Masterbook

masterbookHistoire

L’histoire du système Masterbook est parallèle à celui du système d6, qui furent tous les deux développés par West End Games. Bien que le système d6 soit le système principal de WEG, l’entreprise décida de commercialiser son second système après la sortie de Thog, puis de Shatterzone, en 1993. Jeu-de-rôle de type space opéra sombre, Shatterzone allait poser les bases – déjà défrichées dans Thog – de ce que d’autres jeux comme Bloodshadows utiliseraient par la suite. Masterbook ne comprend pas un très grand nombre de jeux-de-rôle qui l’emploient et la majeure partie d’entre eux proviennent directement de l’adaptation de romans ou de bandes-dessinées. On retrouvera donc des titres comme Indiana Jones, Tank girl, Species, Necroscope ou Tales of the Crypt.

Masterbook system

Le système de jeu de Masterbook fait intervenir une combinaison de dés et de cartes. En règle générale, on détermine le succès d’une action par un lancer d’un d20 (2d10 pour le jeu-de-rôle Torg). Le résultat ou la somme des résultats est à reporter dans un tableau qui donnera un modificateur à ajouter à l’attribut ou à une compétence. Celui-ci peut être négatif, nul ou positif. La somme du modificateur et de la compétence ou attribut est ensuite comparée à un seuil de difficulté. Le personnage est défini par huit attributs (Agilité, Dextérité, Endurance, Force, Intellect, Esprit, Confiance, Charisme) auxquels sont associées des compétences.

Parallèlement, le jeu emploie également des cartes, qui forment ce qu’on appelle le MasterDeck (ou DramaDeck dans Torg). Ces cartes ajoutent ou suppriment des effets et sont basées sur un système non linéaire mais logarithmique. Ainsi, un +5 sur une valeur équivaut à un x10 sur la mesure concernée.

L’échec d’un système

Au final, et malgré de nombreux points intéressants, le système fut un échec commercial, et ce pour plusieurs raisons. Le grands nombre de détails dans la mécanique du jeu le rendait difficile d’appréhension pour les non-initiés, tout comme le système binaire entre dés et cartes qui faisait la spécificité du jeu. Finalement, le faible niveau des pouvoirs des personnages joueurs rendait difficile la survie dans une partie et limitait quelque peu l’implication dans les parties.

  • Jeux anglais : Torg ; Shatterzone ; Masterbook ; Indiana Jone ; Bloodshadows ; Necroscope ; Species ; World of Tank Girl (The)
  • Jeux français : Torg

Sources

Partagez

Vous aimerez peut-être...

1 Réponse

  1. 24 décembre 2016

    […] Système de Jeu : Masterbook […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.