Batman Ninja

Batman Ninja est un film d’animation mettant en scène plusieurs super-héros et super-vilains de l’univers de Batman, qui se retrouvent propulsés dans le Japon féodal à la suite d’un accident. Dépourvu de sa technologie, Batman va alors devoir développer de nouvelles techniques pour tenter d’arrêter les machinations de ses ennemis et s’efforcer de retourner à son époque.

Informations techniques

L’affiche du film

  • Titre original : ニンジャバットマン Ninja Battoman
  • Titre français : Batman Ninja
  • Date de sortie : 24 avril 2018
  • Scénaristes : Leo Chu, Eric S. Garcia
  • Réalisateur : Junpei Mizusaki
  • Studio d’animation : Warner Bros. Animation, DC Entertainment
  • Licence : DC Comics
  • Genre : Animation, Super-Héros
  • Thèmes : Japon féodal, Guerre
  • Origine : Japon/USA
  • Durée : 85 minutes
  • Àge : 12+

L’histoire en quelques mots

Alors qu’il combat Gorilla Grodd au-dessus d’Arcane Asylum, une machine nommée « machine à tremblement de terre » est accidentellement activée et renvoie Batman ainsi que tous les détenus de la prison dans le Japon féodal. Là, Batman découvre qu’il est arrivé deux ans après tous les autres voyageurs, et que le Joker et les autres criminels de Gotham sont devenus des Seigneurs féodaux et qu’ils se livrent une guerre pour conquérir le Japon et réécrire l’histoire selon leur conception du monde. Dans ce Japon sans technologie, Batman et ses alliés vont devoir apprendre à maîtriser les arts du ninjutsu pour stopper leurs ennemis et les ramener à leur époque grâce à la machine de Gorilla Grodd.

Un style graphique qui oscille entre l’animation des américaine et japonaise

Un crossover entre le monde du manga et celui du comics

Batman Ninja propose aux fans de concilier les genres du manga et du comics dans une œuvre totalement inédite. Ce faisant, les Studios Warner ont fait appel à un studio japonais qui a mandaté trois animateurs de renom. C’est à Takashi Okazaki, connu pour la production d’Afro Samurai, Junpei Mizusaki, connu pour son travail sur les génériques d’ouverture des séries Jojo’s Bizarre Adventure ou de Stardust Crusaders, et à Kazuki Nakashima, connu pour des séries comme Re : Cutie Honey ou Gurren Lagann, qu’à donc incombé la mise en œuvre de ce projet pour le moins fantaisiste.

Batman_Ninja_décors

Des décors magnifiques qui jurent parfois avec le style employé pour les personnages

Bon à savoir

Les scènes de combat ont été filmées avec de véritables acteurs avant d’être transposées en animation afin de donner plus de réalismes à celles-ci.

Durant le combat final, l’apparence adoptée par les singes et chauve-souris pour créer le méga-batman reprend l’apparence iconique du costume de ce dernier dans les premiers Detective Comics.

Batman_Ninja_personnages

Un design de personnage assez particulier

Avis de la rédac’

Keul : Vous aimez la période historique du Japon féodal, les samouraïs et les ninjas, et vous êtes un fan de Batman et de son univers ? Passez votre chemin. Dire que ce film m’a déçu est un tel euphémisme qu’il faudrait inventer un nouveau mot pour le qualifier. Qu’on se le dise, il n’y a pratiquement rien à sauver dans Batman Ninja. Le scénario nous ressort une nième prophétie pour justifier l’aide apportée aux héros sur place et enchaîne les actions sans queue ni tête, ni tentative de justification. On confond ninja, samouraï et shogun, on termine sur un combat entre méchas géants style Power Rangers bon marché avec des animaux qui s’assemblent pour former un « robot » géant.

L’animation des combats est ridicule et on frise la crise de nerfs à cause des punchs line des personnages. Je ne sais pas si le but était de faire un hommage à Batman et Robin de 1997, mais si c’est le cas les répliques sont parfaitement au niveau. Seul point positif, les graphismes, qui sont assez jolis et qui tentent d’intégrer le style artistique du Japon de l’époque. Dommage que cette partie soit gâchée par les scènes d’actions omniprésentes et qui ne laissent aucun répit au spectateur. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir voulu concilier BD et manga, mais il semblerait que les styles n’arrivent pas à se mêler pour donner quelque chose de cohérent dans cette œuvre. Un seul verdict, direction les Abysses de Geek-It et bon appétit à Lui.

batman-ninja_combat_mecha

Le fameux combat de mecha qui semble sorti de nulle part

Xefed : Batman Ninja est certainement l’un des pires films d’animation que j’ai eu la (mal)chance de voir ces dernières années. Si je devais lui trouver une qualité, ce serait de faire passer les dialogues et le scénario de Fireworks pour de la haute littérature. Plus sérieusement, pour moi qui adore le Japon et la période féodale, ce film est une insulte à la culture et à l’histoire du Pays du Soleil levant.

Presque rien n’est respecté ; même si je comprends l’idée de mélanger les genres du manga et du comics, rien ne justifie le climax totalement pétage de plombs avec un combat style mécha géants (même si avec l’auteur de Gurren Lagann dans l’équipe de développement, c’est compréhensible) contre amas de singes/chauve-souris qui forment un… un quoi ? Je ne sais pas, mais on va dire un truc géant vaguement humanoïde. Non mais vous êtes sérieux là ? Je commence à comprendre pourquoi le film n’est jamais passé au cinéma. Bref, un bon exemple que partir d’une idée saugrenue fan service ne suffit pas forcément pour faire un bon film. Mais Lui se régalera de cet OVNI qui n’aurait jamais dû voir le jour !

Bande annonce

Source des images

 

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.