Kingdom Hearts : Birth by Sleep

Kingdom_Hearts_Birth_by_Sleep_Logo« Ce monde a été connecté. Relié aux Ténèbres. Il sera bientôt anéanti. » Tels furent les mots prononcés par Ansem et qui lancèrent la légende de Kingdom Hearts. Une lutte contre les ténèbres qui envahissent les mondes pour les engloutir à jamais, mais aussi une lutte contre les ténèbres qui se trouvent en chacun d’entre nous : telle est l’aventure qui vous était proposée dans le premier opus de cette série. Mais les origines de cette quête sont antérieure à l’intervention d’Ansem. Alors que la série se développe et se complexifie au fil des années, intégrant sans cesse de nouvelles intrigues et de nouveaux personnages dans un univers riche et varié qui allie à la fois les mondes de Disney et de ceux de Square Enix, Kingdom Hearts : Birth by Sleep vous propose de découvrir les origines de la série à travers une préquelle haute en couleur qui vous fera revenir des années avant que Sora ne brandisse sa Keyblade.

Informations techniques

Kingdom_Hearts_Birth_by_Sleep_BoxartComme toujours, voici quelques petites informations techniques sur le jeu :

  • Nom: Kingdom Hearts : Birth by Sleep
  • Éditeur : Square Enix
  • Développeur : Square Enix
  • Console : PSP
  • Date de sortie : septembre 2010
  • Genre : Action ; RPG
  • Mode de jeu : Un joueur / Multi en compétitif
  • Classification : +12 ans

L’univers et histoire

L’univers de Kingdom Hearts est très riche puisqu’il se compose en réalité d’une multitude d’univers différents. Le but du premier épisode sorti sur PS1 était de proposer un crossover improbable entre les mondes des dessins animés de Disney, comme le Roi Lion, la Petite Sirène, Blanche-Neige et les sept nains, Cendrillon, et les mondes de Square Enix. Quelques mondes inédits, qui n’appartiennent à aucune des deux catégories précédentes, ont également été introduits pour étoffer encore la richesse du jeu.

   Kingdom Hearts 1

L’histoire principale tourne autour de Sora, un jeune enfant qui vivait des aventures classiques sur son île natale et qui découvrit un jour que les ténèbres avaient envahi son monde. Ayant toujours voulu voyager au delà de la mer pour découvrir de nouvelles terres et vivre des aventures extraordinaires, tout comme ses amis Riku et Kairi, il découvrira qu’il est capable de manier la Keyblade, une clé dont il peut se servir comme d’une épée et qui est capable de sceller les mondes, les protégeant des ténèbres. Propulsé malgré lui hors de son monde, il devra lutter en compagnie de Donald et Dingo, ainsi que d’autre héros Disney, afin de repousser les ténèbres qui semblent bien décidées à s’emparer de tous les mondes et de ses amis.

Les trois héros du premier opus, une équipe aussi improbable ne peut amener qu'à des situations hautes en couleur

Les trois héros du premier opus, une équipe aussi improbable ne peut amener qu’à des situations hautes en couleur

   Birth By Sleep

Kingdom Hearts : Birth by Sleep se passe des années avant que le monde de Sora ne soit connecté aux ténèbres et que celui-ci commence son aventure. Dans cet opus, nous suivons les aventures de trois jeune manieurs de Keyblade qui s’entraînent pour obtenir la marque de Maîtrise, qui leur permettra d’être considérés comme des Maîtres de la Keyblade. Aqua, Terra et Ventus s’entraînent sans relâche pour acquérir les techniques nécessaire à l’obtention de cette distinction. Terra et Aqua sont de loin les plus doués des trois et arrivent au terme de leur apprentissage, pourtant Terra semble habité par une part de ténèbres qu’il doit contenir sous peine de voir ses espoirs de devenir Maître de la Keyblade disparaître à jamais. Ceci est compter sans l’intervention de Xehanort et de son disciple, qui semble étrangement lié à Ventus. Alors que la dernière épreuve pour la Marque de Maîtrise se termine, les trois compagnons sont séparés et partent chacun dans des mondes différents.

Terra, Ventus et Aqua, les trois héros de Birth By Sleep

Terra, Ventus et Aqua, les trois héros de Birth By Sleep

Système de jeu et customisation de compétences

Premier élément de taille, le jeu vous propose de suivre les aventures des trois personnages principaux. Vous pourrez donc jouer à trois histoires totalement différentes, mais tout de même intrinsèquement liées, comme les brins d’une corde qui ne cessent de se croiser sur toute sa longueur. Chaque personnage possède ses propres forces et faiblesses, se propres techniques et prédispositions, qui vous permettront de varier les expériences de jeu. Aqua est plutôt tournée vers la magie, Terra vers la force brute, alors que Ventus est plus un tapeur à grande vitesse. Il vous faudra cependant maîtriser les trois types de combat pour arriver à la fin de chaque histoire.

