D6 System

D6 SystemHistoire

Historiquement, le D6 System fut mis en place par l’entreprise West End Games (WEG) pour la licence de jeux de rôle Starwars. Son slogan était alors : « One Dice, Infinite Possibilities (Un dé, des possibilités infinies) ». Alors que cette entreprise possédait déjà un autre système de jeu nommé Masterbook, elle plaçait ses espoirs dans ce nouveau système afin de relancer ses ventes, qui commençaient à connaître quelques problèmes. Comme de nombreuses industries du jeu de rôle, la fin des années nonante marque un tournant décisif dans leurs productions, avec l’abandon de nombreuses licences qui ne rapportaient plus assez. L’année 1996 marque la publication d’une version plus générique du système d6 qui, bien qu’il ne connut pas un succès fulgurant, permit la naissance de nombreux jeux de rôles comme Men In Black , Hercule & Xena, DC Universe ou encore Métabarons. Il fallut attendre 2004 pour que le D6 System acquière ses lettres de noblesse, lors de la publication de trois livres de règles. La grande force de ces ouvrage est leur orientation en fonction de l’univers dans lequel on évolue, à savoir : D6 Adventure, D6 Fantasy et D6 Space. Depuis 2009, le D6 Système est couvert par l’Open Gaming Licenses v1.0a ,ce qui signifie qu’il peut être librement employé par une tierce personne pour le développement de nouveaux jeux de rôle.

D6 System

Comme son nom le laisse à supposer, le D6 System n’emploie que des dés à six faces, qu’on abrège communément D6.

Codes dés

Les capacités et compétences d’un personnage sont définies par ce qu’on nomme un code dé. Le code dé est le nombre de dés à jeter, éventuellement augmenté de points à ajouter, lorsque le personnage désire utiliser cette compétence. Par exemple, un personnage possédant un code dé de 3d6+2 devra lancer 3 fois le d6, additionner les résultats, puis ajouter deux au résultat.

Lorsque deux personnages s’opposent, chacun fait un jet avec le code dé de sa capacité ou de sa compétence, et c’est le résultat le plus élevé qui l’emporte. C’est ce qu’on appelle un jet en opposition.

Seuil de difficulté

Le seuil de difficulté représente une valeur limite à passer par le jet de dés. Plus la valeur du seuil de difficulté est grande et plus la difficulté à réussir cette action est haute. Ces seuils sont employés pour opposer un personnage à quelque chose d’autres qu’un autre personnage, comme un objet par exemple. Ils marquent la difficulté à réussir une action donnée, mais peuvent être diminués ou augmentés en fonction des circonstances (blessures, rôle play, etc.). À compter de la seconde édition de Star Wars, un dé spécial, nommé Wild Die (pas Dice?), généralement de couleur différente, permit de déterminer les éventuels échecs ou réussites critiques.

Nombre d’actions et rounds

Un round de jeu dure environ 5 secondes et un personnage ne peut faire qu’une action durant ce round. Cependant, s’il désire effectuer d’autres actions, il peut choisir d’effectuer un nouveau jet (dans la même compétence ou dans une autre compétence) en diminuant son code dé de 1D.

Personnage

Le personnage du D6 System est défini par des caractéristiques qui regroupent un certain nombre de compétences. Les caractéristiques sont les capacités générales d’un personnage, qui traduisent ses forces et faiblesses mentales et physiques, tandis que les compétences correspondent à des actions précises. Une compétence peut avoir plusieurs spécialités. Les compétences sont donc étroitement liées aux caractéristiques, qui détermineront leurs codes dé. Par défaut, le score d’une compétence est celui de l’attribut associé. Le code dé augmentera par la suite indépendamment de la caractéristique. Voici les caractéristiques des trois éditions du D6 système et les compétences associées :

D6 Adventure
  • Connaissance (knowledge): culture, savoirs spécifiques
  • Coordination: coordination œil/geste (tir, lancer)
  • Extranormal:
    • magie (magic)
    • parapsychologie (psionics)
  • Perception: voir, entendre, sentir, toucher, goûter…
  • Physique (physic): force pure
  • Présence (presence): influencer les autres
  • Réflexes (reflexes): combat corps-à-corps, acrobaties, escalade…
D6 Fantasy
  • Agilité (agility): combat corps-à-corps, acrobaties, escalade…
  • Charisme (charisma): influencer les autres
  • Coordination: coordination œil/geste (tir, lancer)
  • Extranormal : magie (magic)
  • Intellect: connaissances, capacités de déduction
  • Perspicacité (acumen): savoir-faire, culture technique non technologique
  • Physique (physic): force pure
D6 Space
  • Agilité (agility): combat corps-à-corps, acrobaties, escalade…
  • Connaissance (knowledge): culture, savoirs spécifiques
  • Extranormal : métaphysique (metaphysics)
  • Force (strength): force et coordination musculaire (escalade, sauter, endurance…)
  • Mécanique (mechanical): utilisation des machines
  • Perception: voir, entendre, sentir, toucher, goûter…
  • Technique (technical): maintenance et réparation des machines

Il existe trois manières de créer un personnage

  • Par des archétypes qui sont décrits dans les ouvrages et qui correspondent à des professions courantes : le joueur choisit un archétype et dispose de 7D à ajouter à des compétences pour personnaliser l’archétype
  • Par un système de répartition de points.
  • En distribuant des D dans les caractéristiques et compétences

Puis, le personnage peut choisir des avantages et défauts qui augmenteront ou diminueront ses codes dés.

Les compétences

Comme nous l’avons mentionné plus haut, les compétences disposent d’un code dé qui est au moins égal à la caractéristique. A la création du personnage, le joueur peut distribuer des dés ou des points dans ces compétences. Par exemple, un personnage possédant la compétence « Culture » à 3D+2 pourra choisir d’ajouter 1 point dans cette compétence (1/3 de D) ce qui la fera passer à 3D+3 soit 4D. À la création, on peut attribuer au maximum 3D (9 points) à une compétence. En progressant, le personnage peut ajouter des dés (ou des points) aux compétences (les caractéristiques restant quasiment identiques tout au long de la carrière du personnage). Si les points additionnels atteignent 3, ils sont convertis en un dé.

Mentionnons au passage l’existence d’une limite. Un personnage doué (caractéristique à 5D) et ayant développé une spécialité très poussée (3D à la compétence et 3D à la spécialité) dispose d’un code dé de 11D au maximum.

Jeux édités

Français : Metabarons ; Star Wars D6

Anglais : Ghostbusters ; Metabarons ; Star Wars D6 ; D6 System ; Men In Black ; DC Universe ; Z-Corps ; D6 – Tecumah Gulch

Sources

Partagez

Vous aimerez peut-être...

1 Réponse

  1. 14 juillet 2016

    […] Système de Jeu : D6 Système […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.