Lost phone stories (série de jeux)

Dans les Lost phone stories, vous trouvez un téléphone portable abandonné. Vous entreprenez alors de découvrir l’histoire de son/sa propriétaire grâce aux informations trouvées à l’intérieur.

Logo de la série Lost phone stories

Informations techniques

  • Réunit:
    • A normal lost phone
    • Another lost phone : Laura’s story
  • Développeur : Accidental Queens (France)
  • Supports : PC, iOS, Android, Switch
  • Année de sortie : 2017, 2018 pour Switch
  • Genre : Enquête, Enigmes
  • Classification : +16

De quoi ça parle ?

Le scénario des jeux de la série Lost Phone stories est simple et efficace : vous avez trouvé un téléphone portable abandonné. L’appareil en lui-même n’étant pas verrouillé, vous vous retrouvez à fouiller dans les applications à la recherche d’informations sur son/sa propriétaire pour espérer l’identifier. Vous allez découvrir la vie de cette personne à travers ses archives de conversations, ses emails et ses photos. Chaque jeu vous permettra également de découvrir, presque à la première personne, un thème de société particulier.

L'interface principale de A normal lost phone

Icônes, symbole du wifi, heure et date : rien ne manque sur ce smartphone ! – A normal lost phone

En partie, ça donne quoi ?

Le gameplay est plutôt simple : vous vous retrouvez devant l’interface d’un smartphone classique. Pour cela, la Switch s’avère particulièrement bien adaptée grâce à son écran tactile : il ne vous reste plus qu’à explorer les diverses applications disponibles du bout du doigt, comme vous le feriez sur un vrai téléphone. Certaines applications sont directement disponibles, d’autres sont protégées par des mots de passe qui devront être soit glanés ailleurs – dans un email ou une discussion – soit déduits ou calculés grâce aux questions de sécurité.

Another lost phone - mot de passe photographique

Retrouvez qui est qui pour accéder à l’application et avancer dans votre enquête – Another lost phone

D’autres encore nécessitent l’accès à internet – donc un nouveau mot de passe ! Et peut-être même que certaines applications sont carrément dissimulées…

Côté graphisme, il n’y a aucune véritable photographie dans les jeux : des photos présentes dans la mémoire du téléphone jusqu’aux avatars dans les conversations, tout est dessiné et les styles sont très agréables à l’oeil.

Une photo d'anniversaire dans A normal lost phone

Tiens, Sam avait 18 ans en 2016. Ca sera peut-être utile plus tard -A normal lost phone

Niveau musique, vous avez la playlist du/de la propriétaire du téléphone qui tourne en boucle par défaut, ce qui permet de découvrir des musiques plutôt sympathiques. Mais si vous préférez vous concentrer, un petit tour dans l’application musique permettra d’éteindre le tout.

Avis de la rédac’

Mikaua – Encore un jeu indépendant sur lequel je suis tombée complètement par hasard (merci encore et toujours l’eshop de la Switch quand on ne joue pas sur ordinateur !). Le concept de chercher à savoir ce qui est arrivé à une personne grâce à un téléphone portable égaré m’a tout de suite intriguée ; et l’interface est extrêmement bien rendue sur Switch, on croirait presque avoir vraiment le téléphone en main. Je m’attendais à quelque chose du genre polar, voire thriller ; mais si j’ai bien eu une sorte de travail d’enquêteur à faire, au final A normal lost phone m’a dévoilé quelque chose d’original qui m’a totalement prise par surprise – ne vous inquiétez pas, je n’en dévoilerai pas plus pour ne pas vous gâcher la surprise. L’expérience de jeu est vraiment originale, j’avais beau savoir que je jouais, j’ai été prise dans l’histoire et j’ai vraiment eu l’impression d’être partie prenante de toute l’intrigue. Je suis ressortie de là complètement bluffée et je tire un grand coup de chapeau à l’équipe de développement : autant au niveau de l’intrigue que de la réalisation du tout, et surtout des thèmes abordés, ça touche juste. Autant dire que quand j’ai découvert un second opus à la série Lost Phone stories, je me suis jetée dessus. Même en connaissant un peu la mécanique du jeu, j’ai eu à nouveau une belle expérience de découverte avec Another lost phone : on sent qu’il y a eu du travail pour que le second jeu ne soit pas juste une répétition du premier, et le plaisir de jouer reste intact. Si vous voulez tester une expérience de jeu originale, une intrigue bien ficelée et une thématique actuelle, je vous recommande vivement la série Lost phone stories.

Là, je mets une alerte au SPOIL avant d’ajouter  :

Pour avoir osé mettre le jeu-vidéo au service de thématiques sociales actuelles et plutôt difficile à aborder telles que la transidentité et la violence domestique, moi je dis une seule chose aux développeurs : Bravissimo. Vous avez construit quelque chose qui touche vraiment en plein cœur, et qui montre en prime que le jeu-vidéo, loin des clichés qu’en a le grand public, peut être un formidable outil de sensibilisation. Encore une fois, chapeau bas, l’équipe Accidental Queens.

Sources

La version Switch du jeu

Le site officiel de « A normal lost phone » et le dossier de presse

Le site officiel de « Another lost phone : Laura’s story » et le dossier de presse

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.