Dukalyon

Dukalyon, c’est en quelques sortes les Power Ranger revisités par Clamp. Dans les années 90, impossible de passer à coté du phénomène de ces chevaliers des temps modernes avec leurs armures Hi-Tech, leurs bases secrètes et autres gadgets énergétiques.

Informations techniques

Le tome 1 de la série

  • Titre original : 学園特警デュカリオン (Gakuen Tokkei DUKLYON)
  • Titre traduit : Brigade spéciale d’intervention DUKALYON
  • Auteur: Clamp
  • Type: Shonen
  • Sous-catégorie : Mangas
  • Origine : Japon
  • Genre: Aventure, Fantastique, Super-Sentaï
  • Editeur VF: Pika
  • Sens de lecture : Français
  • Prix indicatif :
  • Année: 1992-1993
  • Nombre de volumes parus: 2
  • Statut: terminé
  • Âge conseillé :+12

Pour vous mettre en appétit

Une association de malfaiteurs, dirigée par un prince extraterrestre, tente de prendre le contrôle de la prestigieuse école CLAMP dans la ville de Tokyo. Alors que tout semble perdu – une armada de pions et même des monstres étant à leur service – deux héros apparaissent dans leurs armures luisantes, équipés de blasters et d’épées, et leur tiennent tête. Qui sont-ils réellement, personne ne le sait car ils agissent sous le nom de code de Brigade spéciale d’intervention DUKALYON, prête à défendre la paix dans l’école.

dukalyon scan

Une petite planche pour le visuel du manga

Sentaï et Super Sentaï

Dukalyon reprend les codes du Sentaï japonais. Le Sentaï, c’est une unité militaire qui fonctionne comme une sorte d’escadron d’intervention. Le mot Sentai lui-même est composé de deux kanjis : sen (戦) qui pourrait se traduire par combat et Tai (隊) qui se traduirait par escadron. Sentai serait donc, littéralement, un « escadron de combat ». Diverses séries télévisées ont repris les codes du Sentaï classique pour proposer des groupes de Super Sentaï, sorte de super-héros capables de revêtir des armures pour combattre le mal. Les Super Sentaï sont généralement des séries pour enfants. On pourra citer, parmi les plus connues : Kamen Rider, Ultraman ou encore Power Ranger.

Avis de la rédac’

Xefed : Dukalyon est pour ainsi dire un classique du genre. On y trouve tous les codes du genre Sentaï et de nombreux clins d’œil aux séries télévisées genre Power Ranger. Mais dans l’univers des CLAMP, ça devient plus une parodie du genre. Ce n’est pas la première fois que CLAMP décide de s’approprier un thème (Meka, Magical-girl, ou encore mythologique) pour proposer une version « à leur sauce » en les mélangeant et les détournant. Alors soyons clair, ce n’est pas la plus aboutie de leurs séries, que ce soit au niveau scénaristique – où on est carrément dans le cliché la plupart du temps – où au niveau du dessin. Niveau clichés, tout y passe : le Chef d’équipe dont on ignore l’identité, la double vie des héros, l’assistante qui gère la base secrète, même le vilain méchant prince extra-terrestre est là, avec ses monstres tout droit sortis des vieux nanars japonais (costumes en plastique, tentacules et j’en passe…). Mais cette série vous offre une bonne tranche de rigolade et revoie aux coups de crayons du début de CLAMP. En lisant Dukalyon, on retrouve la fameuse école Clamp qui a servi de théâtre des événements à plusieurs autres séries comme « Clamp School Detective », « Le voleurs au cent visages » et « X ». A savoir si X et les autres séries se déroulent dans le même univers ou s’il s’agit à nouveau d’une histoire de mondes parallèles dont les auteures ont le secret, difficile à dire.

Source des images

Bedetheque

Partagez

Vous aimerez peut-être...

1 Réponse

  1. 5 avril 2019

    […] de mangas appartenant à cette catégorie : Barakamon, Dragon Ball, Dragon Hunter, Dreamland, Dukalyon, Element Line, Final-Fantasy – Lost Stranger, Final Fantasy Type-0, Fullmetal Alchemist,  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.