Les différentes commandes de combat avec, au passage, l'un des boss improbables de cet opus

Les différentes commandes de combat avec, au passage, l’un des boss improbables de cet opus

Parlant des techniques de combat, vous aurez accès à diverses compétences que vous devrez équiper sur votre personnage. Ces compétences évoluent en gagnant de l’expérience lors des combats. Une fois leur niveau de maîtrise atteint, vous avez le droit de les mixer entre elles pour en obtenir de nouvelles complètement différentes. Les possibilités sont nombreuses et les combinaisons tout aussi sympathiques à trouver. Vous pourrez également introduire certains matériaux à vos compétences afin de gagner certaines aptitudes et résistances qui, une fois débloquées, pourront être activées afin de booster vos personnages. Mentionnons au passage que ces ajouts lors des fusion de compétences ne sont pas automatiques et il se peut que vous n’obteniez pas ce que vous recherchez du premier coup. Certaines capacités doivent également être débloquées plusieurs fois (comme les résistances aux énergies par exemple).

Comme dans tous les opus, Kingdom Hearts : Birth by Sleep propose un système d’invocation, même s’il ne s’agit pas ici de réelles invocations mais plutôt d’une système de soutien qui se nomme le Lien-D. Les liens-D ne se manifestent pas directement sur le terrain mais donnent accès à une panoplie d’actions pendant une durée déterminée.

Le tir visé représente également une arme redoutable qui permettra de lancer sur un monstre un déluge de lasers dont la puissance est évolutive.

Finalement, les coups de grâce sont également modifiables et possèdent leur propre arborescence de développement. Il sera alors nécessaire de varier les styles de combat pour tous les débloquer.

Durée de vie, graphismes et musiques

La durée de vie du jeu est tout à fait appréciable car il vous faudra compter entre 40 et 45 heures de bout en bout pour terminer les trois histoire et l’épilogue final. Si vous désirez cependant découvrir tous les secrets cachés dans cet opus, vous pourrez facilement doubler cette approximation, voir même atteindre la barre des cent heures pour compléter le jeu à 100% et venir à bout du second boss optionnel, spécialement créé pour la version occidentale du jeu.

Visuellement, le jeu fait aussi bien que d’autres jeux comme Dissidia et Crisis Core. Les Cut-Scenes ajoutent une réelle dynamique à l’ensemble et le jeu reste très dynamique tout au long de l’histoire.

En ce qui concerne la bande-son, il faut bien l’avouer, Yoko Shimomura maîtrise toujours aussi bien son sujet et sait instiller dans l’univers, pourtant varié, un ensemble de thèmes forts et efficaces qui lissent l’aventure tout en soulignant les moment épiques. Petite déception cependant, l’impossibilité de sélectionner les voix des personnages en japonais.

Afin de mieux vous rendre compte, voici une petite vidéos qui avait pas mal fait parler d’elle à sa sortie

Conclusion et avis personnel

Il s’agissait d’un pari risqué car proposer un jeu d’action dans lequel les combats et la magie font face à la douceur des dessins animés de Walt Disney aurait pu très mal tourner. Au final, le résultat est à la hauteur des attentes et, il faut bien le reconnaître, très plaisant. Pouvoir évoluer dans des mondes connus, revivre certaines histoires de nos dessin animés préférés et pouvoir se battre contre des boss qui ne sont autres que les méchants de Disney a quelque chose d’épique. En tant que préquelle à l’univers Kingdom Hearts, cet épisode renferme une quantité phénoménale de références et de clins d’œil aux autres volets de la série tout en réussissant à apporter autant de questions que de réponses essentielles à la compréhension de l’univers. Les néophytes passeront peut-être à côté de certains éléments mais ils auront pourtant tout intérêt à commencer par cet opus s’ils souhaitent découvrir la série dans un ordre chronologique. Il s’agit selon moi de l’un des meilleurs jeu de la série. Non seulement celui-ci permet de mieux comprendre divers éléments comme la Guerre des Keyblades, les liens entre Sora, Riku et Kairi, mais également l’apparition d’Ansem et de Xehanort. Le système de combat est dynamique, intuitif sans être simpliste, et permet aux joueurs les plus acharnés de mettre en place des stratégies développées tout en acquérant des compétences et capacités diverses et variées. Les graphismes sont beaux et l’histoire toujours aussi prenante. En clair, ce jeu est un incontournable de tout fan de la série et mérite qu’on s’y intéresse même si on ne connaît rien à l’univers de Kingdom Hearts.

Partagez

Vous aimerez peut-être...

1 Réponse

  1. 10 juin 2017

    […] parlant, Kingdom Hearts 1 ne soit pas le premier Kingdom Hearts de la série (le premier étant Kingdom Hearts Birth by Sleep), il fut néanmoins le premier à sortir sur Play Station 2, et c’est celui-ci qui lança la […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *