Lord Darcy (cycle) / Randall Garrett

Le polar fantasy est un cocktail suffisamment peu courant dans notre paysage littéraire pour que chaque nouvelle sortie titille la curiosité. Randall Garrett est peu connu côté francophone, et pourtant son personnage de Lord Darcy n’a rien à envier aux autres enquêteurs de fiction. Ils pourraient même lui envier une chose : magie. Si elle est absente de notre univers, elle est bien implantée dans l’uchronie de Lord Darcy et est même élevée au rang de science, ce qui rend les investigations d’autant plus intéressantes.

couverture intégrale de Lord Darcy

Fiche technique

  • Auteur : Randall Garrett
  • Titres des nouvelles et romans : C’est dans les yeux, Une affaire d’identité, Une question de gravité, Jusqu’à la lie, Imbroglio pastel, La fiole d’Ipswich, Trop de magiciens, Les seize clefs, La corde pour se pendre, Le Napoli express, Le sort du combat
  • Titres originaux : The eyes have it, A case of identity, A matter of gravity, The bitter end, The muddle of the woad, The Ipswich phial, Too many magicians, The sixteen keys, A stretch of the imagination, The Napoli express, The spell of war.
  • Premières publications : 1964-1979
  • Genre : Policier, Fantasy, Uchronie
  • Nombre de pages : 556 pour l’intégrale de chez Mnémos
  • Niveau : Bon lecteur

Bibliochimie

Si un alchimiste voulait recréer ce livre dans son alambic, quelles oeuvres proches et autres choses pourrait-il utiliser comme ingrédients ?

– Sherlock Holmes, pour le sens de la déduction et la complicité entre l’enquêteur et son assistant.

– James Bond, pour le charisme et le flegme de Lord Darcy.

– Une magie devenue science.

A quoi s’attendre

L’Empire anglo-français étend sa bienveillante domination sur l’Europe, ainsi que sur ses colonies de Nouvelle-France et Nouvelle-Angleterre de l’autre côté de l’Atlantique ; mais même le plus éclairé des gouvernements ne peut éradiquer complètement le crime, et l’espionnage, et certaines affaires plus complexes que d’autres mettent les forces de police et les magiciens judiciaires à rude épreuve. C’est dans ce genre de cas que l’on fait alors appel à Lord Darcy, enquêteur au service de Sa Majesté. Cet aristocrate à l’esprit aiguisé, secondé par le fidèle maître Sean, magicien judiciaire irlandais, résout les mystères avec sang froid et une logique à toute épreuve.

L’intégrale parue aux éditions Mnémos rassemble un roman et dix nouvelles, dont sept inédites chez nous.

Avis de la rédac’

Mikaua : De trente ans plus jeune que son confrère Sherlock Holmes, Lord Darcy n’a rien à envier à son aîné. Les différentes enquêtes sont menées intelligemment, et le personnage a une classe et un flegme qui en font l’archétype du gentleman britannique. Son côté un brin trop raide est adouci par son partenaire maître Sean, très professionnel mais un peu plus détendu et avec davantage d’humour que l’aristocrate. Le système de fonctionnement de la magie est très intéressant à découvrir, codifiée telle une réelle science, truffée de théorèmes et de lois qui attisent la curiosité et qu’on assimile avec une remarquable facilité au cours des enquêtes – maître Sean est un remarquable pédagogue ! Le mélange de policier et de magie marche très bien et l’univers de Randall Garrett est solide, bien fouillé et très intéressant. En résumé, une magnifique découverte. On a quelques petits couacs typographiques (retours à la ligne milieu d’un dialogue, etc), mais c’est véritablement du pinaillage car tout est excellent dans cette intégrale. Un must-read pour tous les amateurs du genre, d’autant plus si vous avez apprécié Sherlock Holmes.

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *