Astra – Lost in space

Astra – Lost in space raconte un voyage scolaire de 2063 qui se change en aventure de survie lorsque les élèves se retrouvent projetés à des années-lumières de leur point de départ par une étrange sphère d’énergie. Un space-opera plein de mystères et d’humour !

La couverture du tome 1 d'Astra Lost in space

Fiche technique

  • Titre : Astra – Lost in space
  • Auteur : Kenta Shinohara
  • Type : Shonen
  • Origine : Japon
  • Genre : Aventure, Science-fiction. Humour
  • Editeur VF : nobi nobi !
  • Sens de lecture : Japonais
  • Année : 2019
  • Nombre de tomes : 5
  • Statut : Terminée
  • Niveau : Lecteur moyen

A quoi s’attendre

En 2063, les voyages scolaires ont bien changé et se font dorénavant sur une autre planète ! Aries, Kanata et sept autres de leurs camarades du lycée CAIRD débarquent donc sur la planète McPa pour une semaine seuls, sans professeurs ou parents, en complète autonomie.

A peine ont-il le temps de commencer l’exploration de leur nouvel environnement qu’une étrange sphère d’énergie leur fonce dessus et les projette dans l’espace, à des années-lumières de leur point de départ !

Montés à bord d’un ancien vaisseau qui se trouvait providentiellement en orbite non loin de leur point d’arrivée, le petit groupe d’élèves va devoir s’organiser pour survivre et tâcher de revenir chez eux.

Avis de la rédac’

Mikaua : De nouveau, une série shonen qui s’annonçait d’entrée de jeu sur cinq tomes. C’était pile l’occasion pour moi de me replonger un coup dans la science-fiction. Astra – Lost in space commence sur des notes légères et pleines d’humour, pile dans l’ambiance d’un début de voyage scolaire. L’apparition de l’élément perturbateur – la mystérieuse sphère d’énergie – prend du coup aussi bien les personnages que le lecteur par surprise et va amorcer un tournant vers une partie bien plus sérieuse du scénario : comment survivre, seuls, perdus dans l’espace ? Les élèves vont devoir apprendre à collaborer face à l’adversité et ils vont tous tisser de très fort liens entre eux. De plus, chacun aura sa part de gloire : chaque tome voit deux élèves en particulier (ceux qui apparaissent sur la couverture) mis en avant, sans que les autres ne soient pas pour autant mis complètement en retrait. Les évolutions de caractère sont bien maîtrisées, c’est un plaisir de découvrir ces personnages très humains et bien campés. Plusieurs mystères, dont la fameuse sphère d’énergie, émaillent également le scénario, et tous trouveront des réponses solides et bien fouillées : l’auteur a extrêmement bien planifié son scénario, les cinq tomes sont juste ce qu’il faut pour que tout tienne debout sans qu’on ait une impression de fin bâclée à la va-vite pour rentrer dans le nombre de tomes annoncé. Enfin, Astra – Lost in space a beau être un space-opera, l’humour n’est jamais bien loin et autant les blagues à l’intérieur du scénario que celles qui frôlent le fameux 4e mur sont sympathiques et amènent un bon coup de détente entre deux morceaux plus sérieux. Le dessin, enfin, est très net, très détaillé sur les décors et la faune et la flore des planètes extra-terrestres, un peu plus sobre sur les personnages – ce qui met en valeur leurs attitudes et expressions. Une très bonne série de science-fiction que je recommande chaudement !

Sources :

La série au complet

Article sur la série du site Manga-news

Partagez

Vous aimerez peut-être...

1 Réponse

  1. 26 juillet 2020

    […] quelques exemples de mangas appartenant à cette catégorie : Appleseed, Astra – Lost in space, Barakamon, Black Torch, Dragon Ball, Dark Grimoire, Dragon Hunter, Dreamland, Dukalyon, Element […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.