Konohana Kitan

Konohana Kitan est une série d’animation japonaise tirée du manga éponyme et écrit par Sakurya Amano. On y suit les aventures d’une jeune Kitsune nommée Yuzu qui rejoint le Palais des Fleurs, une auberge pour les créatures surnaturelles et les dieux qui peuplent le monde des esprits. Elle devra y apprendre le métier d’hôtesse et s’y faire de nouvelles amies.

Informations techniques

konohana kitan - affiche

L’affiche de la série

  • Titre : Konohana Kitan
  • Titre original : このはな綺譚
  • Date de sortie : Octobre 2017
  • Réalisateurs : Hideki Okamoto
  • Scénariste : Takao Yoshioka
  • Musiques : Hajime Kikuchi
  • Studio d’animation : Lerche
  • Genre : Comédie, Fantasy, Moe, Tranche de vie, Yokaï
  • Licence : Crunchyroll (fr)
  • Origine : Japon
  • Saison(s) : 1
  • Épisodes : 12
  • Durée moyenne par épisode : 23 minutes
  • Statut : terminée
  • Âge : 10 ans et +

L’histoire en quelques mots

Yuzu est une jeune Kitsune – un esprit renard ayant forme humaine – qui a été recueilli par une humaine. Elevée par celle-ci, elle est finalement confiée au Palais des Fleurs – une auberge tenue par d’autres Kitsunes et située à la frontière entre le monde des humains et celui des yōkai – pour y apprendre le métier d’hôtesse. Mais Yuzu est terriblement maladroite, ce qui s’ajoute au fait qu’elle ne connaît presque rien du monde qui l’entoure. Aidée de ses nouvelles amies, elle va devoir apprendre à rendre service aux clients prestigieux qui viennent se reposer dans cette auberge sans provoquer de catastrophe.

Konohana Kitan - hôtesses

Les différentes hôtesses de l’auberge

Folklore et légendes japonaises comme fil rouge

Le gros point fort de la série réside certainement dans le choix, la mise en scène et la compréhension générale des mythes et légendes japonaises. Religion et mythes fondateurs du Japon, créatures mythologies, dieux, déesses, esprits et yōkai se côtoient dans la série tout en y intégrant le monde des humains de manière très intelligente et respectueuse. On découvre également des créatures peu connues du folklore japonais comme le Baku (une créature capable de se nourrir des rêves d’une personne).

Chaque rencontre de Yuzu avec un nouveau client est lié à la trame scénaristique de manière parfois surprenante mais toujours très bien pensée tout en gardant une mise en scène tournée vers l’innocence et la maladresse du personnage. Anciens dieux oubliés, dieux fondateurs du Japon, humains perdus, prêtresses et autres créatures fantastiques aideront donc Yuzu à grandir tout en découvrant le monde des esprits et celui des hommes.

Konohana kitan - Baku

Des créatures mythologiques moins connues comme ici le Baku

Avis de la rédac’

Keul : Konohana Kitan est une série moe (basé sur les sentiments entre personnages) qu’on pourrait considérer comme un classique du genre si on n’y prend pas garde. De prime abord, on y retrouve bien des clichés du genre, comme son lot d’archétype de personnages : la Tsundere (fille distante et hautaine), la Loli, l’Otenba (garçon manqué), etc. Quelques scènes sont également là pour le fan service, comme celles de bains traditionnels entre filles, même si cela reste caché et assez bien intégré dans cette série qui traite d’une auberge avec sources thermale.

Konohana Kitan - Humour

Un humour basé sur les quiproquos et sur le comique des situations

Là où la série se démarque, c’est tout d’abord dans ses graphismes, qui sont tout en douceur mais qui varient en fonction des épisodes et thématiques proposés. Ce point joue un rôle très important dans cette série, puisque les 12 épisodes proposent chacun quelque chose d’unique, avec une ambiance caractéristique et avec un thème différent. On y abordera des sujets étonnants pour un anime de ce type comme la mort, la relation à l’autre, le passage à l’âge adulte, le regard de l’autre, l’abandon, etc. Les figures mythologiques qui visitent l’auberge sont également plus rarement employées dans d’autres séries et qui apparaissent principalement dans les mythes fondateurs du Japon. On y découvre aussi quelques Yokaï moins connus, ce qui est très agréable. Ajoutons à cela qu’un soin tout particulier a été apporté aux personnages, à leur développement psychologique et relationnel, que les détails des vêtements, cheveux et autres décors sont très poussés et magnifiquement maîtrisés, et vous obtenez une série intéressante et agréable à regarder.

Au final Konohana Kitan n’est peut être pas l’anime de l’année, mais il a su développer un univers fantastique qui lui est propre et qui sort des clichés du genre tout en proposant des personnages plus profonds que ce à quoi on pouvait s’attendre de prime abord. Pour toutes ces raisons, je ne peux que vous inviter à le visionner.

Opening

Et voici l’opening pour vous faire une idée de la série

Sources des images

Logo : https://www.nautiljon.com/animes/konohana+kitan

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.