Les animaux fantastiques

Silence dans la classe ! Sortez votre manuel sur les animaux fantastiques, le cours de soins aux créatures magiques va commencer. Quelqu’un peut-il nommer l’auteur de ce manuel et nous donner quelques détails sur sa vie ? Personne ?

A défaut de pouvoir suivre des cours à Poudlard, le film les Animaux Fantastiques permet au moins de répondre à la question de ce professeur, car il met en scène Norbert Dragonneau, l’auteur en question, lors d’un voyage outre-Atlantique. Un voyage à New-York qui tourne au cauchemar quand une certaine valise s’égare, le tout aggravé par la présence alentours de chasseurs de sorcières. Une nouvelle plongée savoureuse dans l’univers des sorciers.

L'affiche du film les Animaux fantastiques

Fiche technique

  • Titre original : Fantastic beasts and where to find them
  • Réalisation : David Yates
  • Scénario : J.K.Rowling
  • Genre : Fantasy
  • Musique : James Newton Howard
  • Durée : 133 minutes
  • Sortie : Novembre 2016
  • Classification : Tout public
  • Age conseillé : 10 ans et +

Synopsis

New York, 1926. Le monde des sorciers est en grand danger, car une entité mystérieuse sème le chaos dans les rues de la ville et menace de révéler leur existence. La communauté des sorciers risque désormais d’être à la merci des Fidèles de Salem, un groupe de fanatiques Non-Maj’ (terme américain pour « Moldu ») déterminé à les anéantir. Quant au redoutable sorcier Gellert Grindelwald, après avoir fait des ravages en Europe, il a disparu et demeure introuvable.

Journal parlant de Grindelwald - les animaux fantastiques

La une du journal n’est pas pour nous rassurer

Ignorant tout de ce conflit qui couve, Norbert Dragonneau débarque à New York au terme d’un périple à travers le monde. Sa passion, étudier les créatures fantastiques, dont certaines sont dissimulées dans les recoins magiques de sa valise en cuir, et ce en complète violation du Code International du Secret Magique. Comble de malchance, cette valise se retrouve échangée avec celle d’un Non-Maj’, Jacob Kowalski ; et quand ce dernier libère accidentellement quelques créatures dans les rues de la ville, la catastrophe est imminente. L’ancienne Auror Tina Goldstein, espérant retrouver son ancien poste, s’empare de l’affaire, mais se retrouve rapidement accusée de complicité.

Norbert se faisant embarquer par Tina - Les animaux fantastiques

Norbert se fait embarquer par l’Auror.

Norbert, Tina et sa sœur Queenie, accompagnés de leur nouvel ami Non-Maj’ Jacob, unissent leurs forces pour retrouver les créatures disséminées dans la nature avant qu’il ne leur arrive malheur. Mais nos quatre héros involontaires, dorénavant considérés comme fugitifs, doivent surmonter des obstacles bien plus importants qu’ils n’ont jamais imaginé. Car ils s’apprêtent à affronter des forces des ténèbres qui risquent bien de déclencher une guerre entre les Non-Maj’ et le monde des sorciers.

Juste pour vous donner l’envie

Le livre qui sert de base au film les Animaux fantastiques n’est pas un roman mais un manuel de cours, dont l’auteur sera le héros du film. On connaît donc très peu de chose sur le héros de l’histoire – deux pages de biographie, c’est peu pour cerner un caractère –, encore moins sur les autres personnages, et absolument rien sur l’intrigue. De plus, on quitte les rivages britanniques pour se retrouver en plein cœur de New-York, un pan du monde des Sorciers qui n’a pour le moment qu’été effleuré. Donc, pour la première fois depuis le portage de la saga Harry Potter à l’écran, on se retrouve lâchés dans l’univers de Rowling sans aucune idée de ce qui va bien pouvoir se passer.

Les créatures qui apparaissent à l’écran sont pour certains présents dans le manuel, et pour les autres de nouveaux arrivants qu’on va pouvoir découvrir en même temps que les coéquipiers forcés de Norbert Dragonneau. Les images de synthèse très bien maîtrisées offrent une fluidité de mouvement et de texture aux créatures très appréciable et les rend d’autant plus vivantes.

Le niffleur de Norbert - Les animaux fantastiques

Le niffleur est criant de vérité

Niveau image toujours, on peut par contre regretter un problème de mise au point sur certains plans ayant beaucoup de mouvement : plusieurs scènes où la caméra louvoie entre les passants sont très floues et gâchent un peu le spectacle, mais heureusement la netteté est très bonne sur la grande majorité du film.

Les Animaux fantastiques offre côté musique de très bons morceaux qui viennent soutenir la narration tout du long. Le ton est donné dès les premières minutes de projection : si l’on entend au début les quelques notes cristallines désormais bien connues de la chanson titre des Harry Potter (le thème d’Hedwige), le thème se sépare ensuite très clairement et montre son originalité. On a bel et bien une bande-son à part entière et c’est très appréciable.

Petite anecdote amusante : l’acteur qui joue Norbert Dragonneau avait auditionné pour le rôle de Tom Jedusor dans Harry Potter et la Chambre des Secrets.

Avis de la rédac’

Mikaua : Pour avoir découvert les Harry Potter sous la forme de romans, les films ne recelaient du coup de surprise que dans leur montage – et dans quelques scènes aussi, mais rares – car le scénario était déjà connu. Les Animaux Fantastiques permet de renouer avec l’émerveillement tout simple de découvrir une nouvelle histoire dans cet univers. Les personnages, Norbert surtout, sont très attachants ; on trouve même quelques parallèles amusants entre le héros et Hagrid en cours de film. Les mêmes soucis scolaires, le même attachement aux créatures, et la même tendance à minimiser leurs dangers potentiels – quoiqu’on sent Norbert clairement mieux en contrôle du sujet que notre demi-géant préféré. De plus, ce film permet d’être aussi bien vu par les connaisseurs de l’univers que les néophytes : ils auront alors le même regard que le brave Mol… pardon, Non-Maj’ de l’histoire. Les connaisseurs, par contre, verront leur curiosité titillée par bon nombre de petits détails qui ne donnent qu’une envie : celle de voir la suite !

Sources

La page du film sur Allociné

La page du film sur l’IMDB

Le film en lui-même

Le livre « Les animaux fantastiques »

 

Partagez

Vous aimerez peut-être...

1 Réponse

  1. 9 juin 2018

    […] qui se passe des années avant la saga principales des romans a été développée. Nommées « Les animaux fantastiques« , elle reprend les aventures de Norbert Dragonneau qui est un personnage important de […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *