Klaus

Klaus nous propose de revisiter la légende de Noël et les traditions qui l’entourent dans un film plein d’humour et de magie.

Informations techniques

L’affiche du film

  • Titre : Klaus
  • Date de sortie : 15 novembre 2019
  • Durée : 96 minutes
  • Scénaristes : Sergio Pablos, Zach Lewis, Jim Mahoney
  • Réalisateurs : Sergio Pablos, Carlos Martinéz Lopéz
  • Société de production : The SPA Studios, Atresmedia Cine
  • Musique : Alfonso G. Aguilar
  • Genre : Animation, Comédie
  • Nationalité : Espagne

L’histoire en quelques mots

Fils du directeur de la prestigieuse Académie postale royale, Jesper est un jeune homme gâté, paresseux et hautain qui suit la formation de facteur pour passer le temps en attendant de succéder à son père. Considéré comme le pire élève de l’académie, il sera envoyé en mission au bout du monde, dans la ville de Smeerensburg, avec la mission d’affranchir 6000 lettres sans quoi son père lui coupera les vivres.

L’arrivée de Jesper dans « l’accueillante » ville de Smeerensburg

Bien décidé à prouver à son père qu’il est capable de mettre la main à la pâte, il découvrira cependant que Smeerensburg est loin d’être un village comme les autres, car divisé entre deux familles rivales qui se détestent depuis plusieurs siècles et qui passent leur temps à se battre. Le pauvre Jasper aura donc bien du mal à mener sa mission à bien.

Mais alors qu’il est sur le point de renoncer, la rencontre avec le mystérieux homme des bois, un menuisier nommé Klaus, pourrait bien changer à tout jamais sa vision de sa mission de facteur.

Un retour à l’animation classique

Klaus prend le parti risqué de revenir à une 2D classique, faisant comme si la 3D n’avait jamais existé. Le projet, porté depuis des années par Sergio Pablos (connu pour avoir travaillé sur Moi, Moche et Méchant, mais aussi certains classiques de Disney comme Hercule, Tarzan ou encore la Planète au Trésor) désirait revenir aux sources de l’animation et laisser de côté la nouvelle mode de la 3D. Klaus propose donc un visuel bien différent de ce à quoi nous sommes habitués. Afin de simuler les volumes, un travail particulièrement soigné sur la lumière, sur les plis des vêtements, la peau des visages et même sur les particules de neige flottant dans les airs et virevoltant dans le vent font merveille.

Une magnifique animation à l’ancienne

Redéfinir la légende sous un angle humoristique

Klaus nous propose de retourner aux bases de la légende de Noël et de toutes les traditions qui l’entourent, en plaçant non pas le Père Noël au centre de l’histoire mais notre pauvre Jesper, facteur de Smeerensburg qui créera, bien malgré lui, les diverses traditions qui feront de Noël ce qu’elle est véritablement : un fête de magie, de partage et de bonheur.

Avis de la Rédac’

Keul : En cette période de Noël, nombreux sont les films traitant du sujet et il est bien souvent difficile de se démarquer des clichés du genre. Dans ce paysage enseigné, Klaus sort clairement du lot en proposant un histoire où se mêlent sentiments et humour tout en proposant une approche à la fois classique et nouvelle. On appréciera le travail soigné apporté à l’écriture et l’approche résolument humoristique de l’histoire. L’humour omniprésent n’est cependant pas étouffant et laisse la place à des moments d’émotion empreints de tristesse et de mélancolie qui transcendent le film selon moi. On passe un excellent moment devant Klaus, en rire et larmes, dans le plus pur esprit de Noël. Un film à ne rater sous aucun prétexte.

Un travail magnifique sur les décors et sur l’animation

Xefed : J’ai trouvé ce film magique, tout simplement. Que ce soit l’humour décalé, les familles qui se disputent depuis si longtemps qu’elles en ont oublié la raison et se pauvre Jesper qui enchaîne les maladresses les unes après les autres et qui finit, bien malgré lui, par créer la légende de Noël. Chacun des personnages est traité avec soin et même avec une certaines poésie. Vraiment, je ne peux que vous recommander ce film. Avec un chocolat chaud et quelques biscuits sous une épaisse couverture, on obtient la soirée parfaite

Mikaua : Klaus est une véritable pépite, qui a su trouver le juste mélange entre humour et émotions pour donner à cette histoire toute sa magie ; on se retrouve tour à tour mort de rire et la larme à l’oeil, et l’enchaînement se fait très naturellement. J’ai adoré le graphisme et l’animation choisie, c’est un plaisir de retrouver une belle 2D comme on en voit malheureusement trop peu dernièrement. Alors comme le disait ma collègue Kathy, sortez votre plaid/jeté le plus moelleux, préparez-vous un chocolat chaud et des biscuits, et profitez d’une bonne dose de vraie magie des fêtes avec ce film magnifique.

Bande annonce

Sources

https://www.netflix.com

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.