d’ambiance.

Les graphismes sont correctes mais les décors un peu vide

Les graphismes sont correctes mais les décors un peu vide

Avis de la Rédac’

Keul: Adventures to go est plein de bonnes idées et mérite vraiment d’être testé même si on lui reprochera certains éléments. Les combats n’ont rien de réellement palpitant et le système de points de combat plombe bien souvent ce qui aurait mérité d’être un peu plus dynamique. Les explications et tutoriels sont minimalistes – pas comme dans un Etrian Odyssey – mais auraient mérité d’être un peu plus développés. Le système de classe est intéressant, même si la possibilité d’associer n’importe quelle magie à n’importe quelle classe sans restriction casse un peu l’utilité d’avoir différencié les personnages. La plus grande partie de votre amusement proviendra, à n’en pas douter, de la personnalisation de vos donjons. Vous pourrez tenter diverses combinaisons de milieux, ce qui vous donnera la possibilité d’affronter de nouvelles créatures et de débloquer de nouveaux objets. Plus vous avancerez dans l’histoire et plus les possibilités qui s’offriront à vous seront nombreuses. Si vous êtes motivé, vous avez donc des dizaines heures d’exploration et d’essais qui vous tendent les bras. A tenter si vous désirez essayer quelque chose de nouveau

Partagez

Vous aimerez peut-être...

2 Réponses

  1. Daraven dit :

    Je l’ai vu il n’y a pas très longtemps à la Fnac pour un prix dérisoire et j’ai hésité à me l’acheter. Je me disais qu’un jeu pour une tune ne devait pas valoir grand chose. Par contre, vu la présentation que vous en faites, je me demande si je ne vais pas y retourner et me le prendre. Après tout, vu le prix, je ne risque pas grand chose et j’avoue qu’avoir la possibilité de créer mes donjons comme je l’entends est très tentant.

    • Keul dit :

      Il est pas mal et c’est vrai que les Donjons qu’on développe est une idée des plus sympathiques. Par contre, il y a pas mal de soucis de ponctuations dans la Version française. Il manque des renvois à la ligne et aussi des espace si bien que parfois, on se retrouve Avec des phrases du genre : « acceptez ce Prixen argent »… J’ai bien mis 30 secondes avant de réaliser que Prixen n’était pas un objet mais les mots et prix et en collés ensemble. A part ça, ça reste une bonne expérience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *