Final Fantasy VII Remake

Comme son nom l’indique, Final Fantasy VII Remake reprend l’histoire et l’univers du jeu éponyme datant de 1997 et considéré comme l’un des jeux-vidéo les plus mythiques de l’histoire de la PlayStation. Loin de proposer une simple version remasterisée, Final Fantasy VII Remake exploite l’histoire d’origine pour proposer une expérience de jeu nouvelle.

Avant-propos : Parlant ici d’une version remake, c’est donc naturellement que nous comparerons celle-ci avec la version originale du jeu. Cependant, comme beaucoup ne connaissent pas encore Final Fantasy VII, nous prendrons également le temps de développer l’histoire et certains mécanismes du jeu afin que tous puissent comprendre et apprécier la présentation de celui-ci.

Informations techniques

Final Fantasy VII Remake - Jaquette du jeu

La Jaquette du jeu

  • Nom : Final Fantasy VII Remake
  • Éditeur : Square Enix
  • Développeur : Square Enix Business Division 1
  • Musiques : Nobuo Uematsu, Masashi Hamauzu, Mitsuto Suzuki
  • Console : Playstation 4
  • Concepteur : Tetsuya Nomura, Naoki Hamaguchi, Motomu Toriyama, Yoshinori Kitase, Kazushige Nojima
  • Date de sortie : Avril 2020
  • Genre : Action, Aventure, RPG
  • Mode de jeu : Un joueur
  • Classification : 16+

L’univers et histoire

Avalanche, un groupe d’éco-terroristes, tente de protéger la planète depuis des décennies. Pour ce faire, il s’attaque à la Shinra, une puissante compagnie employant l’énergie vitale de la planète pour mettre au point de nouvelles armes et fournir la ville de Midgar en électricité. Avec l’aide de Cloud Strife, un ancien Soldat d’élite de la Shinra, Avalanche tentera de porter un coup décisif à la Shinra afin de sauver la planète. Mais s’attaquer à une compagnie si puissante et possédant une suprématie militaire et scientifique ne sera pas de tout repos et les lourds secrets que cachent la compagnie risquent fort, en éclatant au grand jour, de mettre des bâtons dans les roues d’Avalanche.

Les trois principaux protagonistes de cette première partie

Midgar, cité de la technologie

Dès les premières minutes de jeu, le joueur est plongé dans l’ambiance de la cité de Midgar, de ses bidonvilles et ressent la toute-puissance de la Shinra. L’univers y est développé avec brio, les décors soignés et l’histoire de l’univers, portée par les discussions avec les personnages non-joueurs rencontrés çà et là, bien plus développée que dans l’opus original. On y apprend – entre autres exemples – bien plus de détails sur la guerre entre Midgar et le Wutai qui a en grande partie rendue la Shinra aussi indispensable à la survie des habitants de la ville et qui a abouti à la situation actuelle. Et même si certains râleront sur l’univers clos de cette première partie de l’opus original, celui-ci rend bien l’impression générale de cage réduisant les mouvements des protagonistes.

De l’impuissance des personnages à la tristesse de l’histoire

Final Fantasy VII Remage - Midgar

La ville de Midgar

S’il faut bien reconnaître quelques chose à l’histoire de Final Fantasy VII, qu’il s’agisse de cet opus ou du premier, c’est bien son histoire tragique. Chaque personnage porte en lui les traces de cet univers impitoyable qu’est Midgar, gouvernée par la Shinra. Tous ont de bonnes raisons de se battre mais savent que leur combat est pratiquement une cause perdue. Ils n’ont cependant pas d’autre choix que de continuer, car abandonner laisserait la planète sans défense. Et c’est là que le remake frappe un grand coup. Loin de se contenter de reprendre les évènements de base, il les magnifie, les complète et les polit pour rendre le tout encore plus tragique. Un soin tout particulier a été apporté aux histoires des personnages secondaires comme Jesse, Bigg et Wedge, qui n’avaient qu’un rôle au mieux secondaire dans l’histoire originelle.

Un caractère design revu et des backgrounds enrichis

Barret aussi a vu son histoire et son évolution grandement modifiées, passant de l’un des personnages les plus antipathiques du jeu à l’un des plus appréciés grâce à des scènes particulièrement bien amenées par les développeurs et un développement de sa relation avec sa fille mené avec intelligence.

Système

Final Fantasy VII Remarke reprend nombre d’éléments de gameplay qui ont fait le succès du premier opus. Il laisse néanmoins les classiques combats au tour par tour pour adopter un système de combat plus dynamique dans lequel les personnages évoluent librement dans la zone de combat.

Des lieux iconiques repris mais traités avec soin

Matérias et magie

L’accès à la magie est rendu possible par l’emploi de matérias. Concentrés de mako, elles permettent de lancer des sortilèges élémentaires (glace, feu, foudre, vent), de se soigner ou de développer de nouvelles compétences, résistances et augmentations de caractéristiques en fonction de leur couleur.

L’équipement de matérias sur les armes et objets …

Les matérias vertes représentent les magies offensives, les violettes celles des compétences particulières et augmentations de capacités passives. Les bleues permettent de développer certains effets de matérias, et les jaunes de bénéficier de compétences supplémentaires. Une dernière catégorie, les matérias rouges, permettent d’invoquer de puissantes créatures qui vous aideront lors de certains combats.

… permet l’emploi de puissantes magies

Il existe néanmoins une différence notable entre les matérias de cette version remake et celles de la version originale. Il s’agit de l’influence de celles-ci sur les caractéristiques. Alors que l’ancienne version provoquait des modifications dans de nombreuses caractéristiques (+2% dans la magie, les PM, mais -2% en attaque etc… pour une magie d’attaque), les matérias de ce remake n’augmente qu’une ou deux caractéristiques, ce qui équilibre mieux le jeu.

Armes, équipements et compétences particulières

Chaque personnage possède un certain type d’arme, et chaque arme octroie des emplacements sur lesquels vous pourrez fixer vos matérias. Chaque arme octroie également une compétence spéciale qu’il vous faudra utiliser un certain nombre de fois pour l’apprendre définitivement.

Les armes iconiques de la première version du jeu sont bien entendu de retour

A partir d’un certain chapitre du jeu, vous aurez la possibilité de les améliorer, débloquant d’autres emplacements de matérias. Vous pourrez créer des liaisons entre elles. Ceci vous permettra d’employer les fameuses matérias bleues. Vous pourrez augmenter vos caractéristiques et donner des compétences spéciales passives aux personnages. Pour ce qui est des autres équipements, des bracelets permettront d’augmenter l’équipement possible de vos matérias et certains bijoux augmenteront vos caractéristiques.

Les équipements permettent de booster vos caractéristiques et d’équiper plus de matérias

Combat

Chaque personne possède un type de combat particulier. Cloud combat au corps-à-corps de manière rapide et fluide en mode normal, et puissant mais lent en mode Soldat. Tifa combat très rapidement, enchaînant les techniques et peut charger ses attaques pour effectuer de violent uppercuts.

Des combats très dynamiques

Barret combat à distance et peut effectuer de violentes attaques alors qu’Aeris emploie des attaques magiques chargeant la puissance de son attaque majeure qui relâche toute l’énergie emmagasinée. A ces techniques classiques viennent s’ajouter des compétences spéciales qui peuvent être employées une fois un ou deux segments ATB (Active Time Battle) chargées. Ces barres se chargent en attaque, en contrant ou en recevant des dégâts.

Transcendance

Aux attaques classiques et spéciales viennent s’ajouter les Transcendances. Il s’agit d’attaques très puissantes qui se chargent très lentement lors des combats. En règle générale, la jauge de transcendance se charge lorsque le personnage subit des dégâts. Certains objets et compétences permettent cependant d’augmenter la rapidité de charge de cette attaque particulièrement puissante.

Faiblesse et état de choc

Petite nouveauté dans cet opus, Final Fantasy VII Remake ajoute au combat les effets de « Faiblesse » et de « Choc ». Par certaines actions particulières et qui dépendent de chaque monstre ou adversaire, les personnages peuvent amener ceux-ci en état de faiblesse. En état de faiblesse, l’adversaire subit plus de dégâts et il devient possible d’augmenter rapidement sa jauge de choc.

L’état de faiblesse qui précède l’état de choc

Une fois la jauge de choc remplie, l’adversaire passe en état de choc. Durant celui-ci, il subit 150% de dégâts et n’attaque plus. Il est dès lors possible de s’en débarrasser rapidement. Certaines compétences, comme les attaques spéciales de Tifa, permettent augmenter le pourcentage de choc jusqu’à dépasser les 300% de dégâts.

Expérience et niveau

Chaque combat ou mission rapporte de l’expérience, qui permet au personnages de monter de niveau et de voir leur caractéristiques augmentées. Monter de niveau accorde également 5 points d’amélioration d’arme, permettant de débloquer de nouvelles compétences.

Avis de la Rédac’

Keul : Pas simple de s’attaquer à un remake de Final Fantasy VII quand on connaît le succès qu’a eu ce jeu à sa sortie. Le risque est grand de gâcher ce qui a fait le succès du jeu ou de tout laisser à l’identique, au risque de perdre de nouveaux joueurs. Entre nouveautés et identité de l’original, les développeurs ont-ils réussi le pari de proposer un jeu pouvant vivre de lui-même ? Plusieurs éléments me font dire que oui. Ce qui frappe directement le joueur quand il lance le jeu, ce sont les graphismes. Ceux-ci sont tout simplement somptueux. Quand on connaît la qualité disons peu reluisante de l’opus de 1997 (les bras cubique pour ne citer que ça), on ne peut que s’émerveiller de la qualité et de l’ambition affichées par les développeurs.

Un soin impressionnant a été donné au lieu visités

On appréciera particulièrement la musique mythique qui a participé à la renommée du jeu d’origine. Le ton est donc donné dès les premières secondes et ne faiblira pas durant toute la durée du jeu. Autre amélioration notable, la modification du système de matérias est, selon moi, un excellent point de ce remake. Elle corrige de nombreux problèmes de la version originale mais pas tous. Certains regretteront cependant de ne pouvoir invoquer à tout va pour se débarrasser de leurs adversaires, mais ce n’est qu’un détail.

En plus de cela, les combats sont dynamiques, techniques et demandent d’assimiler les principes de fragilité et de choc. Une fois ceux-ci maîtrisés, ils ne vous laisseront tout de même que peu de répit. Les combats contre les boss, en plus de représenter de véritables défis, sont magnifiquement animés et rendent bien l’épique des situation. La traduction française est – cette fois-ci – d’excellente qualité et contribue, de ce fait à l’immersion dans le jeu. On ne peut que louer les efforts faits pour ne pas réitérer les gros problèmes de la première version, qui avaient fait grincer des dents à de nombreux fans. Le doublage complet est de très bonne qualité et on retrouve avec joies les voix proches de celles d’autres opus de la série, comme Crisis Core et Advent Children.

D’autres lieux ont fait leur apparition mais toujours en gardant Midgar comme trame de base

Au final, Final Fantasy VII Remake est un véritable petit joyau. Le résultat est aussi inattendu qu’inespéré et mérite réellement qu’on s’y intéresse, et ce indépendamment du fait que vous ayez fait l’original ou non. Un scénario sublimé, des graphismes au top et une bande son digne des meilleures qui aient été proposées dans un Final Fantasy. Ajoutez à cela que le jeu propose une fin de partie totalement inédite. Cette dernière modifie considérablement l’histoire d’origine. De plus, elle lie le jeu de base et le remake pour donner une nouvelle dimension à la série. Au Final, on est proche du sans faute. Seul bémol, la liberté de mouvement dans le jeu qui est bridée pour mettre l’accent sur le scénario. On attend avec impatience les deux suites qui viendront boucler l’histoire originale.

Bande annonce

Sources des images

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.