L’Enfant et le Maudit

La Lumière et les Ténèbres ont de tout temps été opposées. Mais quand les Ténèbres ont tenté de s’imposer sur le monde, elles se sont vues bannir par la Lumière au fond d’un puits et maudites. Quiconque entre alors en contact avec elles perd son humanité pour se changer en Maudit. Aujourd’hui, les Maudits parcourent le monde et maudissent à leur tour les êtres humains qu’ils touchent. « L’Enfant et le Maudit » raconte l’étrange relation d’amitié entre une enfant innocente et l’une de ces créatures maudites, qui a promis de la protéger du monde hostile qui l’entoure.

Informations techniques

Le visuel du tome 1

  • Titre original : とつくにの少女 (Totsukuni no Shoujo – Siúil a Rún)
  • Titre traduit : L’Enfant et le Maudit
  • Auteur: Nagabe
  • Type: Shōnen
  • Origine : Japon
  • Genre: Fantasy, Suspens
  • Editeur VF: Komikku Edition
  • Sens de lecture : Japonais
  • Prix indicatif : ~ 8€ ; ~14 CHF
  • Année: 2015
  • Nombre de volumes parus: 4
  • Statut: en cours
  • Âge conseillé : 14 ans et +

Pour vous mettre en appétit

Shiva est une petite fille candide et pleine d’énergie qui vit dans un monde séparé en deux parties. D’un côté, les humains vivent terrés dans des villes et des villages sous la garde permanente de la milice, alors que les forêts et certains villages abritent d’étranges créatures nommées les Maudits. Les deux mondes ne peuvent cependant pas cohabiter et tout humain se faisant toucher par un Maudit subit à son tour sa malédiction. Mais Shiva n’est pas comme les autres enfants. Vivant en dehors de la ville, elle habite avec l’une de ces étranges créatures, qu’elle nomme le Professeur. Bien loin des horribles histoires qu’on raconte au sujet des Maudits, le Professeur la protège et s’occupe d’elle en attendant qu’un membre de sa famille vienne la récupérer. Mais la vérité que la créature n’ose lui révéler pourrait bien briser toutes ses espérances, et celle-ci n’ose se résoudre à parler, au risque de voir pleurer celle qui est petit à petit devenue son amie. Alors que les évènements s’accélèrent et que les hommes commencent à s’attaquer aux Maudits, quelle place restera-t-il en ce monde pour cette amitié contre-nature ?

Un dessin qui joue beaucoup sur les contraste clair-obscure

Avis de la Rédac’

Keul : J’avais déjà beaucoup aimé la série « The Ancient Magus Bride » produite par le même éditeur et cela faisait quelques temps maintenant que « L’Enfant et le Maudit » m’attirait l’œil, car même si l’auteur n’est pas le même, on retrouve quand même quelques points communs dans le thème et le dessin. J’ai donc franchi le pas et je dois dire que je n’ai pas été déçu. « L’Enfant et le Maudit », c’est l’une de ces séries empreinte de douceur qui se déroule pourtant dans un monde dur et empli de malveillance. Qu’il s’agisse des humains ou des maudits, tous semblent avoir quelque chose à se reprocher et seule la relation entre le Professeur et Shiva vient éclairer ce monde qui semble sur le point de sombrer définitivement dans les ténèbres. Parlant de cette relation, celle-ci est particulièrement bien amenée, avec des contrastes très forts entre leurs conditions et un jeu des oppositions très bien rodé. Shiva est une enfant, avec sa propre vision du monde qui diffère grandement de celle du Professeur, qui a dû renoncer à sa vie et ses souvenirs quand il s’est vu maudit. Shiva incarne la lumière, pure et innocente, alors que le Professeur incarne les ténèbres qui peuvent encore être sauvées. Le dessin joue également sur ces contrastes lumière/ténèbres et le support manga s’y prête particulièrement bien. L’auteur a d’ailleurs su retranscrire toute la mélancolie et la poésie de l’histoire dans son dessin, même si celui-ci peut apparaître un peu brouillon sur certaines planche. Au final, on suit l’histoire pas à pas, même si celle-ci n’avance que très lentement (du moins dans le premier tome). Petit avertissement à ceux et celles qui apprécient de directement tout comprendre à une histoire, ce manga n’est peut-être pas fait pour vous. Vous êtes ici directement plongé dans le récit et il vous faudra grappiller les fragments d’histoire et de background de l’univers au fil des pages pour comprendre comment les protagonistes en sont arrivés là où ils sont. Mais ne vous laissez pas rebuter par ce point (qui pour moi est plutôt positif d’ailleurs) et laissez-vous tenter par la poésie de ce manga. Vous verrez, vous ne le regretterez pas !

Partagez

Vous aimerez peut-être...

1 Réponse

  1. 25 juin 2018

    […] Fantasy Type-0, Fullmetal Alchemist,  Green mechanic, Inu Yasha, Kenshin le vagabond, L’Enfant et le Maudit, Le Voleur aux cent visages, Les Chevaliers du Zodiaque, Lineage Saga, Hunter X hunter, Naruto, One […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *