Futhark – Système runique

Souvent utilisées dans les romans de fantasy en tant qu’écriture liée à la pratique de la magie, les runes sont à l’origine un système d’écriture utilisé notamment par des peuples germaniques du nord de l’Europe : Scandinaves, saxons, etc. Que vous désiriez les utiliser pour enrichir vos histoires ou pourquoi pas faire cogiter vos joueurs pendant toute une partie sur une inscription magique mystérieuse, vous aurez droit non pas à un dictionnaire mais à un futhark. Derrière ce terme un peu barbare se cache plus ou moins l’équivalent runique d’un alphabet, qui doit son nom aux six premières runes qui le composent.

Le futhark ancien qui va vous être présenté ici est donc un système runique, le plus ancien de tous, et il comporte 24 runes. Il n’a pas de sens d’écriture particulier : on peut tout aussi bien l’écrire de gauche à droite que de droite à gauche, voire à la verticale ou même en boustrophédon (c’est à dire en changeant de sens à chaque fin de ligne, à la manière dont on laboure un champ).

Les différentes runes seront données ci-dessous dans l’ordre, avec leur ou leurs noms du futhark ancien (ou germanique), leur prononciation et leurs différentes significations (incluant les significations additionnelles venues des autres futhark).

Si vous désirez en savoir plus sur les systèmes runiques, je vous invite à lire notre article sur le sujet : Les Runes. En revanche, si vous désirez apprendre à les interpréter du point de vue d’un tirage de rune, vous pouvez vous référer à l’un des nombreux sites sur le sujet qu’offre internet.

A&T – Futhark

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *