Mushishi

Mushishi est une série d’animation japonaise adaptée du manga éponyme de Yuki Urushibar. On y suit les enquêtes de Ginko, un spécialiste des créatures extraordinaires qui peuplent notre monde et qui sont connues sous le nom de Mushi.

Comprenant deux saisons et un épisode spécial, cette série a également eu le droit à un film d’animation sorti en mai 2015. Une adaptation en mars 2007 en film live a précédé l’adaptation du manga en série d’animation.

Informations techniques

Mushishi - anime

Le visuel de l’anime

  • Titre original : Mushishi: Zoku-shō
  • Titre : Mushishi
  • Date de sortie : Avril 2014
  • Réalisateurs : Hiroshi Nagahama
  • Scénariste : Yuki Urushibara
  • Studio d’animation : Artland
  • Licence : Crunchyroll
  • Musiques : Toshio Masuda
  • Genre : Contes, rapports à la nature
  • Origine : Japon
  • Saisons : 1
  • Épisodes : 20+1
  • Durée moyenne par épisode : 23 minutes
  • Statut : terminée

L’histoire en quelques mots

Mushishi se présente comme une suite d’histoires qui mêlent folklore local du Japon traditionnel, mythes et légendes, le tout sur un fond d’écologie et de fantastique. On y suit les aventures de Ginko, qui exerce la profession de Mushishi, soit un spécialiste des Mushi. Les Mushi sont des formes de vie primitives qui peuplent notre monde, mais que seules certaines personnes sont capables de distinguer. Affectant les personnes alentours, elles donnent lieu aux mythes et légendes qui peuplent notre monde tout en le façonnant.

L’apparition des Mushis

Mais de par sa nature de Mushishi, Ginko ne peut rester longtemps au même endroit sous peine d’attirer à lui tous les Mushi de la région et ainsi mettre en danger ses habitants. Itinérant, Ginko parcourt le monde pour aider les personnes qui sont affectées par les Mushi.

Chaque épisode se base sur une enquête de Ginko sur des histoires plus ou moins étranges liées aux mushi.

L’influence de l’invisible sur le visible

Mushishi est caractéristique de l’attrait du fantastique des Japonais, et plus particulièrement pour ce qui est de l’invisible. Pour eux, l’invisible fait partie de leur existence et est étroitement lié à leur vie et leurs coutumes. Il n’est dès lors pas étonnant que ce monde invisible influence le réel et se mêle aux légendes urbaines. Mushishi invite également à s’interroger sur notre relation face au monde qui nous entoure et à accepter que ce qu’on ne voit pas puisse faire partie intégrante de ce monde sans que nous puissions fondamentalement tout comprendre et appréhender.

Mushishi - nature

La présence presque oppressante de la nature qui s’oppose à la faiblesse des hommes

Avis de la rédac’

Keul : J’ai découvert Mushishi lors d’une projection proposée à une convention sur le Japon et j’ai tout de suite été sous le charme. La série se démarque de bien d’autres de par son cadre qui propose ici de découvrir une nature toute puissante et imposante dans laquelle l’homme ne fait que passer. Visuellement impressionnante, la série s’attarde sur plusieurs plans statiques magnifiques qui, portés par une musique ensorcelante, plonge le téléspectateur dans l’univers si particulier proposé par Hiroshi Nagahama. Les thèmes abordés par la série sont également multiples et complexes. On passera de l’importance des valeurs familiales si chères à nos amis japonais au rapport à la différence et le rejet de l’autre, tout s’axant autour de cette notion de nature omniprésente. Les épisodes se succèdent avec toujours cette envie de découvrir l’affaire suivante et sans que la lassitude ne s’installe. On en apprend un peu plus sur Ginko au fil de ses affaires, mais l’accent reste clairement mis sur les Mushi et sur les problèmes qu’ils posent aux habitants que les côtoient. Au final, la série se démarque de nombreuses autres grâce à son univers et son lyrisme omniprésent et proposant des réponses à de nombreuses questions existentielle sans faire preuve de dogmatisme. A voir absolument si vous en avez l’occasion.

Mikaua : J’ai connu Mushishi d’abord par les manga (merci à Reven, notre instigatrice, pour m’avoir poussée dedans avec la plus vive énergie), et je suis ensuite passée tout naturellement aux anime – d’ailleurs, les deux ne se recoupent pas totalement : certaines « enquêtes » de Ginko ne se trouvent qu’en manga, et d’autres qu’en anime. J’ai aussitôt accroché au calme de la série, qui sait si bien rendre la poésie et la paix que j’avais trouvée dans le manga. Ici pas de combats, car la mission que s’est donnée Ginko est de faire en sorte que les humains et les Mushi cohabitent au mieux. Les graphismes sont magnifiques ; quant aux musiques, envoûtantes comme le dit si bien mon collègue Keul, apportent juste la touche qu’il faut pour parfaire l’ambiance. Une vraie bouffée de sérénité que cette série qui arrive à nous faire voir la nature sous un autre jour. A regarder sans modération !

Bande annonce

Sources

https://www.mushishi-anime.com/

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.