Illusions de Sav-Loar (Les) / Manon Fargetton

Quand on est une magicienne au royaume d’Ombre, le seul moyen de survivre est de rejoindre la cité de Sav-Loar et sa barrière d’illusions protectrice. Difficile cependant quand – comme Blue – on possède de vastes pouvoirs qui attirent tous les magiciens alentours comme un phare dans la nuit.

Fiche technique

Le joli visuel du Grand-Format chez Bragelonne

  • Titre : Les illusions de Sav-Loar
  • Auteur : Manon Fargetton
  • Genre : Fantasy
  • Editeur : Milady
  • Année : 2017
  • Niveau : Bon lecteur

Bibliochimie

Si un alchimiste voulait recréer ce livre dans son alambic, quelles choses pourrait-il utiliser comme ingrédient ?

– Une magie basée sur la lumière et les ombres

– Des magiciennes chassées et persécutées

– Un monde profondément patriarcal

A quoi s’attendre

Le royaume d’Ombre est un lieu empreint de magie, où les magiciens du monde entier viennent pour étudier dans le prestigieux Clos. Mais tous ne sont pas les bienvenus dans ce temple du savoir. Toute femme présentant le don de la magie est chassée puis tuée par les magiciens du Clos, qui ne désirent pas que celles-ci puissent accéder à des positions prestigieuses de la société et ainsi menacer leur suprématie,

Les magiciennes survivantes, devenues renégates, n’ont alors d’autre choix que de fuir pour tenter de rallier la mythique forêt des Songes, qui cache en son centre la cité de Sav-Loar.

Lorsque qu’une jeune adolescente nommée Blue découvre ses pouvoirs – qui dépassent de loin ceux des autres magiciennes – elle devient la cible à abattre pour les magiciens du Clos, qui convergent alors vers elle. Débute un périlleux voyage en direction de Sav-Loar qui lui fera rencontrer Fèl, une jeune beauté manipulatrice et éprise de liberté, ainsi que Til’Enarion, un puissant magicien du Clos dont la spécialité est de traquer les jeunes magiciennes pour les éliminer.

La touche de l’auteur dans le roman

Dans ce roman, l’auteure place ses personnages et leur psychologie au centre du récit. Pas de simplification scénaristique telles que des prophéties ou autres romances à l’eau de rose qui portent les personnages à travers le récit, mais une histoire de vengeance qui trouve son origine dans les actes ignobles d’antagonistes haïssables à souhaits. Les débuts de l’histoire sont sombres et violents, mais indispensables pour mettre en place l’évolution future des protagonistes. Parlant des personnages, ceux-ci sont fouillés, bien écrits, leurs backgrounds finement développés et amenés petit à petit tout au long de l’histoire. Le développement de ceux-ci est d’ailleurs impressionnant, que ce soit dans leur manière de penser ou de se comporter tout au long du récit. On est très loin des personnages stéréotypés et monolithiques qui n’évoluent pas dans le récit. Bien que proche de l’Héritage des Rois Passeurs, le style de ce roman est plus fouillé, plus mature, et propose une alternance entre action et introspection qui faisait défaut dans la précédente œuvre.

Avis de la Rédac’

Keul : J’avais découvert Manon Fargetton via L’Héritage des Rois Passeurs, qui est étroitement lié aux Illusions de Sav-Loar puisque les deux histoires se déroulent en parallèle. J’avais alors eu quelques peines avec l’univers de l’auteur, qui mêlait notre monde à celui d’Ombre, même si le final était vraiment plaisant. Ici, pas de mention à notre monde. L’aventure se déroule entièrement à Ombre et dans les royaumes voisins. On retrouve le style particulier de l’auteur qui est – il faut bien l’avouer – très engagé pour la cause féminine. Nombre de thèmes abordés dans ce roman trouvent un équivalent dans notre monde et la critique virulente des comportements de certains personnages de l’histoire trouve un écho dans les évènements qui se sont produits récemment.

Cependant, ces parallèles ne gênent en rien le scénario, qui reste parfaitement cohérent tout au long des péripéties de nos héroïnes et bien intégré à l’univers. Les débuts de Blue et Fèl m’ont fait me crisper tant elles souffrent dans les premiers chapitres. J’ai eu l’impression que j’allais me retrouver devant un autre Fitzchevalerie dans l’Assassin Royal de Robin Hobb, ou un autre Seyonne des les Livres des Rai-Kirah de Carol Berg, mais au final, cela s’arrange pour nos héroïnes, même si elles continuent à subir les revers du destin tout au long de l’histoire. J’ai bien apprécié l’approche de la magie, basée sur les ombres et la lumière. Dans ce roman, le fait que les femmes enceintes soient capables de créer des illusions, chose que les hommes sont incapables de faire, est très bien vu et aborde le thème de la maternité sous une forme assez particulière. En conclusion, les Illusions de Sav-Loar est un très bon roman qui propose quelques idées nouvelles rafraîchissantes dans le vaste panorama de la fantasy moderne.

Sources des images

https://www.bragelonne.fr/catalogue/9782811235130-les-illusions-de-sav-loar/

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.