From the Abyss

Boîte du jeu From the Abyss

Oyez les gens ! Ca fait un moment n’est-ce pas ? Mais n’ayez pas peur, je continuerai à vous infliger mes reviews !

Aujourd’hui, je vais vous parler brièvement d’un petit jeu sur DS : From the Abyss.

Il s’agit d’un donjon-RPG/Hack’n Slash. De ce fait, vous allez l’aimer ou pas. Si vous aimez le genre de jeux où tout ce qu’il faut faire c’est massacrer des ennemis, vous allez prendre du bon temps avec le jeu. Sinon… bah non.

356210

La laide couverture européenne, tout chou tout mignon. Je devais vous la mettre.

L’histoire est donc aussi réduite un peu à son minimum : il y a longtemps des démons ont fait des ravages. Ils ont été scellés dans les Abysses, car ils ne pouvaient être vaincus, et on a construit un portail ainsi qu’une cité pour protéger le sceau. Manque de pot, le sceau a éclaté et plein de monstres rendent la vie difficile aux habitants de la ville, et la reine a été obligée de faire appel à des aventuriers. Une grande récompense attendra celui qui réussira à débarrasser la ville du fléau.

fromth10

Vous êtes donc un de ces aventuriers. Pendant votre chemin dans la ville, on va vous poser des questions (dont j’ignore encore l’impact sur la suite du jeu, mais j’avoue pas avoir cherché), du genre « pourquoi allez-vous botter le cul aux ennemis ? » réponse 1 : pour l’argent, réponse 2 : pour la gloire, réponse 3 : je sais pas, etc. La ville est réduite à des icônes sur votre DS : une pour le portail, une pour l’auberge où vous pouvez sauvegarder, retirer et déposer des objets, une pour le marchand, une pour la place où vous pouvez parler aux gens, un tutoriel, et le château. Très simple, mais suffisant.

s4ea3510

Après, on vous envoie tuer des monstres, évidemment. Les niveaux sont différents mondes, liés au portail, appelés « abyss » et chaque abyss a ses étages, avec ses monstres à vaincre et son boss à massacrer. Vous ne pouvez pas sauvegarder dans l’abyss, vous devez retourner dans l’auberge. Une statue vous aide à vous téléporter, et vous pouvez rentrer à chaque début d’étage que vous avez découvert.

L’histoire se développe au fur et à mesure, vous ajoutant ainsi quelques petits trucs : vous devez aller chercher une mage qui a décidé d’aller dans l’abysse pour chercher vengeance, car les monstres ont tué son chéri, il y a des rumeurs quant à un fantôme d’un chevalier etc. Mais le tout est très linéaire en soit, vraiment le donjon rpg classique. Les étages sont des petits labyrinthes avec culs de sac et trésor à trouver.

fromth11

Le gameplay est tout aussi simple, mais efficace : A pour attaquer. Vous avez le choix entre différentes armes, telles l’épée, l’arc, le marteau et le bâton de mage. La première compétence que vous recevez est l’absorption d’âme, qui vous permet de récupérer des compétences sur les monstres. Idée que j’ai apprécié. Les boutons X, Y et B servent aux compétences justement. Votre inventaire est limité à 30 et quelques pour les objets et 27 pour les compétences. Les compétences varient entre le sort de soin, la triple flèche pour l’arc, et la boule de feu. C’est donc relativement diversifié. L’écran du haut sert à montrer le jeu alors que le tactile sert à montrer le menu. Et voilà un peu le défaut du jeu : il se joue principalement aux boutons, L et R servant à jongler entre les différent menus (objets, compétences stats etc), mais augmenter vos stats, changer l’équipement, les skills et autres, se fait entièrement au stylet. Il vous faut donc lâcher vos précieux boutons pour sortir le stylet. Ce qui veut dire qu’avant toute chose, il faut trouver un coin sans monstres pour ne pas se faire attaquer pendant que vous vous organisez.

Votre équipement vous est accessible seulement dans l’abyss. Sortez de l’abyss et vous ne voyez plus ce que vous avez équipé. Ce qui n’est pas très pratique pour savoir si l’épée proposée par le vendeur est plus efficace que celle que vous avez équipée actuellement. Le jeu ne se met pas non plus sur pause, il faut fermer la DS pour le mettre en stand-by si vous devez interrompre un moment.

1710

Les graphismes sont très SNES. C’est soigné, c’est joli, et ça passe bien. Le seul hic, c’est qu’il y a pas de différence de hauteur. Ainsi, si l’orc avec son épée tape un étage au-dessus et que vous vous trouvez en bas, vous vous faites toucher quand même. Cependant, les ennemis volants, eux, ça marche. Quand c’est en hauteur, vous pouvez pas les choper, haha. Les ennemis sont variés, et il y a un système d’élément qui fait que vous pouvez soigner un ennemi si vous lui tapez dedans avec le mauvais élément. Ils agissent aussi différemment et des fois une arme est plus adaptée qu’une autre pour les buter. Les gros monstres à la lance, un arc c’est cool, alors que les petites misères, à l’épée, ça va très bien. Mais changer d’arme est un peu la misère en combat car il faut changer sur le stylet. Mais bon.

dgn_fr10

Enfin bref, j’ai relativement peu de choses à dire sur le jeu. Je prends pas mal de plaisir à le faire. C’est pas un truc phénoménal de la mort qui tue, mais ça passe très bien, ça se joue bien, c’est très agréable, et pas casse-tête. Contrairement à d’autres donjon-RPG tel Etrian où il faut faire très gaffe à son équipe et comment on prend les niveaux et tout, From the Abyss ne se casse pas le tête, mais propose un petit plaisir de poutrage dans la gueule. Si vous aimez le genre, vous n’allez pas regretter son achat à un prix raisonnable. C’est le genre de jeu petit, simple, mais efficace. Si vous cherchez quelque chose de plus profond, bah c’est loupé.

Et voilà la petite vidéo pour conclure :

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *