Carnets de voyage : Bretagne 4 :  Carnac

Situés au Sud du Morbihan, les alignements de Carnac sont l’un des emplacements les plus visités de toute la Bretagne. Il s’agit aussi de l’un des lieux les plus connus au monde lorsqu’on parle d’alignements mégalithiques. Datant de l’époque néolithique, ces alignements chargés de mystère et de légendes sont encore loin d’avoir révélé tous leurs secrets.

Histoire

Histoire des mégalithes de Carnac

Pour vous aider : une petite carte des lieux

On ne parle pas ici de l’alignement de quelques centaines de pierres comme on en trouve en divers lieux en Bretagne. En réalité, il y en a des milliers, réparties sur plusieurs sites et sur plus de quatre kilomètres. Ces alignements furent érigés au néolithique et seraient vieux de plus de 6000 ans.

  • Gee : Ça fait beaucoup
  • Kit : Et il y en avait plus avant, il faut savoir que la mer a recouvert un bon nombre de ces mégalithes.

Même si les alignements peuvent paraître parfaitement parallèles, on se rend rapidement compte qu’il n’en est rien. En fonction de l’endroit où se situe sur le site, on a soit l’impression que les alignements sont parallèles, soit qu’ils forment une sorte d’entonnoir

Un exemple d’alignement de mégalithes avec, ici, le site de Kermario

Notes de voyage : Ce qui frappe tout de suite quand on arrive sur le site, c’est la taille et surtout la quantité de pierres dressées qui se trouvent sur place. Quand on sait que celles-ci ont très probablement été amenées sur place durant le néolithique, on ne peut qu’être émerveillé par l’énergie qu’il a fallu dépenser pour permettre de tailler d’aussi grands blocs de pierre et pour les déplacer à cet emplacement. On s’étonne également de voir que le site est entièrement protégé derrière des barrières qui délimitent une zone dans laquelle les touristes n’ont pas le droit d’entrer, bien que celles-ci soient nécessaires à la préservation des mégalithes.

Légende : Selon une légende transmise aux jeunes enfants de Carnac, Cornély, alors pape à Rome, était poursuivi par des soldats païens. Il était alors accompagné de deux bœufs chargés de porter ses bagages. Un soir, alors qu’il arrivait devant la mer, les soldats le talonnaient de près, rangés en ordre de bataille. Cornély se cacha dans l’oreille d’un bœuf et transforma ses ennemis en pierre. Ainsi naquirent les alignements mégalithiques de Carnac.

Ce qui frappe également quand on visite Carnac est le fait que le village tout proche s’est inséré dans les alignements de telle manière à ce que certains d’entre eux délimitent les jardins et les rues. Les Cromlech (cercles de pierre), sont également parfaitement intégrés à l’architecture des lieux.

De nombreux mégalithes « perdus » en pleine nature

Mais il est une question que tout le monde se pose ou presque : à quoi servaient les alignements de Carnac ? Il est en effet très peu probable – vu l’énergie et les moyens déployés pour bâtir le site – que les alignements n’aient pour seule et unique vocation que l’esthétisme.  Alors à quoi servaient ces mégalithes et pourquoi les avoir alignés ? Aujourd’hui encore, cette question reste sans réponse. Plusieurs pistes existent et celles-ci évoluent, s’affinent et se précisent au fil des découvertes. Peut-être ces alignements étaient-ils employés comme lieux de cérémonie, peut-être indiquaient-ils des voies sacrées ou étaient-ils liés aux astres et à leurs mouvements. Une théorie plus récente voudrait qu’ils indiquent un passage vers un autre monde et fassent office de frontière entre notre monde et un autre. La seule chose qui est sûre, c’est qu’il faudra encore de nombreuses années pour percer le mystère de ces alignements.

Entretien du site

L’entretien du site étant assez compliqué, le Centre des monuments nationaux, gestionnaire de l’ensemble mégalithique, a dû faire preuve d’inventivité pour permettre sa préservation. Les machines ne pouvant se rendre entre les menhirs sans risquer de les abîmer, une solution plus naturelle a été trouvée et est désormais appliquée : à savoir, des moutons des Landes de Bretagne

  • Gee : Des moutons ? Mais ils ne risquent pas d’abîmer le site en mangeant toutes les plantes ?
  • Kit : Justement non, il s’agit d’une espèce de moutons endémique à la Bretagne, qu’on pensait disparue jusqu’en 1985 et qui a été retrouvée chez quelques particuliers. Ils participent activement à la préservation de l’écosystème du lieu.
  • Gee : Alors en plus de préserver les mégalithes, ils préservent l’écosystème ?
  • Kit : Exactement ! Et en prime, leur laine particulière est employée par « l’Association pour les moutons Landes de Bretagne et Belle-Île » pour aider au développement de la région.
  • Gee : Ils sont trop forts, ces moutons !

