Heart Gear

Heart Gear nous emmène dans un monde post-apocalyptique où les humains ont réussi, à force de conflits, à pratiquement s’annihiler, laissant derrière eux une terre uniquement peuplée de robots livrés à eux-mêmes. A quoi va ressembler ce monde du point de vue de la jeune Roue, humaine élevée par une machine ?

Couverture du tome 1 de Heart Gear

Fiche technique

  • Titre : Heart Gear
  • Auteur : Tsuyoshi Takaki
  • Type : Shonen
  • Origine : Japon
  • Genre : Action, Science-fiction, Post-apocalyptique
  • Editeur VF : Ki-oon
  • Sens de lecture : Japonais
  • Année : 2019 –
  • Nombre de tomes : 1 (2 en vo)
  • Statut : En cours
  • Niveau : Lecteur moyen

A quoi s’attendre

200 ans après une guerre planétaire qui a quasiment anéanti l’espèce humaine, la Terre n’est plus peuplée que de machines, des Gears, livrés à eux-mêmes. Roue, jeune humaine, a été élevée par Zett, un ancien automate de recherche. Tous deux vivent un quotidien tranquille, jusqu’à ce que, un jour, la jeune fille tombe sur Chrome, un Gear de toute dernière génération, à peine sorti de la chaîne de montage et jamais activé, sans même un programme de base pour indiquer à quoi il était destiné : autant dire que le pauvre est complètement perdu. Zett et Roue le recueillent chez eux, l’intégrant à leur étrange famille.

Quelques temps plus tard, un « insane », un Gear devenu fou, tombe sur leur retraite, détruit Zett et tente de s’attaquer à Roue. Chrome décide alors de devenir le protecteur de la jeune fille, et révèle d’étonnantes aptitudes au combat, lui permettant d’éradiquer la menace. Ayant récupéré l’unité centrale de Zett, Chrome et Roue vont entreprendre un voyage en vue de lui trouver un corps compatible et de le ramener parmi eux.

Avis de la rédac’

Mikaua : Lorsque j’ai vu la publicité pour cette nouvelle série, le seul nom de l’auteur m’a suffi : j’ai beaucoup aimé sa série Black Torch et, bien que Heart Gear ne soit pas du tout dans le même genre, le mangaka m’avait déjà démontré une assez bonne maîtrise du scénario pour que je suive sans trop me poser de questions. On retrouve tout de suite la patte graphique de l’auteur, ce dessin joliment détaillé dans les décors qui garde pourtant ce côté croquis vite fait, ainsi que cette incroyable énergie qu’il arrive à mettre dans ses scènes d’action. Quant au scénario, il m’a tout de suite accrochée : une planète où il ne reste que des robots, voilà une occasion en or pour étudier les possibilités d’adaptation et les limites des intelligences artificielles ! Les personnages de Heart Gear sont très attachants, aussi bien Zett, et son habillage tout en rondeurs, que la jeune Roue et son inépuisable énergie et sa capacité de s’émerveiller de tout. Chrome vient très bien la compléter, avec sa volonté de bien faire et son air perpétuellement impassible, qui est souvent en décalage avec les maladresses qu’il commet en tâchant d’apprendre comment fonctionne le monde, et surtout les relations sociales, autour de lui. Le duo du Gear et de la jeune humaine est très touchant, et les autres robots qu’ils rencontrent sont tout aussi savoureux à découvrir. Cerise sur le gâteau, le double mystère des origines, tant de Roue que de Chrome, promet de belles révélations à l’avenir. Heart Gear, un road-trip post-apocalyptique aussi dynamique qu’attachant, au début très prometteur, que je me réjouis de suivre !

Deux pages du tome 1 de Heart Gear

Deux pages pour vous donner envie

Sources

Le tome 1

Article sur la série du site Manga-news

Partagez

Vous aimerez peut-être...

1 Réponse

  1. 4 janvier 2020

    […] Lost Stranger, Final Fantasy Type-0, Fullmetal Alchemist, Granblue Fantasy, Green mechanic, Heart Gear, Inu Yasha, Kenshin le vagabond, L’Enfant et le Maudit, Le Voleur aux cent visages, Les […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.