Danzaisha

Quand l’humanité délaisse sa foi au profit de la science, la porte s’ouvre pour les esprits du malin avides d’un corps à posséder. Dans une Londres du dix-neuvième siècle en proie aux ténèbres, deux femmes luttent pour repousser ces esprits en usant d’une savante combinaison entre magie et technologie.

Informations techniques

La couverture du Tome 1

La couverture du Tome 1

  • Titre original: 断罪者〜Tetragrammaton Labyrinth
  • Titre français : Danzaisha Tetragrammaton Labyrinth
  • Auteur : Ei Ito
  • Origine: Japon
  • Genre: Action, Horreur, Yuri
  • Type : Seinen, Yuri
  • Éditeur VF : Doki-Doki
  • Sens de lecture : japonais
  • Année: 2005
  • Nombre de volumes parus: 6
  • Statut : terminée
  • Âge conseillé: 16+

Pour vous mettre en appétit

Dans une Londres du 19ième siècle en proie à une baisse de la foi et aux progrès de la science, les esprits du malin arpentent la terre et se repaissent d’âmes humaines innocentes. Une organisation lutte cependant pour faire reculer ces esprits et les renvoyer au néant. Deux femmes se distinguent dans cette organisation par leurs capacités. Meg, une sœur dotée d’une puissante magie blanche et qui semble cacher un lourd secret, et Angela, une immortelle au corps d’adolescente dotée de pouvoirs incommensurables. Mais quel est le véritable objectif de cette organisation et quel lien unit les deux jeunes femmes ? Alors que les esprits sont de plus en plus nombreux sur terre, l’apparition d’étranges personnages qui semblent liés au passé des deux jeunes femmes pourrait bien faire sombrer le monde dans le chaos.

Des dessins soignées même s'ils manquent quelques fois de détails

Des dessins soignées même s’ils manquent quelques fois de détails

Le genre yuri

Le yuri est un genre d’œuvre quelque peu particulier de la culture japonaise, qui s’axe sur les relations entre les femmes. Également appelé « Girls Love », ce genre peut traiter aussi bien des relations émotionnelles, sentimentales que sexuelles. Très employé dans le monde des mangas et des animes, ce terme est également utilisé au cinéma ainsi que dans les jeux-vidéo et la littérature. Le pendant masculin du yuri est le yaoi.

Avis de la rédac’

Keul : Danzaisha est certainement l’une des plus anciennes séries que j’ai lue, c’est dire que j’ai commencé récemment à m’intéresser aux mangas. Ce qui m’avait frappé à l’époque dans cette série c’était bien l’étrangeté du monde qu’on y découvre. On évolue ici dans une Londres victorienne où se mêlent technologie et magie, et où les esprits du malin évoluent en tout impunité. L’organisation qui lutte contre ces démons – incarnée par les deux héroïnes – est assez difficile à cerner dans un premier temps. On ne comprend pas exactement quels sont ses objectifs, ni ce qui se cache derrière Angela, qui semble dotée de pouvoirs démoniaques elle-aussi. Le premier tome met un peu de temps à démarrer et se contente de nous montrer différents combats qui se terminent presque tous par la mutilation de la jeune fille. C’est là que le lien entre elle et Meg s’éclaircit et on comprend que, pour exister, Angela a besoin de Meg, que ses pouvoirs semblent provenir de cette relation et que tant que cette relation existe, la jeune fille sera capable de se régénérer. Mais l’histoire ne commence réellement qu’à la fin du premier tome et celle-ci ira crescendo par la suite. Figures historiques et autres créatures de légende feront alors leur apparition et le but réel de l’organisation sera enfin dévoilé.

En ce qui concerne les dessins, ceux-ci sont bien travaillés, particulièrement les planches complètes où figurent un personnage. On regrettera cependant le brouillon de certains combats et le découpage pas toujours très clair des scènes d’action. Entre chaque aventure, quelques croquis d’un personnage contenant des informations sur celui-ci nous sont proposés. En fin de chapitre, nous avons parfois droit à quelques crayonnés humoristiques pour clore l’aventure.

Au final, Danzaisha n’est pas exempt de défaut mais propose une approche intéressante du genre yuri qui ne dévie par sur certains sujets sensibles. La violence des combats et des blessures infligées fait cependant que cette série n’est pas à mettre entre toutes les mains et ne peut donc être recommandée que pour un public averti.

Partagez

Vous aimerez peut-être...

1 Réponse

  1. 15 janvier 2018

    […] quelques exemples de mangas appartenant à cette catégorie : Arte, Danzaisha, Gunnm, L’Île infernale, Nausicaä de la vallée du vent, Néo Faust, […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *