Kingsglaive – Final Fantasy XV

Film de science-fiction japonais, Kingsglaive : Final Fantasy XV a été entièrement réalisé en animation 3D et tourné en capture de mouvement. Kingsglaive se présente comme un film d’introduction au jeu Final Fantasy XV sur PlayStation 4 et propose de découvrir les aventures des Glaives du Roi, une unité d’élite du Roi Régis d’Isomnia. Chronologiquement, ce film se déroule en même temps que le début des aventures de Noctis et ses compagnons.

 Informations techniques

L’affiche du film

  • Titre original : キングスグレイブ ファイナルファンタジーXV, Kingusugureibu: Fainaru Fantajī Fifutīn
  • Titre français : Kingsglaive: Final Fantasy XV
  • Date de sortie : 9 juillet 2016
  • Réalisation : Takeshi Nozue
  • Scénariste : Takashi Hasegawa, Saori Itamuro, Kazushige Nojima
  • Studio d’animation : Square Enix
  • Licence : Final Fantasy XV
  • Genre : Animation, Science-fiction
  • Origine : Japon
  • Durée : 110 minutes

L’histoire en quelques mots

Le Roi Regis, qui règne sur les terres du Lucis, tente de protéger son royaume des velléités de conquête de l’Empire de Niflheim. Ce dernier s’est étendu ces dernières années jusqu’à atteindre la frontière du Lucis, annexant méthodiquement les territoires les uns après les autres. Aujourd’hui, il menace de porter la guerre jusqu’à la capitale Insomnia, aidé en cela par une technologie de pointe qui lui permet de contrôler les Daemons, de puissantes créatures issues des ténèbres et qui ne sortent qu’une fois la nuit tombée. Mais le Lucis n’est pas dépourvu d’atout et peut compter sur la magie de son roi et sur la puissance du Cristal, capable de maintenir un champ magique protecteur autour de la capitale. Et le roi peut également compter sur la protection de ses Glaives – une unité spéciale capable d’employer une partie de la magie du roi – pour lutter contre ses ennemis. Mais alors que la guerre tourne à l’avantage de l’Empire, celui-ci propose une trêve au Lucis aussi soudaine qu’inattendue, et qui semble cacher quelque chose de louche.

Des personnages d’un réalisme impressionnant pour un film d’animation

Deux mots sur Takaeshi Nozue

Pour ceux et celles qui sont familiarisés avec l’animation de Square Enix, vous avez peut-être reconnu le nom de Takeshi Nozue. Avant de travailler sur cette introduction à l’univers de Final Fantasy XV, Takeshi Nozue a auparavant co-réalisé le film Final Fantasy VII: Advent Children en 2005, qui avait connu un grand succès et marqué un tournant dans l’animation de l’époque.

La bande annonce

Avis de la Rédac’

Keul : Autant le dire tout de suite, j’étais déçu de ce film avant même de l’avoir regardé. L’idée de faire un film pour introduire un jeu-vidéo mais de ne pas le fournir avec est tout simplement inadmissible, mais passons, nous ne sommes pas ici pour parler de merchandising. Kingsglaive nous propose donc de découvrir une histoire dont on connaît déjà la fin si on a joué aux premières minutes du jeu (ce que la majeure partie des joueurs ont fait d’ailleurs). Autant dire que ce film doit envoyer du lourd pour faire oublier ce point. Alors est-ce le cas ? Oui et non. Je dirais oui dans le sens où le film est beau, très bien réalisé pour de l’animation et même extrêmement réaliste au niveau des personnages. On en arrive presque à oublier que tout est numérique, c’est peu dire. Les décors sont somptueux et l’histoire étonnement bien amenée. Nyx est très bien développé et se place dans la longue lignée des héros final fantaisiesques (désolé du néologisme). Sur ce point, Nyx est même plus intéressant que Noctis (qui doit attendre les trois « derniers » chapitres du jeu pour être convenablement développé, on sent d’ailleurs que le chapitre spécial le concernant et qui a été abandonné manque cruellement). Cependant – et c’est là que je trouve que le film peine – c’est qu’il tente de noyer le poisson pour l’histoire principale. On connaît le résultat final et du coup, on comprend tout ce qui arrive avant même que cela ne se produise et c’est assez frustrant. Qui plus est, le film emploie des clichés tel que « le meilleur ami qui va trahir le héros mais le sauver à la fin parce que l’amitié est plus forte que tout… » ce qui n’arrange pas le scénario. Cependant, je dois dire que les combats (particulièrement le combat final) et les musiques m’ont beaucoup plu. Je pense que j’aurais adoré voir ce film avant de commencer le jeu et c’est bien là ma frustration. Regardez Kingsglaive, mais faites-le IMPÉRATIVEMENT AVANT d’avoir commencé Final Fantasy XV. Vous verrez, vous nous en remercierez par la suite.

Source des images

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.