Collegia magica (trilogie) / Carol Berg

La trilogie de la Collegia Magica nous emmène sur les traces de trois agents secrets devant enquêter sur la tentative d’assassinat du roi de Sabria. Mais le complot s’avère plus étendu que prévu, et de puissantes forces tant magiques que politiques s’en mêlent. Tirer cela au clair ne sera pas de tout repos, et moins encore quand l’entente entre les agents n’est pas très cordiale…

Portier de Savin-Duplais, protagoniste du tome 1 de la collegia magica

Premier tome de la Collegia Magica

Fiche technique

  • Regroupe les titres :
    • The spirit lens
    • The soul mirror
    • The daemon prism
  • Titre de la série : Collegia magica
  • Auteur : Carol Berg
  • Genre : Fantasy
  • Nombre de tomes : 3
  • Années de sortie : 2010-2012
  • Niveau : Lecteur moyen
  • Langue : Anglais

Bibliochimie

Si un alchimiste voulait recréer cette série dans son alambic, quelles choses pourrait-il utiliser comme ingrédients ?

– Un scénario excellemment bien ficelé, aux multiples intrigues qui se croisent et s’entrecroisent

– Le talent de Carol Berg pour mettre le lecteur au cœur des pensées de ses héros

– Un univers où la magie, affaiblie, est en train de se faire supplanter par la science

A quoi s’attendre

Portier de Savin-Duplais est bibliothécaire au collège de Seravain, le dernier collège magique du royaume de Sabria. Dernier collège, car depuis les Guerres de Sang (Blood wars) qui ont décimé les rangs des mages et fait disparaître dans l’oubli des connaissances inestimables, la magie et ses praticiens ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes. De plus, la science fait chaque jour de nouvelles avancées, expliquant un peu mieux le monde et devenant ainsi de plus en plus populaire, d’autant plus que le roi lui-même est féru de sciences. Malgré cela, Portier donnerait tout pour pouvoir devenir mage. Hélas, même s’il a une connaissance théorique des plus complètes du sujet, il est incapable de lancer le moindre sort, d’où le fait qu’il ait été relégué à un travail administratif.

La vie monotone de Portier va se trouver bouleversée le jour où il est convoqué en toute discrétion par son royal cousin Philippe de Savin-Journia. Il va devenir agente confide au service de sa majesté, et devra enquêter sur une tentative d’assassinat du roi, ainsi que sur divers objets qui ne se comportent pas du tout selon les lois naturelles… Dans son enquête, Portier devra faire équipe avec le chevalier Ilario de Sylvae, choisi par le roi pour l’aider dans les méandres de la Cour, malgré sa personnalité fantasque. Et comme la magie semble jouer un rôle majeur dans l’affaire, le bibliothécaire s’adjoindra l’aide de Dante, un jeune mage brillant mais de caractère violent et aux idées frôlant l’hérésie d’un peu trop près. Comme si l’affaire n’était pas déjà assez compliquée…

Le premier tome de la Collegia Magica sera vu à travers les yeux de Portier de Savin-Duplais. Au fur et à mesure que le complot tentaculaire révèle de nouveaux développements, on passera au point de vue de la demoiselle Anne de Vernase dans le tome deux, pour terminer par le tome trois, qui mélangera plusieurs points de vue, et en majorité ceux d’Anne et de Dante.

Avis de la rédac’

Mikaua : On m’a un jour promis sur le stand Bragelonne, au Salon du Livre et de la Presse de Genève, que l’idée de traduire le reste de l’oeuvre de Carol Berg en français était loin d’être enterrée, mais qu’on attendait seulement d’en avoir l’occasion. Comme cela fait maintenant plusieurs années de cela, je me suis sentie autorisée à céder à l’impatience et à franchir la barrière des langues pour vous présenter la perle qu’est la trilogie Collegia Magica. Comme toujours, le talent de Carol Berg permet de se nicher au cœur des pensées de ses personnages, et on vit le récit aux premières loges. L’univers est surtout développé au travers de son histoire – les fameuses Blood Wars ayant laissé leur empreinte un peu partout, le scénario y revient souvent – et de son intéressante opposition magie-science ; on ne voyagera vraiment que dans le troisième tome, les deux autres se déroulant majoritairement au palais. Et cela, c’est sans compter le Temple, qui surveille les mages de près mais qui n’est pas dans le camp de la science non plus. Vous rajoutez par-dessus les intrigues que toute bonne Cour royale se doit d’abriter, et vous obtenez le sympathique panier de crabes dans lequel les héros vont devoir plonger ! Les personnages sont magistralement campés, chacun garde son caractère mais saura évoluer à son rythme ; des amitiés vont se nouer, certaines d’autant plus fortes qu’elles auront mis du temps à se créer. Bref, des personnages bien exploités et bien travaillés, exactement comme je les aime ! Entre ça, et le scénario qui sait rester captivant tome après tome, de la première à la dernière page, la Collegia Magica est un magistral travail de Carol Berg, qui vaut bien le petit effort de le lire en anglais.

Partagez

Vous aimerez peut-être...

1 Réponse

  1. 11 décembre 2019

    […] Collegia Magica […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.