Au cœur des terres ensorcelées

Adaptation de contes roumains, « Au cœur des terres ensorcelées » est une bande-dessinée qui étend légèrement la trame classique des contes pour les rapprocher de notre monde actuel. Le tout servi par un dessin original et agréable.

Couverture de "Au coeur des terres ensorcelées"

Fiche technique

  • Titre : Au cœur des terres ensorcelées
  • Auteur : Maria Surducan (Roumanie)
  • Type : Franco-belge
  • Origine : France
  • Editeur: Les aventuriers de l’étrange
  • Genre : Fantasy, Conte
  • Sens de lecture : Européen
  • Année : 2019
  • Nombre de tomes : 1
  • Statut : Terminé
  • Niveau : Lecteur moyen

A quoi s’attendre ?

« Il y a bien longtemps, dans le jardin d’un royaume lointain, un oiseau-chapardeur déroba de précieuses pommes d’or. Ainsi, les trois fils du souverain se lancèrent à sa poursuite. mais seul le plus jeune réussit à passer la frontière interdite, celle des terribles terres ensorcelées. »

Le récit va donc suivre ce troisième fils dans ses aventures à la recherche de l’oiseau chapardeur ; et comme dans tout bon conte qui se respecte, le héros va devoir rendre différents services à ceux qu’il croise afin d’avancer dans sa quête. Mais contrairement à un véritable conte, ici l’histoire s’attarde également un peu sur l’univers où tout se déroule.

Côté dessin, le style mélange une petite touche moderne au style des vieilles enluminures des manuscrits : c’est très coloré et donne de l’originalité au dessin. L’auteur joue également beaucoup avec une application des couleurs par petits traits qui peut surprendre au début mais colle très bien au style en général.

Seconde page du récit, retour des héros des terres ensorcelées...

La 2e page, pour vous donner un aperçu

Avis de la rédac’

Mikaua : Loin des « il était une fois » traditionnels, « Au cœur des terres ensorcelées » arrive à marier l’univers du conte et modernité sans trahir ni l’un ni l’autre. De plus, niveau narration, on commence par la scène finale, pour ensuite revenir en arrière sur les évènements qui ont mené jusque-là. C’est peu courant pour un conte, mais c’est accrocheur ! Le dessin est épuré, les personnages très expressifs et la mise en scène des formules magiques est originale (quoiqu’on ait parfois franchement du mal à lire les mots, mais l’effet visuel vaut bien ce petit désagrément). Niveau couleurs, c’est bien coloré, comme les enluminures dont l’auteur s’est inspiré, et cette idée de travailler énormément par traits m’a d’abord surprise mais l’oeil s’y habitue vite et le rendu final est magnifique. Un conte évolue au fil du temps et au fil des différents conteurs, qui se l’approprient et le rendent à leur public en l’adaptant parfois à l’air du temps, et « Au cœur des terres ensorcelées » en est un magnifique exemple. Je recommande vivement cette bande-dessinée à tous les amateurs de contes, et même à ceux qui y goûtent moins, ça pourrait être l’occasion d’en trouver un qui vous plaise.

Source des images

Site de l’éditeur

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.