Libreté

Libreté banièreDans un monde où les adultes ont disparu, Libreté vous propose d’incarner des enfants qui tentent de survivre dans un monde qui veut leur mort. Dans un monde sans règles, le seul moyen de survivre est alors de se réunir en bandes et de nouer des liens solides avec ceux et celles qui deviendront vos camarades et qui pourront, un jour, vous sauver la vie.

Informations techniques

La couverture de la base de Libreté

La couverture de la base de Libreté

  • Titre: Libreté
  • Type : Fantastique
  • Éditeur : Jérémie Rueff
  • Auteurs : Vivien Féasson
  • Année : 2017
  • Système de Jeu : Apocalypse
  • État actuel : Paru

Histoire et concept de base

« Tout le monde sait que les enfants qui se perdent un soir de pluie finissent invariablement par quitter le monde des adultes. Goutte après goutte, ils pénètrent peu à peu dans la Ville, un labyrinthe hostile habité par les terribles sirènes de l’averse. Filles informes des flaques, ces créatures naissent avec pour seule raison d’être une faim insatiable de chair fraîche… tout particulièrement de la chair de petits enfant égarés. Adoptant mille déguisements, usant de mille ruses, elles n’ont de cesse de poursuivre les nouveaux arrivants pour les dévorer. »

Ces quelques lignes de présentations résument assez bien l’univers dans lequel évolueront les personnages. Alors que certains enfants disparaissent simplement dans les ténèbres, d’autres finissent en errance, dans une forteresse entre deux mondes, un lieu nommé « l’enclave entre les trombes » ou « Libreté ». Libreté est un monde basé sur le reflet du monde des adultes : un endroit dangereux où très peu de règles existent et où les enfants sont obligés de s’organiser en bandes pour pouvoir survivre et prospérer. Ceux et celles qui échouent à Libreté perdent tout espoir de revoir un jour leur famille et leurs amis et doivent consacrer toute leur existence à survivre aux querelles et guerres entre bandes, et à la recherche de nourriture.

Mais autour de cette forteresse, les sirènes de l’averse se réunissent en attendant que leurs forces soient suffisantes pour lancer l’assaut final qui fera tomber cette ultime résistance et qui plongera tous ses habitants dans les ténèbres.

Système de jeu et personnages

Le jeu est dit « Powered by Apocalypse » en hommage au système de jeu Apocalypse World, également employé par Dungeon World et développé par Vincent Baker. Libreté reprend donc le principe des fiches d’archétypes pour les personnages, rendant accessible à tout joueur les bases du jeu et permettant de considérablement diminuer la phase de création des dits personnages. Les mécaniques de jeu ont sont également assez simples et développés de manières à éviter le plus possible les tests inutiles qui ralentissent l’avancement du jeu et de l’histoire.

On retrouve également le système des rebondissements qui permettent d’avancer, tout comme le fait que le Maître du Jeu – appelé ici « l’Aversaire » – joue un rôle plutôt passif dans l’histoire, se contentant de faire avancer celle-ci à l’aide d’actions particulières ou d’évènements sans toujours devoir lancer des dés pour en déterminer les résultats.

En ce qui concerne les actions, on retrouve la même application que celle de Dungeon Word, à savoir :

  • Actions de base : Ces actions sont utilisables par tous les personnages, indépendamment de l’archétype choisi.
  • Actions spéciales : dépendantes des archétypes des personnages
  • Actions du meneur de jeu (MJ) : actions utilisables afin de perturber des actions ou des situations entreprises par les personnages joueurs.

En plus de ces éléments, Libreté met en place un système de gestion de la souffrance appelé « bile noire ». Ce système permet de surmonter des obstacles et des situations catastrophiques, mais obligera bien souvent l’enfant à commettre des actes qu’il regrettera amèrement par la suite, provoquant de plus grandes catastrophes que celles auxquelles il tente d’échapper.

Le manuel de base et les suppléments débloqués par le financement participatif

Le manuel de base et les suppléments débloqués par le financement participatif

Avis de la Rédac’

Point de héros sans peur et sans reproche dans ce jeu de rôle ! Dans Libreté, vous incarnez des enfants perdus, sans repères, et qui n’ont d’autre choix que de se fier à leur instinct de survie dans ce monde qui veut leur mort. L’univers a le mérite d’être à la fois simple et complexe. Une fois les bases posées, on ne peut que s’extasier devant les possibilités qui s’offrent à nous. Entre les guerres de bandes, la lutte pour les denrées alimentaires, la menace omniprésente de la pluie et des sirènes de l’averse, et une gestion simple des actions et de leurs résolutions, avec en plus une création des personnages à la fois simple et efficace. Bref, on se retrouve devant un jeu de rôle tout à fait charmant. Là ou Dungeon World partait un peu dans tous les sens, Libreté a su se donner une direction, un cap a tenir pour ne pas partir à la dérive. Mention spéciale à l’ajout de la bile noire, qui permettra de rendre les parties et leurs enjeux bien plus passionnant en y ajoutant une dimension dramatique. Ne reste plus maintenant qu’à vous lancer à l’assaut de cette forteresse.

Pour se faire une idée

Pour vous faire une meilleure idée du jeu avant de vous y lancer, vous pouvez télécharger une version Démo ici : Kit de base

Partagez

Vous aimerez peut-être...

1 Réponse

  1. 15 juillet 2017

    […] Jeux français : Dungeon World ; Libreté […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *