Black Torch

Black Torch nous offre un cas de possession des plus original : un Mononoké, créature surnaturelle capable de dévorer les humains, et un jeune homme descendant d’une lignée de ninjas s’allient et se retrouvent à partager le même corps. Accrochez-vous, les histoires de ninjas débarquent en plein XXIème siècle !

Couverture du tome 1 de Black Torch

Fiche technique

  • Titre : Black Torch
  • Auteur : Tsuyoshi Takaki
  • Type : Shonen
  • Origine : Japon
  • Genre : Action, Fantastique
  • Editeur VF : Ki-oon
  • Sens de lecture : Japonais
  • Année : 2018-2019
  • Nombre de tomes : 5
  • Statut : Terminé
  • Niveau : Lecteur moyen

A quoi s’attendre

Jiro Azuma est loin d’être un jeune homme comme les autres : non seulement il est issu d’une longue lignée de ninjas, mais il possède la capacité de parler aux animaux. Hélas, au grand agacement de son grand-père et même s’il a un bon fond, Jiro utilise principalement l’art des shinobis qu’il lui a été enfoncé dans le crâne pour se bagarrer et s’attirer des ennuis.

Un jour cependant, il recueille un chat noir très mal en point pour le soigner. Ledit félin, nommé Rago. s’avère rapidement faire partie des Mononoké, des créature surnaturelle qui vivent cachés des humains, même s’ils ne dédaignent pas en croquer un ou deux à l’occasion. Malgré sa réputation de puissance exceptionnelle, Rago est en fuite, car il est traqué à la fois par des humains et des membre de sa propre espèce ! L’un de ces monstres ne tarde pas à retrouver la trace de Rago et, lors du combat qui s’ensuit, Jiro, qui voulait aider coûte que coûte, se retrouve aux portes de la mort.

C’est là que Rago, pour le sauver, prend la décision de prendre possession de l’humain. Maintenant tous deux dans le même corps, ils vont devoir faire équipe, ainsi que choisir leur camps : humains, ou Mononoké ?

Un avant-goût du style de l'auteur de Black Torch

Quelques cases sans texte pour vous permettre d’apprécier le dessin de Black Torch

Avis de la rédac’

Mikaua : Cinq tomes. Cinq ! Quand j’ai vu Black Torch débarquer dans ma librairie bd favorite en annonçant d’entrée de jeu un nombre de tomes aussi réduit, j’ai levé un sourcil dubitatif ; c’est que les shonen m’ont habituée à un nombre de tomes beaucoup plus important ! Mais ce jeune ninja des temps modernes avec son chat sur les épaules qui souriait d’un air hautain sur la couverture semblait me mettre au défi de lire sa série, alors je me suis laissée tenter et j’ai plongé dedans. Black Torch, loin du goût bâclée qu’on certaines séries trop raccourcies, tient bien dans ses cinq tomes : pas de longueurs, pas de temps morts, à peine quelques pauses pour reprendre son souffle, le scénario envoie une énergie incroyable du début à la fin sans pour autant larguer les lecteurs. Les personnages ne sont pas trop nombreux, ce qui permet à l’auteur de leur offrir un background qui tient la route et de bien les camper dans l’histoire et leur personnalité malgré le petit nombre de tomes. Au niveau des cases, c’est bien découpé, l’histoire est clairement lisible, et question graphisme, moi qui normalement préfère les dessins un peu plus léchés, j’ai accroché à ce dessin qui prend de faux airs de croquis dans les scènes d’action intense et qui réussit du coup à insuffler l’énergie dégagée bien mieux qu’une longue description. Une très bonne série, qui donne un bon coup de pep’s aux histoires de ninjas !

Sources

La série au complet

Article sur la série du site Manga-news (malheureusement pas eu l’occasion de lire leur excellent dossier avant d’écrire cet article mais n’hésitez pas à en profiter !)

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.