Library wars – Love and war

Si la thématique de la censure vous tient à coeur et que vous n’avez rien contre une bonne dose de romantisme et d’amitiés un rien compliquées, venez découvrir Library Wars – Love and War. Tiré du light novel Toshokan senso, ce shojo vous montrera le monde des bibliothèques sous un angle différent et plus amusant qu’on voudrait bien le croire.

couverture de library wars

Fiche technique

  • Titre original : Toshokan senso – Love & War
  • Auteur : Kiiro Yumi, d’après l’oeuvre de Hiro Arikawa
  • Type : Shojo
  • Origine : Japon
  • Genre : Anticipation, Romance, Aventure
  • Editeur VF : Glénat
  • Sens de lecture : Japonais
  • Nombre de tomes parus : 15
  • Statut : Terminé
  • Niveau : 14+

Scénario

Dans un futur alternatif, le Japon, à la suite de la mise en application de la « loi d’Amélioration des médias », se retrouve soumis à une censure très stricte : tout document préjudiciable à l’ordre et à la morale publics se voit confisqué par les Agents Spéciaux d’Amélioration (ASA). Îlots de liberté au milieu de tout cela, les bibliothèques, protégées par une loi particulière, sont seules à conserver leur droit à proposer librement tous documents à leurs usagers. Le conflit entre partisans de la censure et les bibliothèques se durcit au fil des années jusqu’à ce que, face à la violence adverse, ces dernières doivent se pourvoir d’un corps d’armée pour les protéger : le Corps des Bibliothécaires (CB).

31 ans après la promulgation de la fameuse loi d’Amélioration, nous suivons une nouvelle recrue au sein du CB, Iku Kasahara, une jeune femme idéaliste bien décidée à protéger les livres de la censure afin que chacun puisse lire ce qu’il désire. En secret, la jeune femme cherche également à retrouver parmi les membres du CB un jeune officier qui l’a autrefois protégée lors d’une saisie faite dans une librairie par les ASA. Bien qu’elle ne se souvienne plus de son visage, elle reste confiante et bien décidée à retrouver son « prince » et à le remercier pour tout ce qu’il a fait pour elle.

Avis de la Rédac’

Mikaua – Le manga tiré du light novel « Toshokan Senso » (Library Wars chez nous) – que nous avons déjà traité sur Geek-It – respecte très bien l’histoire originale tout en lui offrant un éclairage différent. Cette série de quinze tomes donne les grandes lignes des diverses problématiques abordées – censure pré-éditoriale, liberté de la presse, etc – mais préfère laisser les détails au light novel, une forme plus adaptée à des analyses de fond. A la place, le manga préfère se concentrer sur les relations entre les personnages, et principalement sur les liens que tisse l’héroïne Iku Kasahara avec ses camarades et ses supérieurs. On se retrouve donc avec un très sympathique shojo qui fait la part belle aux amitiés et, surtout, aux romances qui se nouent. Les déboires d’Iku dans la recherche de son Prince – qui n’est pas si loin qu’elle pourrait le croire – sont à se tordre de rire, et les réflexions qu’elle est amenée à faire sur son parcours sont très vraies et touchent au cœur. Je me suis prise très rapidement d’affection pour cette fonceuse un peu maladroite et souvent trop franche pour son propre bien. Niveau dessin, s’il est un peu maladroit au début, il gagne très rapidement en clarté et rend très bien à la fois l’action et l’intensité de l’émotion. Et toujours, le monde des bibliothèques est très bien respecté, même dans ses petits détails – la galère de ne plus retrouver un document qui a été mis ailleurs pour une exposition temporaire, c’est un des classiques des débuts dans le métier. Bref, une très bonne série à recommander pour les romantiques qui veulent se détendre et passer un bon moment, et qui pose également de bonnes questions sur la censure.

Je vous laisse avec une planche (en anglais hélas, impossible d’avoir un scan correct de mes tomes) pour vous donner une idée :

Une planche des éditions anglaises

Une planche des éditions anglaises, avec l’un des petits strips de bas de page

Partagez

Vous aimerez peut-être...

2 Réponses

  1. 6 juin 2017

    […] wars – Toshokan senso a ce combat pour thème central. Une adaptation en manga (sous le titre Library wars – Love and war) et en anime existent, mais c’est au light novel d’origine que nous allons nous […]

  2. 14 juin 2017

    […] de cartes, Fruits basket, Immortal Rain, Kilary,  L’épouse du Dieu de l’eau, Toshokan senso–Love & War, Magic Knight Rayearth, Sailor Moon, Tokyo mew […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *