Japan Impact 2015

Japan-Impact-2015

Le Japan Impact pour les nuls

Mikaua – Deuxième année que nous sommes allés à la convention Japan Impact. Il n’est donc plus besoin de présenter en détail ce que c’est. Mais pour ceux qui prennent le train en marche…

Keul et Xef – NON ! Pas de train aujourd’hui, on a dit !

Mik – Ron, bon, la diligence, si vous voulez… Bref, vous trouverez une explication dans notre article de l’année 2014.

TrajetOrientationShopping ZoneBouffeCosplayExposition SamouraïConférences et invitésBilan et conseilsGeek-conseilsRemerciementsJeu final

Le trajet et l’entrée

Mikaua – Une fois encore, le trajet s’est fait en tr…

Regard noir des deux autres

Mikaua – … ansports publics ? Ca vous va ?

Xef – Ca ira. Mais bannit l’autre mot de ton vocabulaire, à jamais !

Mikaua – C’est noté.

L’équipe Geek-it est donc arrivée en avance ! Il restait un bon quart d’heure avant l’ouverture des portes. Nous sommes donc allés bien sagement dans la file d’attente des billets pré-achetés.

Keul – Qui a d’ailleurs fermé devant nous, mais on a compris quand on a remarqué en tournant la tête que la file d’attente pour entrer faisait déjà environ cent mètres. Photos à l’appui.

Quelques minutes avant l’ouverture des portes

Quelques minutes avant l’ouverture des portes

Mik – On aura quand même récupéré trente Mii rien que dans la file !

Petite mention spéciale pour les organisateurs qui avaient remplacé les traditionnels bracelets auto-collants en papier par d’autres en tissu.

Keul – Même si j’avoue que le code couleur m’échappe un peu.

Xef – Rien à fiche, c’était plus confortable ! Même si j’aurais bien aimé en avoir un rose…

File d’attente terminée, nous avons gravi les escaliers pour alors apprendre que le CHNI venait d’arriver (Il s’améliore, notre Wile ! Un peu moins de retard cette fois.) . Notre roublarde en chef mériterait un beau trophée pour son « jeté de billet depuis l’escalier ».

Orientation, plan, espace

Peu de choses ont changé par-rapport à l’année passée. C’est bien beau de renommer des salles pour leur donner une connotation asiatique, mais encore faut-il s’y tenir jusqu’au bout. Tant sur le plan que dans les annonces, c’étaient les noms originels qui étaient utilisés : or, quand on n’a pas cours à l’EPFL, les termes « Salle CE » ou « Salle CM », ça reste obscur…

Xef – On a fini par trouver le petit panneau qui indiquait au moins les noms des deux bâtiments, mais il était bien planqué.

Keul – Désolation, on n’aura rien vu de LinkTheSun

Et comme les noms des salles étaient cachés, pas moyen de se repérer.

Par contre, sur la porte de chaque salle était affiché un petit planning indiquant les activités s’y déroulant et à quelle heure. Excellente initiative !

Shopping zone

Mangas

Très peu de nouveaux mangas, mais pas mal d’occasions. Dont certains plus édités qu’on ne trouve même plus sur internet.

Vêtements

T-shirts, Pulls, accessoires kawaii, gothiques ou vêtements traditionnels, il y en avait pour tous les goûts.

Mik – Les pulls commencent enfin à se faire aussi en coupe pour fille, j’ai directement pris les deux dispo !

Xef – ENFIN !

D’ailleurs, depuis 2015, l’équipe Geek-it entière peut se mettre aux couleurs des Assassins. (Voir à la fin de cet article). C’est pas parce que le jeu devient de pire en pire que les goodies en sont moins bons.

Goodies

Les goodies restent le gros point fort de la Japan Impact. Mention spéciale de cette année : les figurines en tout genre

Un petit échantillon des goodies présents sur les différents stands

Un petit échantillon des goodies présents sur les différents stands

Divers

Media-Zone TV offrait un choix de snack asiatiques absolument gargantuesques : bonbons, chewing-gums, petites pâtisseries, biscuits… Encore heureux que le personnel était là pour aider le client !

Xef – Parce que j’ai beau m’entraîner, j’arrive pas encore à lire les étiquettes.

Mik – Rien à voir, mais c’est moi ou on n’entend toujours pas nos mascottes ? Elles sont bien silencieuses…

Xef – Oups, j’aurais oublié d’enlever les muselières ? Quelle distraite je fais…

Keul – Alors là, dans le genre jet de baratin raté, ça se pose !

Mik – Non mais franchement, libère-les, on va ENCORE avoir la SPA sur le dos, sinon !

Bouffe

Les stands

Kit – Enfin libres !!

Gee – J’ai faim ! Quand est-ce qu’on mange ?

Wile – EH ! C’est MA réplique, ça !

Notez que nos mascottes, on les comprend : ça sentait vraiment TRES bon dans le coin des stands de bouffe. Et il y avait du choix ! Ce qui a amené a un petit souci : les panneaux indiquant quoi était quoi se retrouvaient parfois à l’opposé de l’endroit où les boîtes avaient pu être casées. Mais il y avait un menu général qui permettait de se faire une idée générale et le staff était toujours prêt à vous renseigner.

Voilà à quoi ressemblaient les plats proposés pour une dizaine de francs suisses

Voilà à quoi ressemblaient les plats proposés pour une dizaine de francs suisses

Bug du jour : le stand à crêpes. La marchandise était très bonne, les personnes super sympathiques. Mais…

Xef – C’qu’ils se sont compliqués la vie, pour la caisse, c’est pas Diable possible ! Et en plus j’y suis pour rien !

Le principe d’avoir une caisse centrale, pourquoi pas, mais à ce moment il faut utiliser des bons, histoire que le pauvre malheureux qui est à la caisse n’ait pas à se souvenir du visage de chaque personne qui a payé pour ensuite pouvoir comparer avec ceux qui font la queue.

Keul – Un simple bout de papier avec écrit par exemple « payé, 1 crêpe » aurait suffi.

Kit – Ah, et tant qu’on y est : mettre le pot de Nutella dans le frigo avant de le tartiner sur les crêpes, fausse bonne idée.

Maid Café

Xef – Cette année, on a eu notre tarte aux pommes sans attente excessive, et elle valait le détour !

Nous avons eu la chance de tomber dans un trou au niveau de la file d’attente, nous avons donc pu être placés immédiatement. Par contre, quand nous sommes sortis, il y avait bien trente personnes qui faisaient la queue. Mais on peut comprendre qu’avec les meubles à disposition, ils pouvaient difficilement faire mieux. Et cette année, y’avait des butlers !

Xef – Mignons en plus.

Mik – J’approuve !

Cosplay

Cette année, au décompte final, nous avons croisé plus d’une centaine de « free hugs ». Par contre, les Assassins étaient en chute libre, il n’y en avait que quatre – dont un tout de même particulièrement réussi. On a même croisé un Tomberry ! Qu’on a malheureusement pas eu en photo.

Gee – Psst, dis, t’as vu le nombre d’aminaux qu’il y avait ? Tu crois que c’est les mascottes d’autres sites ?

Kit –*soupir* Mais non, c’est ce qu’on appelle des « animals cosplay ». C’est une toute nouvelle mode.

Keul – Va falloir que je modifie l’article sur les cosplay pour les ajouter !

Et en ce qui concerne les photos, special award à Xef car…

Xef – J’ai eu le DOCTEUR !

On vous refait la scène :

Mik rejoint Xef, qui s’est figée juste à côté de la machine de jeu à danser.

Xef – Mik, regarde le type, là… Le manteau… Le nœud pap’… La coupe… *un ton plus bas* Ce serait pas le Docteur ?

Mik – Mhh, on dirait, mais comment être sûre ?

A l’instant, l’homme en question se penche légèrement, pour parler à quelqu’un, montrant l’intérieur de sa veste.

Mik – Il a le sonique dans sa poche intérieure !

Xef – YES ! C’est lui ! PHOTO !

Vous l’aurez deviné, ce fut le coup de cœur Cosplay de la journée. Surtout que, comme le vrai, il se fondait dans la masse et laissait planer le doute.

C’est pas la classe quand même ?

C’est pas la classe quand même ?

Pour ce qui est des autres photos, nous nous excusons de l’emprunt au site officiel, mais entre l’agression des « photographes officiels »  munis de leurs immenses objectifs qui n’hésitaient pas à pousser les pauvres photographes amateurs – même notre Barbare s’est pris un coup d’épaule ! – et le peu de place qu’on avait, nous n’avons pas pu faire nos propres photos.

Exposition Samouraï

Elle était bien cachée ! Tout au fond, dans une salle qui n’était pas utilisée l’année passée, et bien planquée au milieu de panneaux temporaires, on trouvait cette ma foi jolie petite expo, comme en témoignent nos photos.

Keul – Là au moins, les photographes officiels nous fichaient la paix.

On pouvait admirer des armes et armures d’époque, et l’une des plus importante collection suisse d’art japonais.

Divers objets employés par les samouraïs

Divers objets employés par les samouraïs

Plusieurs estampes

Plusieurs estampes

L’une des armures qui nous étaient proposées

L’une des armures qui nous étaient proposées

Conférences et invités

Concert de Bernard Minet

Le rendez-vous nostalgie de notre enfance « Club Dorothée » – ou comment se remettre Bioman dans la tête.

Conférences

Le Japan Impact offrait plusieurs conférences intéressantes, notamment sur l’histoire du manga, l’évolution de la vision du jeu vidéo et même sur le sumo.

Initiation au jeu de rôle

Plusieurs rôlistes présents sur place proposaient des parties d’initiation aux jeux de rôle afin de découvrir les joies de ce passe-temps. Ils ont failli nous avoir avec leur mention sur le site « si certains se sentent capables de mieux faire que nos maîtres de jeu, ils sont les bienvenus. On leur offrira l’apéro ». Mais avec la Graine de Geek, c’était moyennement faisable. On les aura la prochaine fois !

Jeux-vidéos

Cette année, les jeux vidéos étaient bien séparés en deux salles : d’un côté la nouvelle génération, et dans l’autre les rétros.

Dans la salle nouvelle génération, hélas victime de son succès tant il y avait de monde, on pouvait tester la New 3DS, avec Majora’s Mask, ainsi que divers jeux nouvellement sortis sur WiiU, PS4 ou XboXOne.

Dans la salle retro, on trouvait une PS2 ainsi que deux Nintendo 64 et une Xbox. Bonne pioche pour les N64, on pouvait y jouer à Mario Kart et Pokémon Stadium 2, deux jeux très sympathiques à retrouver – et de bien rigoler parce que Pokémon en allemand, ça revient à utiliser les attaques un peu au hasard… En projection, sur le mur du fond, on pouvait voir de vieilles pub pour jeux vidéos, de quoi se dérouiller les zygomatiques.

Gee – Les quoi ?

Kit – Les muscles qui te servent à sourire et à rire, banane !

Initiation des plus jeunes à Pokémon Stadium

Initiation des plus jeunes à Pokémon Stadium

LinkTheSun

Cette année, l’invité d’honneur était le youtubeur LinkTheSun, notamment connu pour ses «Point culture » et plus récemment pour son émission « Non mais t’as vu c’que t’écoute ? », qui nous faisait l’honneur de deux conférences – une le samedi et une le dimanche. Il dédicaçait également tout au long de la convention.

Japan-Impact-6

Projections

A l’affiche, différents épisodes de séries connues ou moins connues (en VO ou en français) comme « Poyo Poyo », « Love life » et « Ajoura », ainsi que quelques longs métrages comme « Albator ». Les séries étaient surtout là pour donner envie, avec la projection de leurs premiers épisodes.

Soubugen

Le retour du duo composé de Suginaka Hisao, un joueur de Shamisen (un instrument de la famille des luths) et de Yuko Saaya, spécialisée dans le chant et les danses traditionnelles japonaises.

Bilan et conseils

Bon point au niveau de la nourriture et des stocks : à 14h, ils avaient toujours de quoi nourrir les affamés. Ils ont toutefois (si, si, on l’a vu !) légèrement augmenté les prix. Ils restaient toutefois raisonnables. Le coin pique nique était bien placé.

Le Japan Impact est victime de son succès. Pour ce qui est du calme dont nous vous avions parlé l’année passée, il faut bien avouer qu’il s’est envolé. Si le matin l’affluence restait raisonnable, l’afflux constant de nouveaux visiteurs au fil des heures rendait rapidement difficile la circulation entre les stands.

Keul – Au bout d’un moment, certains visiteurs allaient même se réfugier dans les salles vides pour échapper à la foule.

Ajouter quelques petites zones permettant de s’asseoir à l’écart de la foule serait une bonne idée.

Il pourrait également être bénéfique d’améliorer la visibilité de certains concours. Les maîtres pokémons sont passés totalement inaperçus pour cause d’affiche écrite si petit qu’il fallait coller son nez dessus. Et le concours pour enfant semble avoir carrément été saboté car certains panneaux manquaient – cinq lettres sur neuf n’ont jamais pu être trouvées malgré nos fouilles, et y’avait des traces de scotch sur les murs…

La salle de concert était cette année placardée de panneaux avertissant du nombre de décibels, et des bouchons d’oreille étaient distribués gratuitement. Un très bon point.

Résumé des Geek-conseils pour l’année prochaine

– Comme pour toutes les manifestations de ce genre, nous vous conseillons de venir en train ! Le lieu du Japan n’est vraiment pas loin de l’arrêt du tram.

– Achetez vos billets à l’avance…

Wile – Euh, cette année, ça revenait au même, vu qu’ils n’avaient mis qu’une caisse pour les pré-commandes et trois pour les achats sur place. On allait à la même vitesse.

… ah… Bon, au moins, certains magasins offrent des réductions. C’est toujours ça de pris.

– Prévoyez un gros sac et qui répartit bien le poids sur vos épaules. Vous en aurez besoin pour mettre tout ce que vous achetez.

– Et comme toujours, a-mu-sez-vous ! C’est pour ça que vous y allez.

Remerciements

Avant de vous quitter et si d’aventure l’un des organisateurs venait à nous lire, toute l’équipe de Geek-it tenait à vous remercier pour cette organisation. Un point en particulier nous a spécialement plu ; il s’agit des vestiaires mis à disposition de manière totalement gratuite. Il s’agit peut-être d’un détail, mais sachez que le fait de ne pas devoir trimbaler des vestes durant toute la manifestation est un plus non négligeable et nous tenions à saluer l’initiative. Alors encore une fois, merci !

Jeu final

Cette année, au hasard des achats de vêtements, toute l’équipe de reporters Geek-It se retrouve sous la bannière des Assassins, mais chacun a sa couleur. Nous vous proposons donc un petit jeu : sur la photo ci-dessous se trouvent nos trois reporters. Saurez-vous reconnaître qui est qui ? Vos réponses en commentaire. (Wile, tu es exclu du jeu, t’as déjà un tiers de la réponse !).

Alors, une idée?

Alors, une idée?

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *