Manhoru no futa

Si vous vous êtes déjà baladé dans les rues des grandes villes du Japon, il est fort probable que vous vous soyez arrêté devant l’une des nombreuses plaques d’égout (manhôru/manhoru en japonais) que vous trouvez le long de celles-ci, et ceci non sans raison. Magnifiquement décorées, celles-ci permettent de casser la monotonique de la grisaille des trottoirs ; mais pour quelles raison le Japon accorde-t-il autant d’importance à ces plaques de fonte délaissées par nous autres européens ?

Un peu d’histoire

Depuis 1980, les principales municipalités japonaises se sont réappropriées ces éléments du mobilier urbain pour affirmer leur individualité. L’idée provient d’un haut-fonctionnaire du ministère des Travaux Publics qui, fatigué de près qu’un tiers des foyers ne soient pas encore reliés au système d’évacuation municipal, décida de rendre les plaques d’égout plus attractives. Ainsi débuta une vaste entreprise – appuyées par un concours officiel – qui vit la naissance de plus de 12’000 motifs de plaque différents. A la suite de ce concours, les plaques de fonte toutes simples se sont vues remplacées par de véritables œuvres d’art. La thématique abordée est fonction de la culture et du folklore de leur localité et reprennent le plus souvent les éléments iconiques d’une ville ou d’une région (Daims pour Nara, Orchidée pour Himeji, Château et cerisiers pour Osaka, etc.) ou d’autres éléments de la nature (fleurs de cerisier, hibiscus, lotus bonsaï ou sites naturels connus)

Quelques exemples de Manhoru

Quelques exemples de Manhoru

Japan’s manhole covers – マンホール蓋 (manhoru no futa)

Cette tradition a connu un engouement grandissant ces dernières années, aussi bien auprès des touristes qu’auprès des Japonais (certains – appelés les « manholers » – effectuant même des pèlerinages afin de photographier toutes les différentes plaques existantes), raison pour laquelle un festival consacré à ces fameuses plaques a été mis en place. Cette année, celui-ci s’est déroulé à Tokyo du 1 au 3 février et proposait une exposition des plus belles plaques, ainsi que différents produits dérivés.

Les petits plus de ce festival

C’est bien connu, le Japon est un pays pour qui la nourriture revêt une importance capitale et nombre de fêtes sont l’occasion de proposer des plats particuliers. Le festival ne fait pas exception à cette règle et celui-ci proposera diverses pâtisseries comme des macarons et des cookies en rapport avec les plaques décorées, comme on peut le voir sur les photos ci-dessous :

Manhoru - pâtisseries proposées lors du festival

Un petit exemple de pâtisseries proposées lors du festival

Manhoru - Les fameux Dorayaki revisités

Les fameux Dorayaki revisités

D’autres produits dérivés comme des crayons, des autocollants, des livres, ou encore des reproductions miniatures sont également proposés.

Manhoru - cartes à collectionner

Les cartes à collectionner

Sources des images

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.