Créatures et Cultistes

Une fois n’est pas coutume, comme je me plais à vous le dire, je ne vais, une nouvelle fois, pas vous parler d’un jeu de rôle mais d’un jeu de cartes rôlistique et humoristique. Basé sur une série de livres mais également sur un jeu de rôle passablement connus, ce jeu ressemble beaucoup à Munchkin, dont je vous ai déjà parlé, mais se distingue suffisamment de lui pour qu’on lui réserve un article à part entière. Alors dites bonjour aux monstres et créatures diaboliques, vous venez d’ouvrir la terrible boîte qui contient les aberrations les plus inimaginables (et les plus grotesques) de tout l’univers. Basé sur l’univers de Cthullu, vous venez d’ouvrir la boîte du jeu de carte de Créatures & Cultistes

Petites informations techniques

Créatures et Cultistes est en fait la réédition en français d’un jeu sorti aux États Unis durant l’année 1993, chez Pagan Publshing, sous le nom de « Creatures & Cultists ».

Comme c’est le cas pour Munchkin, Créatures et Cultistes parodie l’univers du jeu de rôle en reprenant les grands classiques et des situations souvent connues d’un grand nombre de joueurs. A la différence de Munchkin, l’univers de Créatures et Cultistes est celui de l’Appel de Cthulhu – le jeu de rôle. « Créatures et Cultistes » fut créé par Jeff Barber et John Tynes et édité chez Ubik et EOS Press. Il fut distribué par Millennium

DR-creatures-cultistes

La boîte de jeu et son contenu

Principe

Au début du jeu, vous tirez trois caractéristiques à l’aide de dés : Invocation, Brutalité et Sorcellerie. Chacune de ces caractéristiques permettra de déterminer si les actions sont réussies ou non quand les cartes seront jouées.
Dans Créatures et Cultistes, vous incarnez le chef spirituel qui aura pour mission de guider un groupe de cultistes fanatiques qui ambitionnent d’invoquer leur nauséabond et indicible dieu sur terre. Mais chaque chose en son temps. Tout d’abord, vous n’êtes pas le seul à avoir cette ambition et les autres joueurs, qui incarnent également d’autres chefs spirituels, vous mettront des bâtons dans les roues afin d’invoquer, eux aussi, leur divinité. Vous allez donc devoir faire le ménage dans les rangs adverses afin de préserver la suprématie de votre dieu et, pour cela, vous bénéficierez de divers moyens d’intervention.
A son tour, un joueur doit d’abord jouer les cartes péripéties qu’il a en main. Les effets de ces cartes sont aussi variés que chaotiques et peuvent tuer un cultiste adverse (voir plusieurs dans certains cas) ou augmenter vos caractéristiques, ce qui vous permettra d’attaquer plus fort le tour suivant.
Ensuite, il peut attaquer ses petits camarades de jeu. Pour cela, diverses cartes sont à disposition, comme les cartes invocations permettant de faire intervenir de puissantes créatures (qui peuvent aussi se retourner contre vous d’ailleurs) ou des cartes brutalités qui permettent de s’en prendre à vos adversaires. Vous pouvez également essayer d’invoquer votre dieu.
Lorsqu’un cultiste adverse est tué, l’attaquant gagne des points poulpiques. Ces points sont nécessaires à une invocation de dieu réussie.

L’invocation du dieu est la partie la plus délicate de l’opération car soit il s’agit d’un succès retentissant et vos adversaires meurent (vous aussi accessoirement ) et vous remportez la partie, soit cela se solde par un échec et vous perdez lamentablement la partie.

Avis de la Rédac’

Comme pour Munchkin, Créatures et Cultistes se joue avec plaisir. Les règles sont simples et la prise en main aisée. On rit, on s’amuse, on se tire dans les pattes et on passe un bon moment. Si vous avez l’occasion d’y jouer, n’hésitez pas.

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *