Chevaliers de Myth Drannor (les) / Ed Greenwood

Être aventurier dans le royaume forestier du Cormyr n’est pas de tout repos, surtout quand on s’attire les faveurs du roi Azoun et de la reine Filfaeril. Entre les trahisons des nobles, les manigances des Mages de guerre, les attaques répétées de Château-Zenthil et les monstres qui semblent pulluler, les Chevaliers de Myth Drannor risquent fort d’avoir toutes les peines du monde à rester en vie.

Fiche technique

Les Chevaliers de Myth Drannor - Ed Grenwood

La trilogie des Chevaliers de Myth Drannor – Ed Grenwood

  • Auteur : Ed Greenwood
  • Titre original du cycle : Forgotten Realms: The Knights of Myth Drannor
  • Titre français du cycle : Royaumes Oubliés – Les Chevaliers de Myth Drannor
  • Titres des œuvres :
    • Les épées de Soirétoile (Swords of Eveningstar)
    • Les Épées du Dragon de Feu (Swords of Dragonfire)
    • L’Épée qui ne dort jamais (The Sword Never Sleeps)
  • Dates de la première publication : 2006-208
  • Nombre de tomes : 3
  • Genre : Fantasy, Fantastique
  • Affiliation : Royaumes Oubliés
  • Origine : Etats-Unis
  • Niveau : Lecteur moyen

Bibliochimie

Si un alchimiste voulait recréer ce livre dans son alambic, quelles choses pourrait-il utiliser comme ingrédient ?

  • L’univers de Faérune et des Royaumes Oubliés
  • Des conspirations, trahisons et manigances politiques en tout genre
  • Des aventuriers qui se font ballotter au fil des alliances et trahisons des puissants

Les Epées de Soirétoile

Le Epées de Soirétoile

Les épées de Soirétoile

Les épées de Soirétoile

Florin Fauconnier a toujours voulu vivre de grandes aventures et, par un heureux coup du destin, il s’apprête à réaliser enfin son rêve. Le roi du Cormyr est en danger et, après l’avoir tiré d’un mauvais pas, Florin et ses amis, les Épées de Soirétoile, lui proposent leur aide. Mais la tâche n’est guère aisée et les compagnons auront tôt fait de s’attirer les foudres de certains des plus redoutables ennemis du royaume. Ils devront apprendre à se faire confiance et se montrer dignes de la Couronne s’ils veulent sortir vivants de ces péripéties.

Les Epées du Dragon de Feu

Les Epées du Dragon de Feu

Les épées du Dragon de feu

Les épées du Dragon de feu

Si vous n’avez pas lu les précédents tomes de la série, la section suivante contient des spoilers

Bien qu’ayant rendu un fier service à la couronne du Cormyr, les nouvellement nommés Chevaliers de Myth Drannor sont cependant priés de quitter le royaume pour calmer les esprits belliqueux des nobles qu’ils ont froissés par leurs actions. Envoyés à Valombre, il se pourrait cependant qu’ils n’y parviennent pas, car le Zentharim est à leur trousse. Découvrant un complot contre le roi et la reine du Cormyr, ainsi que contre le magicien royal Vangerdahast, il leur faudra faire preuve de persévérance pour empêcher celui-ci, quitte à combattre les Dragons Pourpres, les guerriers protecteurs de ce même royaume.

L’Epée qui ne dort jamais

L’Epée qui ne dort jamais

L'épée qui ne dort jamais

L’épée qui ne dort jamais

Si vous n’avez pas lu les précédents tomes de la série, la section suivante contient des spoilers

Par deux fois déjà, les Chevaliers de Myth Drannor ont sauvé le Cormyr d’une fin tragique. Malgré tout, leurs exploits héroïques sont loin de faire l’unanimité et les aventuriers se sont mis nombre de nobles et autres Dragons Pourpres à dos. Aussi leur faut-il quitter le Royaume forestier dans les plus brefs délais afin de gagner Valombre, où l’un d’entre eux y deviendra seigneur. Mais les ennemis des Chevaliers sont loin d’en avoir fini avec eux et la route qui les mènera à Valombre risque fort de se changer en piège mortel.

Ed Greenwood

Greenwood et les Royaumes Oubliés

Ed Greenwood

Ed Greenwood

Greenwood l’auteur ayant crée l’univers des Royaumes Oubliés pour ses campagnes perso lorsque D&D. Connu pour son personnage d’Elminster qui fait des apparitions dans presque toutes ses œuvres ainsi que des autres Élus de la déesse de la magie Mystra, il est le créateur de nombreuses régions et créatures qui forment désormais le décor de campagnes du jeu de rôle Donjons et Dragons, toutes éditions confondues. Le style de l’auteur mêle magie, aventures et complots politiques entremêlés de trahisons et alliances en tout genre, pour donner au lecteur un aperçu de la complexité de son univers. Comme c’est le cas de R.A. Salvatore avec son personnage de Drizzt Do’Urden, Greenwood entremêle plusieurs histoires entre elles, histoires qui se croisent et se mêlent au fil de l’aventure des héros pour donner un entrelacs d’intrigues qui se resserrera à mesure que l’œuvre touche à sa fin. Le tout aboutit le plus souvent à une apothéose dans vingt-trente dernières pages du roman.

Avis

Avis de la Rédac’ 

Keul : Cette série m’avait attirée principalement à cause de son nom. Dans l’univers des Royaumes Oubliés, très peu d’ouvrages traitent de Myth Drannor et de ses secrets, et c’est donc avec un grand intérêt que j’ai débuté la lecture de ces ouvrages. Premier constat pour le volume un, il n’y a aucun lien avec la célèbre cité. Les héros évoluent au Cormyr, une région connue pour ses magiciens de guerre, ses Dragons Pourpres, qui représentent une organisation martiale, et les complots politiques en tout genre. On y retrouve les figures principales de la région, comme le Roi Azoun, le magicien royal Vangerdahast, et bien d’autre encore. On y suit les aventures des Epées de Soirétoile, tout fraîchement nommés aventuriers par sa Majesté et devant faire face à plus d’ennemis que le roi ne semble en compter. Si l’œuvre est riche en rebondissements, elle est quelque peu difficile à suivre puisque plusieurs personnages manigancent dans leur coin contre les aventuriers, se gênant ou se combattant mutuellement quand une alliance n’est pas possible. Surveillé de toutes parts, le groupe du rôdeur Florin Fauconnier est victime de ces manigances et ne peut que tenter de survivre aux divers pièges et attaques qui ne cessent de se mettre en travers de leur route.

Le second tome de la trilogie ne diffère pas tant que ça du premier dans le sens où les complots sont toujours partie intégrante de l’intrigue, saturant même celle-ci par moment. Il devient dès lors assez difficile de suivre les machinations de chaque personnage secondaire, dont les intrigues et manigances forment comme des dizaines de chemins qui viennent croiser la route de l’histoire principale et s’emmêlent autour de celle-ci. Bien que l’histoire se base principalement sur les machinations contre le Cormyr, les Chevaliers de Myth Drannor ne se la coulent pas douce pour autant. Attaqués de toutes parts, passant d’un combat à l’autre jusqu’à devoir s’attaquer aux Dragons Pourpres, ils n’ont pas une seule minute de répit. On frôle parfois l’acharnement tant les combats sont nombreux et disproportionnés par rapport à la puissance des Chevaliers de Myth Drannor. La fin reste également quelque peu embrouillée. Tous les complots sont réglés en une quarantaine de pages et s’enchaînent à une vitesse ahurissante, si bien qu’on restera quelque peu perplexe en fermant le livre.

L’Epée qui ne dort jamais vient conclure cette trilogie riche en rebondissements. On y retrouve une nouvelle fois nos chevaliers en proie avec toutes les menaces que semble contenir le Cormyr, et qui semblent agir de concert pour empêcher ces derniers de quitter le royaume forestier. Nouveaux combats contre des mages surpuissants, nouveaux complots et monstres en tous genres viendront donc une nouvelle fois mettre à mal les chevaliers déjà bien éprouvés par leurs précédentes aventures. Même si le récit est toujours aussi intense et parfois difficile à suivre. Ce dernier tome répondra aux nombreuses questions que le lecteur se pose et mettra un terme aux menaces imminentes qui pèsent sur les chevaliers.

Sources des images

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.