Le dernier chasseur de sorcières

Maudit il y a 800 ans lors de son combat contre la Reine des Sorcières, Kaulder – désormais immortel – se bat pour maintenir le fragile équilibre entre le monde des humains et celui des sorcières. Mais lorsque son meilleur ami est tué par la sorcellerie, seule la vengeance lui importe et celle-ci pourrait bien l’amener à se retrouver face à face avec ses anciens ennemis.

Fiche technique

L’affiche du film

  • Titre original : The Last Witch Hunter
  • Titre québécois : La Dernière Chasse aux sorcières
  • Réalisation : Breck Eisner
  • Acteurs: Vin Diesel, Rose Leslie, Elijah Wood, Michael Caine
  • Genre : Action, Fantastique
  • Origine : Etats-Unis
  • Durée : 105 minutes
  • Sortie : 2015
  • Classification : 12+

A quoi s’attendre

Guerrier parti se venger de la Reine Sorcière qui avait décimé sa famille et son village, Kaulder s’est retrouvé maudit au moment de lui porter le coup de grâce. Devenu immortel, il arpente désormais le monde pour lutter contre les sorcières qui menacent les être humains, aidé par une organisation secrète du nom de « la croix et la hache ». Cette organisation met un prêtre protecteur à la disposition de Kaulder pour l’aider à réunir les informations nécessaires sur les sorcières déviantes. Depuis sa malédiction, Kaulder a vu 36 de ces prêtres – tous nommés Dolan – se succéder et mourir, mais n’est parvenu à se lier d’amitié qu’avec le dernier en date. Alors quand celui-ci est assassiné et que la magie y est associée, Kaulder part en quête de vengeance. Mais la mort de son ami cache bien plus qu’il n’y paraît et il faudra que Kaulder plonge dans son passé – à l’aide d’une sorcière capable de percer les rêves – afin de comprendre à qui il a réellement affaire et quelle menace se profile à l’horizon.

L’arbre de la Reine Sorcière

Avis de la rédac’

Keul : J’apprécie assez Vin Diesel pour ses films comme XxX ou les Chroniques de Riddick, aussi quand on nous propose un film de chasseur de sorcière sur fond de scénario d’Highlander, je dis banco ! Je n’avais jamais entendu parlé de ce film, ni jamais vu de bande annonce le concernant, aussi ai-je visionné ce film sans a priori. L’histoire se lance rapidement et on se retrouve directement embrigadé dans une chasse à la Reine des sorcières – rien que ça ! C’est assez perturbant de voir Vin Diesel avec une barbe et des cheveux, mais ça change et c’est tant mieux. Puis vient la malédiction d’immortalité et on est ensuite bombardé 800 ans plus tard. Ceux qui s’attendaient à une chasse aux sorcières par des vikings barbus et musclés en seront donc pour leurs frais, mais cela reste cohérent avec l’immortalité du héros. Rester à l’époque de la Reine Sorcière aurait été – selon moi – une grosse erreur. Puis on nous expose l’évolution du monde, ou plutôt des deux mondes – celui des humains et celui des sorcières – qui vivent en parallèle dans une paix fragile. C’est joliment bien traité même si on y trouve quelques clichés du genre. S’ensuivent le meurtre de Dolan et la vengeance de Kaulder qui – bien que souffrant de quelques inégalités au niveau du rythme – fonctionne assez bien. Le Climax du film est cependant un peu en dessous du reste et nous lance quelques éléments sortis d’on ne sait où pour « laisser la porte ouverte » à une éventuelle suite, ce qui est dommage. Reste que le film est loin d’être mauvais – n’en déplaise aux nombreuses critiques négatives qu’on trouve sur le net et qui le qualifient de nanar – et vous fera passer un bon moment.

Vin Diesel avec des cheveux, ça donne une impression étrange

Xefed : comme pour Keul, j’ai visionné ce film sans m’y être intéressé préalablement (ce que je préfère généralement faire, pour éviter de me faire un avis erroné avant). Alors que dire du Dernier Chasseur de Sorcières ? J’ai bien aimé, vraiment, et je ne comprends pas les critiques qui le qualifient de nanar. Est-ce qu’on peut réellement placer ce film au même niveau que Raptor Island ou Sharknado ? Je ne pense pas. Alors oui le film n’est pas exempt de défauts ou de clichés, mais il a au moins le mérite de proposer quelque chose qu’on ne voit pas souvent. Le scénario fonctionne bien, même si j’aurais aimé qu’ils développent un peu plus le conflit caché entre sorcières et humains. Les personnages sont bien développés et jouent leur rôle efficacement. Et je vous vois déjà arriver avec votre « mais Kaulder est inexpressif comme tous les personnages de Vin Diesel et il a l’air blasé de la vie… ». A ceci je répondrai simplement que le personnage a plus de 800 ans et qu’il est qualifié incapable de ressentir la peur et d’autres émotions. Il le dit lui-même, il n’attend plus grand-chose de la vie, alors ça ne m’a pas surpris. Le seul point noir que je vois à ce film c’est son espèce de Cliffanger final sur des créatures se cachant dans les ombres qui n’est pas spécialement expliqué. On a juste l’impression qu’il fallait trouver une suite possible et qu’ils n’ont trouvé que ça. Mais reste que le film vaut la peine d’être vu.
Mikaua : Comme mes deux collègues, j’ai découvert ce film lors de son visionnage, je n’avais donc aucun a priori. Du coup, j’ai bien apprécié ce film et son scénario, même si j’aurais apprécié un tout petit peu plus de travail pour amener la grande révélation finale ; une petite touche ou deux de plus, pour donner un peu plus d’indication au spectateur sur ce qui se tramait dans son dos, hors champ de la caméra. Pas que j’aime pas me faire prendre par surprise par un retournement de situation, mais avec celui-là on se sentait un peu floué comme lorsqu’un polar se résout d’un deus ex machina, sans aucune chance de trouver le petit détail qui permet de comprendre avant tout le monde. Mais ceci et le fameux cliffhanger de la fin sont les deux seuls vrais points noir de ce film, qui au fond est plutôt sympathique et ne mérite absolument pas sa réputation de nanar.

Bande annonce du film

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *