Les contes du boudoir hanté

Les contes du boudoir hanté forment une série de trois bandes-dessinées dont les histoires se basent sur des mythes chinois connus. Bien qu’il s’agisse d’une trilogie, les récits sont totalement indépendants les uns des autres et chaque bande-dessinée ne comporte qu’un seul et unique conte. Les trois ouvrages peuvent donc être pris séparément sans qu’il n’y ait de problème de compréhension. Ces histoires ont toutes la Chine comme toile de fond, là où la tradition est plusieurs fois millénaire. Les contes du boudoir hanté originaux représentent une suite de 496 nouvelles fantastiques, rassemblées et transcrites par Pu Songling entre le 17ème et le 18ème siècle. Les trois bandes-dessinées éditées par Delcourt nous proposent de suivre trois de ces contes, adaptés des histoires fantastiques. Dans cet article, nous allons nous atteler à vous présenter ces trois ouvrages en tentant de mettre en évidence les points communs entre eux.

Informations techniques

  • Titre traduit : Les contes du boudoir hanté
  • Auteur: Morvan Jean-David et Li Yishan
  • Dessin et couleurs : Li Yishan
  • Origine : Europe
  • Genre: Conte ; Légendes
  • Editeur VF: Delcourt
  • Prix indicatif : 15€
  • Année: 2008
  • Nombre de volumes parus: 3
  • Statut: Terminée
  • Âge conseillé : 14 ans et +

Pour vous mettre en appétit

   Tome 1

Les contes du boudoir hanté : Tome 1

Les contes du boudoir hanté : Tome 1

Ce premier tome nous conte l’histoire de deux jeunes et jolies jeunes femmes nommées Qing et Nie. Bien que splendides, celles-ci sont en réalité mortes depuis déjà de nombreuses années et ont été placées sous les ordres d’un horrible démon. Prisonnières de cette abjecte créature qui les force à séduire les hommes pour ensuite les assassiner et recueillir leur sang, elles sont condamnées à errer ainsi pendant mille ans. L’histoire des deux jeunes femmes prendra néanmoins un tournant décisif lorsque Nie fera la rencontre de Ning Caichen, un jeune baladin qui pourrait bien être la clé de sa libération.

   Tome 2

Les contes du boudoir hanté : Tome 2

Les contes du boudoir hanté : Tome 2

Ce conte débute alors que An sauve un renard pris dans un piège. Perdu dans une forêt, il erre sans arriver à retrouver sa route jusqu’à ce qu’un vieil homme lui vienne en aide et lui propose de passer la nuit chez lui. An ne se doutait pas encore qu’en acceptant cette offre, le Destin placerait sur son chemin la belle et troublante Hua. Le coup de foudre est presque instantané mais, malgré sa réciprocité, il semble que cet amour cache un lourd secret qui le rend contre-nature.

   Tome 3

Les contes du boudoir hanté : Tome 3

Les contes du boudoir hanté : Tome 3

Qiao est un jeune homme d’origine modeste. Ayant sacrifié sa fortune pour les funérailles de son ami décédé, il s’occupe également de sa vieille mère tout en tentant de réussir ses études de scribe. C’est en écrivant pour les passants afin de rembourser ses dettes qu’il fera la connaissance de Lian et qu’il tombera éperdument amoureux d’elle. Mais la belle est promise au futur vainqueur du concours de poésie organisé prochainement. Participant in extremis à celui-ci, il le remportera haut la main mais il semblerait que le père de la jeune femme n’apprécie pas que Qiao soit aussi pauvre et il se pourrait que les incroyables richesses d’un autre homme n’aient raison de sa promesse de marier sa fille au vainqueur du concours.

Conclusion et avis personne

Les contes du boudoir hanté, même s’ils se basent sur trois histoires totalement différentes, ont tous un point en commun qui se présente sous la forme d’une romance dramatique entre un jeune homme et une jeune femme. Racontant le coup de foudre des deux protagonistes, ces contes mettent en avant les difficultés que peuvent rencontrer deux personnes qui s’aiment dans la Chine antique et fabuleuse dépeinte dans ces récits. Qu’ils s’agisse de l’amour entre un homme et un fantôme comme dans le premier tome, ou entre un homme et un renard doté de pouvoirs comme dans le second, ou simplement entre deux personne de milieux sociaux différents pour le dernier tome, ces contes montrent le poids des coutumes et les effets dévastateurs qu’elles peuvent avoir sur les personnes quand celles-ci sont appliquées à la lettre. Il n’y a alors que peu de place pour cet amour, qui mènera immanquablement les protagonistes vers un drame. Seule le tome 1 semble s’écarter un peu de ces dénouements tragiques en proposant une fin plus ou moins heureuses – même si l’issue du sort devant redonner une forme humaine à Nie ne nous est pas divulguée. On retrouve différents thèmes abordés dans les mythes et légendes chinois, comme les esprits capables de prendre forme humaine, mais aussi la réincarnation des âmes mortelles, ou les démons et fantômes.

Le tout est traité avec un coloris assez sombre, ce qui ajoute une agréable touche de tension et qui illustre parfaitement les drames qui se nouent dans ces histoires. Le sujet est par contre traité de manière assez légère et le peu de texte pour les dialogues nous laissent vraiment sur notre faim. Le dessin est traité à la manière manga, ce qui donne un rendu intéressant même si cela enlève un peu de sérieux à la série.

Alors même si le sujet est déjà connu et que vos aurez vite fait de deviner la fin des histoires très peu de temps après leur commencement, les contes du boudoir hanté proposent tout de même une approche intéressante de ces contes. Et pour une fois que ce thème est abordé par des européens et qu’il ne nous vient pas directement de Chine ou du Japon, cela méritait qu’on s’y arrête.

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *