Mune, le gardien de la lune

Quand les gardiens de la lune et du soleil prennent leur retraite, de nouveaux gardiens sont nommés pour prendre la relève et aider les astres à se mouvoir. C’est alors Mune, un jeune faune inexpérimenté, qui est choisi comme nouveau gardien de la lune, avec tout les problèmes que cela entraîne.

L'affiche du film Mune le gardien de la lune

Informations techniques

  • Titre : Mune : Le Gardien de la Lune
  • Date de sortie : Octobre 2015
  • Réalisation : Benoît Philippon, Alexandre Heboyan
  • Scénariste : Benoît Philippon, Jérôme Fansten
  • Composition : Bruno Coulais
  • Studio d’animation : Onyx Films, Kinology
  • Genre : Animation, Aventure
  • Origine : France
  • Durée : 86 minutes
  • Langue : français

L’histoire en quelques mots

Mune est un jeune faune épris de liberté, qui vit dans un monde où le soleil et la lune se déplacent grâce à l’assistance de deux gardiens.

Arrivée de la nuit sur le monde de Mune

Tombée de la nuit, la lune arrive, tractée parle gigantesque animal du Gardien.

Mais l’œuvre de ces derniers touche à son terme et de nouveaux gardiens doivent être nommés pour que la course des deux astres ne s’interrompe pas. Ce sont alors Leeyoon, l’apprenti gardien de la lune, et Sohone, l’apprenti gardien du soleil, qui s’avancent pour recevoir leur sacrement. Mais contre toute attente, la créature qui devait confirmer le nouveau statut du Leeyoon choisit Mune comme nouveau Gardien, sous le regard médusé des autres habitants venus assister à la cérémonie. Débutera alors le nouveau travail de Mune en tant que gardien de la lune, mais le pauvre n’a aucune idée de ce qui l’attend réellement. De son coté, Leeyoon est fou de rage d’avoir été écarté de ce qu’il juge être son dû. Rejoignant Nécross, une créature maléfique désirant s’emparer du soleil et de la lune, il tentera de s’opposer à Mune sans connaître les réelles aspirations de son nouvel associé, ne désirant que récupérer son dû. Mais la plus grande menace qui pèse sur les deux astres célestes pourrait bien venir de Mune lui-même qui – non-content d’être d’une maladresse crasse – n’a absolument aucune idée de ce qu’il doit faire en tant que gardien de la lune. Il pourra cependant compter sur les connaissance de sa nouvelle amie Cire et sur l’aide de Sohone quand les choses tourneront au vinaigre.

Sohone, Cire et Mune, prêts pour l’aventure.

Avis de la Rédac’

Keul : Je suis tombé sur ce film un peu par hasard mais l’esthétisme des graphismes qui est assez particulière m’a tout de suite attiré. C’est féérique et même poétique sur bien des aspects l’animation (française précisons-le !) est vraiment bien maîtrisée. L’histoire est très intéressante et – même si elle reprend de nombreux codes du genre – apporte quelques nouveautés intéressantes comme le passage par le monde onirique par exemple. Alors n’attendez pas une révolution du genre, car vous risquez d’être déçus. Nombre de blagues sont très connues et ne surprendront pas vraiment le spectateur, et le récit est un autre voyage initiatique adapté du monomythe de Campbell. Les héros sont également quelque peu stéréotypés, tout comme le grand méchant. Il est cependant important de replacer l’œuvre dans son contexte, c’est à dire une œuvre pour les enfants. A ce titre, Mune – le Gardien de la Lune remplit bien son office, proposant une histoire simple mais pas simpliste, agrémentée de magnifiques graphismes et de héros attachants. Si vous en avez l’occasion, allez voir ce film histoire de vous convaincre que l’animation française à encore de beaux jours devant elle.

Xefed : J’ai beaucoup apprécié les graphismes de ce film qui sortent vraiment de ce qu’on voit de nos jour. De ce côté là, le film est vraiment excellent. Pour l’histoire, rien de transcendant mais quelques bonnes idées assez bien maîtrisées même si certains passages et résolutions de problèmes arrivent un peu trop facilement selon moi. Alors d’accord, c’est fait pour les enfants, mais il ne faut pas non plus leur faire croire que tout est facile et qu’il suffit d’attendre pour qu’une solution vienne d’elle même, ce serait trop simple. J’ai par contre, bien aimé la musique qui colle assez bien à l’univers onirique du film. Pour moi c’est un excellent film pour la jeunesse et un bon film pour les adultes. Regardez-le si vous avez l’occasion.

Mikaua : Comme mes deux collègues, ce sont les graphismes qui m’ont attiré vers Mune. Ils sortent de ce qu’on a l’habitude de voir et ça colle très bien avec l’univers. Les personnages sont attachants et expressifs, et le petit faune a une frimousse absolument adorable. La séparation du monde entre peuples de la Nuit et peuple du Jour est un classique, et ça m’a rappelé un autre film d’animation, les Enfants de la Pluie, surtout qu’il reprenait les mêmes gammes de couleur pour les deux nations. Au final, Mune ne refait par le genre, comme le disait Keul, mais ce n’est pas grave : l’histoire est classique mais distrayante, on passe un très bon moment devant ce film à rêver devant ses graphismes si particuliers.

Source des images

Article du film sur l’IMDB

Article du film sur Allociné

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *