Lara Croft – Tomb Raider

« Lara Croft : Tomb Raider » est l’adaptation cinématographique de la série de jeux-vidéo « Tomb Raider ». On y suit les aventures de Lara Croft, une aventurière recherchant divers objets ésotériques anciens un peu partout dans le monde. Il s’agit ici de la première adaptation de la série au cinéma.

Informations techniques

L’affiche du film

  • Titre original : Lara Croft : Tomb Raider
  • Date de sortie : 2001
  • Durée : 101 minutes
  • Réalisateur : Simon West
  • Scénario : Sara B. Cooper, Mike Werb, Michael Colleary
  • Avec : Angelina Jolie, Jon Voight, Iain Glen, Daniel Craig, Noah Taylor, Chris Barrie
  • Production : Paramount Pictures, Mutual Film Company, Lawrence Gordon Productions, BBC, Eidos Interactive, Marubeni Corporation, KFP Produktions GmbH & Co., Tele München Gruppe, Tōhō-Towa
  • Genre : Action
  • Nationalité : Etats-Unis, Royaume-Uni, Allemagne, Japon

L’histoire en quelques mots

Lara Croft - Tomb Raider actrice

Angelina Jolie avec sa moue inimitable

Aventurière comme l’était son père, Lara Croft a hérité de nombreux artéfacts de ce dernier avant qu’il ne disparaisse. Parmi ceux-ci, une mystérieuse horloge qui se remet à fonctionner alors que les planètes s’alignent pour la première fois depuis 5000 ans.

Découvrant alors que son père s’était battu avant sa mort contre une organisation secrète nommée les Illuminati, Lara découvrira également que ceux-ci recherchaient la clé qui devait leur permettre de réunir le triangle du temps. Ce puissant artéfact était capable de contrôler le temps lui-même et aurait assuré la victoire des premiers Illuminati sur leurs ennemis.

La menace de cet artéfact est telle qu’elle pourrait mettre en danger la terre entière et il ne reste désormais plus que 48 heures à Lara pour résoudre l’énigme du fameux triangle magique et ainsi sauver le monde.

Avis de la Rédac’

Keul : Comme nombre de joueurs de cette époque, j’ai grandi avec Lara Croft dans ses aventures, et c’est avec appréhension que je me suis lancé dans le visionnage de ce film. Premier point noir pour moi, l’actrice principale qui m’est tout simplement antipathique. Je ne peux m’empêcher de penser qu’elle tire la tête en permanence et le film ne fait rien pour aider, loin de là. Mais bref, ne nous arrêtons pas sur ce « détail ». On va commencer par les points positifs, histoire de débuter du bon pied : les décors du film sont très beaux et dépaysant. On découvre avec plaisir les différents pays dans lesquels notre héroïne voyage et ça, ça fait toujours plaisir. Voilà pour les points positifs. Passons maintenant aux (nombreux) problèmes de ce film, à commencer par l’histoire. Celle-ci est ennuyeuse à mourir et truffée de clichés et poncifs en tout genre. Les scènes d’actions donnent la nausée à cause d’une caméra épileptique qui ne cesse de s’agiter en tout sens pour donner une impression de mouvement. Les musiques sont saccadées, souvent en décalage avec l’action qui part – elle – dans tous les sens. On vide des dizaines de chargeurs sur les décors sans blesser les ennemis qui se présentent devant Lara dans une parodie des mouvements du jeu-vidéo duquel est tiré le film. Les effets spéciaux ont également très mal vieilli et les chutes de pierres font plus penser à du papier mâché qu’à de réelles pierres. Au final, les auteurs ont au moins respecté l’iconographie sexuelle que Lara Croft avait su incarner lors de la sortie des premiers opus sur consoles et Angelina Joli joue alors parfaitement son rôle d’icône dans ce film. Pas certain cependant qu’il s’agissait là du point le plus important à garder lors de l’adaptation en film de cette série culte. Bref, un petit tour dans les Abysses de Lui pour la forme et on passe à autre chose de plus intéressant.

Xefed : Je vais me faire l’avocat de moi-même… enfin du diable quoi. Si on part du principe que la base du jeu-vidéo Tomb Raider est la baston et la poitrine de l’héroïne, alors le film est assez proche de l’œuvre originale de laquelle il est adapté. Bon on a supprimé la majeure partie des intrigues et des phases d’infiltration et de recherche qui faisaient tout l’intérêt des jeux. Et c’est vrai que le scénario est tout simplement inexistant. On a des centaines d’invraisemblances, la musique des combats qui se lancent trop vite et des acteurs aussi charismatiques que des rochers, mais au moins on a de beaux décors ? Enfin parfois… Non finalement ce film n’est pas bon. J’irais même jusqu’à dire qu’il ne fait pas un bon bruit de fond quand on fait quelque chose à côté.

Bande annonce

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.