High Score – l’âge d’or du gaming

High Score retrace l’histoire du jeu vidéo depuis ses débuts, à la fin des années 70. Des créateurs, des développeurs et autres visionnaires qui leur ont donné vie, même s’ils ne sont pas forcément connus, y sont interviewés.

Informations techniques

Le visuel du documentaire : High Score – l’âge d’or du gaming

  • Titre original : High Score
  • Titre en français : High Score : l’âge d’or du gaming
  • Date de sortie : 2020
  • Nombre de saisons : 1
  • Nombre d’épisodes : 6
  • Durée : 38 à 47 minutes
  • Créé par : France Costrel
  • Raconté par : Charles Martinet
  • Production : Netflix
  • Société de production : Great Big Story
  • Pays d’origine : États-Unis
  • Langue : Anglais, sous-titré
  • Genre : Docu-séries

Le documentaire en quelques mots

De Space Invaders à Doom, en passant par Mario, Sonic et autres jeux emblématiques ou beaucoup moins connus, l’occasion nous est donnée de (re)découvrir l’évolution des jeux-vidéo et de l’informatique, des débuts jusqu’en 1993.

Charles Martinet, le doubleur américain de Mario, retrace cette histoire en nous emmenant aux États-Unis et au Japon, en passant par les compétitions internationales, les enjeux monétaires, les succès, les échecs et les controverses. Le tout est agrémenté d’anecdotes, de rapides contextes historiques, etc.

Et qu’auraient été les jeux-vidéo sans les visionnaires qui leur ont donné vie ? S’ils sont interviewés de nos jours, des mises en scènes en 8 bits viennent illustrer avec humour leurs bons souvenirs.

Moments nostalgie garantis si vous êtes un joueur de longue date !

Avis de la Rédac’

Releeshan : J’aime bien de temps à autre me retourner et regarder d’où je viens. Alors forcément, quand on me propose de retracer rapidement l’évolution des jeux-vidéo, je m’y colle avec plaisir.

Je ne me lasse pas de voir à quelle vitesse l’informatique et les jeux-vidéo ont évolué. Si aujourd’hui j’adore plus particulièrement les RPG et les maps ouvertes, avec les graphismes toujours plus magnifiques et réalistes, je me souviens que le premier jeu auquel j’ai joué était Mario Bros, l’année de sa sortie si ma mémoire est bonne. J’ai aussi eu Pong et le tout premier Donkey Kong entre les mains. Quel chemin parcouru depuis ces jeux pixellisés !

Bref, j’ai eu du plaisir à voir ce documentaire et le recommande.

Mikaua : J’ai vu atterrir l’article de Releeshan dans ma boîte à corrections, et je me suis dit « Ça, il faut que je le regarde ! ». Personnellement j’ai commencé les jeux-vidéo sur le tard : ma première console de salon a été la Nintendo 64 – comme quoi, c’est pas parce qu’on commence plus tard que les autres qu’on en finit moins fan. J’ai du coup beaucoup apprécié ce documentaire, car il m’a permis de mieux comprendre les débuts des jeux-vidéos, et sa présentation est vraiment bien pensée. Les fameuses scènes en 8 bits, c’était vraiment une idée de génie pour varier la narration et bien accrocher le spectateur. Un très bon documentaire qui donne vraiment envie d’aller au bout !

Bande annonce

Sources

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.