La maison des mégalithes

La maison des mégalithes est ouverte toute l’année. Celle-ci propose des visites guidées qui vous permettront d’accéder aux zones protégées par des barrières tout en suivant les explications détaillées de votre guide. La maison des mégalithes contient également plusieurs espaces de présentation du site et des personnes importantes ayant contribué à son développement.

Notes de voyage : Si vous désirez vous trouver au plus près des menhirs, vous n’aurez pas d’autre choix que de passer par la billetterie de la maison des mégalithes pour réserver une visite guidée des lieux. Pensez cependant à vous y prendre assez à l’avance et, surtout, à bloquer entre 1 et 2 heures par site visité.

Le Ménec

Le Ménec

L’alignement « Le Ménec » se trouve au nord du bourg de Carnac, entre les hameaux du Ménec et de la Croix-Audran. L’alignement est néanmoins séparé en deux parties par la route menant au bourg de Carnac. Une fois cet alignement passé, on trouve l’alignement de Toulchignan.

Le Ménec est un alignement assez important puisque c’est 1150 menhirs répartis en 11 rangées qui s’offrent au visiteur. Un cromlech comprenant 71 pierres se situe au début de l’alignement.

Le village du Ménec s’est installé dans l’enceinte composée de 71 blocs presque jointifs et celle-ci est désormais parfaitement intégrée dans le village.

Notes de voyage : Même si les alignements ne sont pas très visibles depuis la route et que les places de parc manquent un peu, cet alignement reste très impressionnant. On peut également citer qu’à une centaine de mètres de l’enceinte occidentale, un menhir se détache franchement des autres par sa taille et sa forme plus filiforme. Ce Menhir se nomme « Le géant du Ménec »

Légende : L’une des plus anciennes légendes prétendait que les alignements de Carnac étaient en réalité un cimetière gaulois. Les menhirs auraient alors été installés pour honorer les morts. Les grosses pierres auraient été réservées aux plus riches alors que les plus petites auraient été réservées aux plus pauvres.

  • Gee : 3 mètres, c’est ça ?
  • Kit : Au-dessus du sol, oui, mais encore plus si on compte la partie enterrée.
  • Gee : Wow

Kermario

Kermario

Le site mégalithique de Kermario est sans conteste le site le plus impressionnant de Carnac mais, malheureusement, le plus fréquenté. Avec près de mille menhirs répartis sur dix lignes, il possède également de nombreux monuments aux abords des alignements. Un dolmen marque l’extrémité occidentale de l’alignement. Victime de son succès, le site est désormais entouré d’une clôture et les visiteurs ne sont plus autorisés à s’y rendre, sauf s’ils sont accompagnés d’un guide.

  • Gee : On dirait que ça empêche pas certains gamins d’y aller.
  • Kit : En plus ils tentent de renverser un menhir, mais ils n’ont aucune chance, ils devraient savoir que…
  • Xefed : NAN MAIS VOUS FOUTEZ QUOI, LÀ ?! VOUS VOULEZ QUE J’AILLE CHERCHER VOS MÈRES ?!
  • * Gamins qui se carapatent sans demander leur reste *
  • Gee : Elle fait flipper, Xef.
  • Kit : Tu l’as dit.

Les alignements de Kermario au milieu des fougères

Notes de voyage : Bien que toujours magnifique, cet alignement a subi de nombreuses dégradations au fil des ans. La route coupe celui-ci par exemple, cassant les alignements. La formation d’un étang, celui de Kerloquet, a également abîmé le site, tout comme l’établissement d’une ferme et d’une carrière dans l’enceinte mégalithique. Ajoutons à cela des restaurations pas toujours exactes et l’ajout de faux menhirs, et on comprend aisément que les restaurateurs actuels travaillent d’arrache-pied pour tenter de remettre le site dans son état d’origine. On regrettera également l’absence flagrante de places de parking proches du site.

Tumulus de Kercado

Tumulus de Kercado

Le tumulus de Kercado, également connu sous le nom de Mane Groez, est l’un des plus ancien monument du Morbihan.

Un Cromlech entoure le tumulus et marque peut-être les limites d’origine du cairn en pierres sèches.

A quelques mètres du tumulus, un menhir a été redressé à sa place d’origine par Zacharie le Rouzic (un archéologue spécialiste des traditions populaires et du folklore breton). Ce menhir particulier est en relation avec le monument, le calendrier et les mouvements du soleil. Les rayons de ce dernier n’entrent dans la chambre du tumulus qu’à certaines dates précises (les équinoxes), éclairant les gravures présentes dans celui-ci. Lors de la découverte du tumulus, celui-ci était dans un état de conservation parfaite, même si l’intérieur avait été visité. Le tumulus se compose d’un long couloir au bout duquel on accède à une chambre quadrangulaire, formée, au fond, par deux pierres dressées. La dalle qui compose le plafond est gravée

Notes de voyage : Parlant de gravure, on peut mentionner celle de la balance, qui ne sera éclairée par le Soleil levant que pendant le signe zodiacal de la Balance. Connaissant les techniques de calcul de l’époque, c’est réellement impressionnant.

Le Tumulus de Kercado possède une composition géométrique particulière qui forme ce qu’on appelle un tricarré, comme on peut le voir sur l’image ci-dessous.

Notes de voyage : Pourtant assez connu du grand public, le tumulus de Kercado est beaucoup moins visité que les alignements de Kermario. De fait, il vous offre une visite intéressante et calme, au milieu de la forêt, dans un lieu parfaitement préservé. Le tumulus offre donc une expérience très enrichissante.

  • Gee : Parfaitement préservé… pour le moment…
  • Kit : C’est sûr que si on trouve d’autres touristes du genre de ceux qu’on a croisés et qui s’amusent à gratter les gravures avec leurs clés, ça ne va pas durer.
  • Keul : Bah, avec la saucée que je leur ai passée, ils ne sont pas près de recommencer. Pour une fois que mon anglais jeu-vidéo me servait…
  • Gee : Dis Kit, ils font flipper, avec Xef, à hurler sur ceux qui respectent pas les règles.
  • Kit : Contente-toi de filer droit et tout se passera bien, Gee, tout se passera bien…

Tumulus St-Michel

Tumulus St-Michel

Édifié aux alentours de 5000 av. J.-C., il ne s’agit ni plus ni moins que de la plus ancienne tombe géante construite à la surface. Formé d’une butte de terre et de pierre, il mesure 125 mètres de long et 58 mètres de large pour 10 mètres de haut. Il fut exploré pour la première fois en 1862 et les chercheurs y découvrirent un caveau central dans lequel était entreposé un mobilier funéraire prestigieux composé de nombreux trésors. Par la suite, vers 1900, un second dolmen fut découvert sur le site.

Le sommet du Tumulus forme un belvédère naturel duquel on a une vue panoramique de la région. La chapelle dédiée à l’archange St-Michel s’y trouvant date de 1927 et est héritière de toute une succession d’édifices cultuels.

La présence du Tumulus St-Michel aurait probablement participé à l’élaboration des alignements de Carnac.

Notes de voyage : Le Tumulus St-Michel est un incontournable si on visite la région. Facile d’accès – un parking se trouvant à quelques centaines de mètres de là – il offre une vue imprenable sur la région et est magnifiquement préservé. Il est également impressionnant de par sa taille, bien plus grande que celle des autres tumulus que nous avons eu la chance de visiter.

Plages de Carnac

Plages de Carnac

Les cinq plages de Carnac – la Grande plage de Carnac, la plage de Légenèse, la plage de Ty Bihn, la plage de Saint-Colomban et la plage de Beaumer – représentent une alternative bienvenue si vous désirez vous reposer après votre visite des alignements de mégalithes. Avec leur sable fin, leurs pentes douces, leurs eaux vivifiantes et limpides, elles sont idéales si vous voulez faire une pause en famille.

  • Gee : La plage, merveilleux !
  • Kit : Se détendre au soleil…
  • Xefed : Sauf que les animaux sont interdits ici.
  • Mikaua : Ils pourraient fermer toute la plage s’ils vous trouvent.
  • Gee : Mais c’est pas juste !
  • Kit : C’est de la discrimination contre les mascottes, ça !
  • Keul : On pourrait les enterrer et les laisser là, tant qu’à faire.
  • Xefef : Mais nooon, après on va encore dire qu’on abandonne nos déchets derrière nous.
  • Kit : Vous êtes cruels !

Notes de voyage : Notre visite nous a menés à la Grande Plage de Carnac, non par choix mais plutôt par hasard. Il faut bien avouer, les plages de Carnac sont victimes de leur succès et le nombre de places de parking est limité, si bien qu’il faudra certainement vous attendre à tourner en rond pendant un bon moment avant de trouver une précieuse place de parc. Comme nous, celle-ci risque donc de déterminer la plage sur laquelle vous passerez le reste de la journée.

Partagez

Vous aimerez peut-être...

3 Réponses

  1. 8 septembre 2020

    […] Carnets de voyage : Bretagne 4 : Carnac […]

  2. 8 septembre 2020

    […] Carnets de voyage : Bretagne 4 : Carnac […]

  3. 8 septembre 2020

    […] Carnets de voyage : Bretagne 4 : Carnac […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.