Hunter x Hunter

« Des animaux monstrueux, des espèces rares, des richesses enfouies, des trésors cachés. Voici un monde peuplé de démons qui regorge de terres inexplorées. L’inconnu a quelque chose de mystérieux et ces mystères attirent des êtres extraordinaires. On les appelle: les Hunters ». C’est par ces quelques mots que débutent les épisodes de la série Hunter x Hunter, dérivée du manga du même nom. Diffusée pour la première fois en octobre 2011, la série a connu un succès retentissant et plusieurs adaptations. Nous allons nous intéresser ici à la série animée dérivée du manga d’origine.

Informations techniques

Les divers protagonistes de la série

  • Titre original : ハンターハンター (Hantā Hantā)
  • Titre : Hunter x Hunter
  • Date de sortie : octobre 1999
  • Réalisateurs : Hiroshi Kōjina
  • Compositeur : Toshihiko Sahashi
  • Studio d’animation : Madhouse
  • Licence : Kana Home Video
  • Genre : Aventure, Fantasy, Shonen
  • Origine : Japon
  • Arcs/Saisons : 6 (7ième en préparation)
  • Épisodes : 148
  • Durée moyenne par épisode : 25 minutes
  • Statut : en cours

L’histoire en quelques mots

A douze ans, Gon Freecss n’a qu’un rêve : devenir un hunter afin de retrouver son père, lui-même hunter. Ne le connaissant pratiquement pas, Gon désire suivre ses traces pour espérer – un jour – le retrouver. Les hunters sont des aventuriers hors-normes qui peuvent se spécialiser dans la recherche d’artéfacts, de ruines, de créatures légendaires, ou dans la capture de dangereux criminels. Bénéficiant d’avantages que le commun des mortels ne peut qu’imaginer, ceux-ci représentent le seul moyen pour Gon de retrouver son père. Afin d’être accepté dans ce cercle très fermé, il faut dès lors passer un examen, qui se déroule chaque année dans un lieu tenu secret. Consistant en une série d’épreuves qui varient d’une année à l’autre, l’examen ne laisse que peu de chances aux nouveaux, qui doivent dès lors redoubler d’efforts pour espérer le passer. Mais pas de quoi décourager Gon qui – en plus de posséder des capacités physiques hors-normes – possède un moral et une bonne humeur à toute épreuve. C’est durant cet examen que Gon fera la connaissance de Kurapika, qui ne vit que pout venger son clan, le clan Kuruta, de Léolio, qui désire acquérir de l’argent pour financer ses études de médecine, et de Kirua, le fils d’une famille d’assassins d’élite, la famille Zoldik. Ceux-ci deviendront petit à petit ses meilleurs amis et Gon pourra compter sur eux pour relever les difficiles épreuves de l’examen des hunters et l’aider dans la recherche de son père. Mais cette recherche amènera le groupe à découvrir que le monde dans lequel ils vivent est loin d’être aussi merveilleux que ce que tous l’imaginent et que des dangers bien pire encore ne demandent qu’à se dresser sur leur route.

Des protagonistes aux pouvoirs extraordinaires mais également des créatures fantastiques

A chaque saison son choix d’orientation

Ce qui fait le succès de la série n’est pas seulement sa narration de qualité, ses épisodes haletants, pleins de rebondissements, et l’animation et la musique de qualité. Non ! Ce qui fait réellement le succès de la série est sa capacité à se renouveler sans cesse et ne pas tomber dans la routine de certaines autres séries. Chaque nouvelle saison est l’opportunité de découvrir un nouveau pan de l’univers de Hunter x Hunter et une autre facette du développement des personnages. L’histoire va donc se découper en plusieurs arcs – six pour le moment – qui garderont tous la recherche du père de Gon comme fil rouge en arrière-plan.

La premier Arc se concentre sur l’examen des Hunters, alors que le second est une mission de sauvetage de Kirua. On passe ensuite à une sorte de tournoi gigantesque dans l’Arc de la tour du tournoi céleste avant de basculer dans un Arc qui mêle complot politique et mafia dans York Shin City. On passe ensuite à une sorte de jeu de rôle grandeur nature dans l’arc Greed Island. Ensuite, on droit à à une lutte contre des créatures mutantes dans l’arc des fourmis Chimère avant de s’intéresser à la politique dans l’arc des élections, où l’on doit nommer un nouveau président de l’association des Hunter. Le dernier arc – en cours de développement – annonce la couleur avec un possible voyage vers un nouveau monde peuplé de mystères.

On le constate donc très vite, chaque arc s’axe sur un type de Shōnen en particulier, ou plutôt sur l’un des aspects du Shōnen sans pour autant perdre le fil rouge qui fait tout le piment de la série.

Une évolution des héros quelques peu différente des œuvres qui dépeignent un monde merveilleux. Ici les héros n’ont pas peur de laisser éclater leur colère au grand jour.

Nen et pouvoirs extraordinaires

Le Nen est – en quelque sorte – l’énergie spécifique de l’univers de Hunter x Hunter et indubitablement l’une de ses marques de fabrique. Le Nen consiste en l’énergie présente dans tous les êtres vivants qui peuplent l’univers de Hunter x Hunter. Normalement scellée dans le corps, certains élus sont cependant capables de le libérer et de le modeler pour lui donner une certaine forme. Certaines personnes peuvent également débloquer le Nen pour le rendre utilisable par son porteur. Diverses techniques peuvent être employées pour manipuler et renforcer cette énergie et pour permettre au corps de dépasser ses limites. Mais le Nen est différent pour chaque utilisateur et celui-ci peut le modeler pour créer des pouvoirs particuliers qui peuvent être très simples ou alors éminemment complexes. Le Nen permet également de se protéger en formant une aura autour du corps ou de disparaître totalement en dissimulant sa présence. Il existe en tout six types d’aura qui peuvent être générées par le Nen. Chaque individu né avec l’un de ces six types d’aura pourra appliquer celle-ci pour apprendre une technique unique.

Le déploiement du Nen qui forme une sorte d’aura autour de ceux et celles qui l’utilisent

Avis de la rédac’

Keul : depuis le temps que j’entendais parler de cette série, il était plus que temps que je m’y mette. Très appréciée, souvent couverte d’éloge, je m’attendais à voir quelque chose de bon, de très bon. Et le moins que je puisse dire c’est que je n’ai pas été déçu. L’histoire débute sur un classique des shonen, à savoir une sorte de tournoi gigantesque qui se présente sous la forme d’un examen pour accéder au rang de hunter. Simple, efficace, celui-ci est néanmoins traité avec de bonnes idées, très bien exploitées, et ne se contente pas de proposer des combats qui s’enchaînent sans réel intérêt. Tout au long de l’examen, les participants sont soumis à des épreuves tantôt physiques, tantôt intellectuelles, et ça fonctionne du tonnerre,

Par la suite, on peut dire que Hunter x Hunter est une série qui se renouvelle car – contrairement à des séries comme One Piece – et dans une moindre mesure Fairy Tail –  qui restent plus ou moins toujours dans la même optique (ce qui n’est pas forcément un mal, attention !) – la série parcourt divers styles pour proposer aux spectateurs de découvrir toute la richesse de l’univers dépeint par l’auteur. Les thèmes abordés sont très variables et on a parfois l’impression de découvrir une nouvelle série à chaque nouvel arc.

Contrairement à de nombreuses autres séries shonen neketsu, l’univers d’Hunter x Hunter n’est pas féérique et manichéen. L’univers dans lequel évoluent les héros est peuplé de créatures violentes, de monstres sanguinaires et de psychopathes qui ne demandent qu’à assouvir leurs instincts, ce qui tranche merveilleusement bien avec l’innocence et la gaité de Gon. Celui-ci devra cependant faire face à cet univers oppressant qui ne laisse que peu de place pour l’innocence infantile et les épreuves qu’il devra affronter vont profondément le changer.

Parlant des personnages, ceux-ci sont vraiment bien écrits. A tel point d’ailleurs que ceux-ci ne sont jamais totalement manichéens. Même le héros – qui peut paraître bon de nature de prime abord – ne fait pas le bien pour le bien mais parce qu’il ne voit pas en quoi le mal pourrait lui faire atteindre ses objectifs. D’un autre côté, Hisoka son antagoniste, n’est pas non plus totalement malveillant. A vrai dire, il plane sans cesse un doute tout au long de la série sur le fait de savoir si Hisoka est un allié ou un ennemi des héros de l’histoire, et c’est là le point le plus intéressant de cette série. Le développement des personnages est également très impressionnant et d’une logique très bien calculée et amenée avec soin. Scénaristiquement parlant, la série est écrite avec un souci du détail qui pousse parfois au perfectionnisme et c’est plaisant à suivre. Le tout est soutenu par une musique efficace qui sait parfaitement bien porter les nombreuses émotions véhiculées par la série.

Au final, Hunter x Hunter est un petit bijou du genre shonen, qui sait suivre les codes du genre tout en se les réappropriant pour proposer quelque chose de totalement à part. Si vous ne connaissez pas encore la série, vous vous devez absolument de la découvrir, car elle se pose désormais comme un incontournable du genre.

Et pour finir, le premier opening en japonais

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *