Agone

Introduction

Dans cet article, je vais vous parler d’un jeu de rôle médiéval-fantastique dont l’univers tourne autour d’inspirations baroques et qui est basé sur une trilogie de romans. L’univers de ce jeu est un mélange de magie, de poésie et d’art, qui se croisent et se couplent en une parfaite harmonie pour donner une expérience unique en son genre ; le tout, très fidèle à la série de livres de laquelle il s’inspire. Jeu de rôle basé sur la trilogie des Chroniques des Crépusculaires, de Mathieu Gaborit, il s’agit bien entendu d’Agone.

Agone-bases

Informations techniques

D’abord édité par Multisim de 1999 à 2003, Agone va disparaître, comme c’est le cas d’un grand nombre de jeux de rôle, quand son éditeur fera faillite. Cette disparition se fit à au grand dam des fans, puisqu’alors étaient annoncés deux suppléments, un atlas des Royaumes Crépusculaires et le Guide Abymois. Par la suite, l’éditeur Ubik a réédité le livre de base d’Agone, mais ce dernier peine à remonter la pente, embourbé dans des problèmes juridiques qui pourraient bien mettre fin à son univers avant même que celui-ci ne regagne ses lettres de noblesse. Néanmoins, les fanzines des éditions du Souffre-jour continuent de proposer des aides de jeu et des éléments d’environnement pour le jeu Agone depuis août 2004. Le Guide Abymois est paru en novembre 2009 chez Mnémos.

L’univers

Le monde d’Agone, appelé Harmonde, se divise en différents royaumes, eux-même divisés en baronnies et en domaines, qui eux-aussi sont divisés en territoires. La politique y joue un rôle majeur et il faudra connaître les différences entre monarchie, république, empire, etc. pour en apprécier toute la saveur. L’accent est également placé sur les plans socio-économique et historique. L’Harmonde est peuplé d’humains et d’autres créatures variées appelés « saisonins », en rapport avec les saisons. Ainsi, les minotaures, les nains, les lutins, et autres créatures sont affiliés aux quatre saisons que sont le printemps (Lutin, Farfadet, Satyre), l’été (Ogre, Minotaure, Géant), l’automne (Pixie, Draconien, Morgane) et l’hiver (Fée noire, Nain, Méduse). L’automne est considéré comme une saison maudite, car elle est tombée sous le joug du Masque, le Maître du Faux-Semblant. Finalement, l’Harmonde est composé d’un continent unique abritant les Royaumes Crépusculaires et de quelques îles (Bokkor-la-Jeune, Bokkor-la-Vieille et l’Île de l’Automne)

agone

Éléments principaux

Comme dans de nombreux jeux de rôle, le Maître du Jeu porte un nom spécifique. Agone ne fait pas exception et vous endosserez le rôle d’Eminence Grise. En tant qu’Eminence Grise, également abrégé EG, vous devrez veiller au bon déroulement de l’intrigue de la partie alors que vous joueurs devront démêler l’énigme que vous leur proposerez. Les joueurs incarnent des Inspirés, c’est-à-dire des humains ou des saisonins qui sortent des normes. Tous les personnages joueurs (personnages joués par un joueur) possèdent un don appelé Flamme. Il s’agit d’un vestige de l’Harmonie originelle des Muses, un atout qui les a guidés durant leur vie, leur accordant succès et chance aux moments les plus critiques de leur existence. Alors que les serviteurs du Masque et de l’Ombre tentent de s’approprier leur monde, les Inspirés se voient révéler leur secret et sont investis d’une mission périlleuse et complexe : délivrer l’Harmonde de la menace du Maître du Faux-Semblant, Eternel qui fut créé par les Muses dans leur quête de l’Ultime Perfection et qui a trahi sa lignée.

Les magies

La magie d’Agone apparaît sous trois formes : les Arts, qui se divisent en quatre parties, l’Emprise, elle-même divisée en trois parties, et la Conjuration

Les Arts

L’inspiration permet au joueur d’exercer une magie très rare, L’Art, qui se divise en quatre formes :

  • La Geste (poésie)
  • La Cyse (sculpture)
  • Le Décorum (peinture)
  • L’Accord (musique)

L’Emprise

L’Emprise est accessible a tous, même au non-Inspirés ; mais ceux-ci, de part leur don hors du commun, sont capable de la transcender. Pour cette magie particulière, il s’agit d’utiliser de petites créatures agiles et fortement empathiques, nommées Danseurs, qui vivent pour la danse et l’harmonie du mouvement. Le lien entre le danseur et le mage est la base de cette relation. L’Emprise est encadrée par une organisation de mages, nommée Cryptogramme-Magicien, et se décompose en trois approches différentes :

  • Le Jornisme : magie « blanche », altruiste, basée sur un lien empathique très fort avec les Danseurs. Il y a un lien d’amour très fort entre le mage et son danseur, l’un pouvant mourir de la perte de l’autre. Le mage jorniste fait danser son danseur car ce dernier aime ça.
  • L’Eclipsisme : magie « neutre », opportuniste, basée sur des libertés accordées aux Danseurs. Le lien est ici basé sur une relation d’amitié et de confiance, le danseur est perçu comme un outil précieux. Le mage eclipsite utilise son danseur pour obtenir un gain
  • L’Obscurantisme : magie « noire », puissante, basée sur la torture des Danseurs. Dans cette obédience, le mage explore la douleur et la souffrance de son danseur, non par haine mais par curiosité, il passera de longs moments à soigner son danseur

La Conjuration

À ces deux types de magie s’ajoute la Conjuration, une pratique qui se rapproche d’une science occulte et qui permet l’invocation de démons provenant des Abysses, les profondeurs obscures de l’Harmonde.

ecran_agone

Conclusion

L’approche de l’univers d’Agone peut sembler difficile, puisqu’il s’agit de connaître de nombreux éléments politiques pour en apprécier toutes l’étendue. Néanmoins, le cœur artistique du jeu, axé autour de la poésie, de l’art et de la sculpture, fait de son univers un monde dans lequel on se retrouve vite plongé et qui vous embarque dans des aventures hautes en couleur. Si vous avez l’occasion de tester ce jeu de rôle, vous verrez alors à quel point son univers est vaste et travaillé. Pour peu que vous ayez lu la trilogie des Chroniques des Crépusculaires, vous visiterez des lieux qui vous sont familiers, ce qui ne fera qu’accentuer encore votre plaisir pour ce jeu.

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *