Pixels

Pixels est un film de science-fiction dans lequel la Terre est attaquée par une race alien employant des créatures issues des vieux jeux-vidéo d’arcade des années 80. 

Informations techniques

L’affiche du film

  • Titre original : Pixels
  • Titre français : Pixels
  • Date de sortie : 2015
  • Durée : 106 minutes
  • Réalisateur : Chris Columbus
  • Scénariste : Timothy Dowling, Tim Herlihy, Adam Sandler, Patrick Jean
  • Avec : Adam Sandler, Kevin James, Josh Gad, Michelle Monaghan, Peter Dinklage
  • Production : Columbia Pictures, Happy Madison Productions, 1492 Pictures
  • Genre : Comédie, Science-fiction
  • Nationalité : États-Unis
  • Age : 14+

L’histoire en quelques mots

En 1982 est organisé un championnat du monde des jeux-vidéo d’arcade afin de désigner les meilleurs joueurs de la décennie. A cette occasion, la NASA est présente pour filmer l’évènement et envoyer la cassette dans une capsule spatiale, afin de promouvoir la culture terrienne auprès d’une hypothétique race extraterrestre. A cette occasion, Sam Brenner et son ami Will Cooper participent à la compétition avec la ferme intention de gagner, mais tout ne se passera pas comme prévu pour Sam.

Trente ans plus tard, la Terre se fait attaquer par un vaisseau spatial envoyant des créatures ressemblant étrangement à des versions vivantes tirées de ces jeux d’arcade.

Pixels - Pac-Man

Des monstres issus de vieux jeux d’arcade comme ici avec Pac-Man

Commence alors la plus grande partie de jeux d’arcade réelle, qui aura pour conclusion l’anéantissement ou la survie du genre humain. C’est dans cette optique que Sam Brenner va devoir collaborer avec le gouvernement américain et le reste du monde pour sauver la Terre de cette menace.

Pixels, un comédie pleine de clichés

Pixels se pose comme étant une comédie, genre qui pourrait s’accorder à merveille avec le thème des jeux rétro et l’univers proposé dans celui-ci. Fort est de constater que si l’humour est omniprésent dans ce film, il reste très largement basique et souvent en dessous de la ceinture. Attendez-vous donc à des clichés basique sur les geeks, les nerds et sur les militaires dans une ambiance chauvin, voire même sexiste sur les bords, qui plombent les rares bonnes idées du film.

Pixels - Gekk's attack

Les Geeks qui deviennent le seul espoir de l’humanité

Avis de la Rédac’

Keul : Si l’idée de départ me semblait forte intéressante, on ne peut pas dire que la mise en scène et le scénario soient à la hauteur du potentiel de l’œuvre. Abandonne tout espoir, toi qui cherche un peu de sérieux et des blagues et dialogues recherchés, car tu ne trouveras ici que clichés du genre et humour bas de gamme surexploité. Bon, j’exagère un peu quand même, certains gags sont drôles et certaines répliques méritent qu’on s’y attarde, mais l’ensemble – surtout dans le dernier tiers du film – est assez fade. On aurait pu se retrouver devant un Monde de Ralph, mais fort est de constater que la magie a du mal à opérer. Et c’est fort dommage, car les premières minutes arrivent à poser une atmosphère rétro des plus agréables, faite de références pops à la Ready Player One des plus efficaces. Malheureusement cela ne dure pas et tout s’effondre quand on s’attarde sur les dialogues. C’est pauvre, très pauvre et toujours fait au plus simple. Et c’est bien triste car plusieurs idées valent la peine d’être exploitée, comme la scène avec les briques de Tetris qui détruisent les immeubles en faisant des lignes complètes.

Pixels - Donkey Kong

Un florilège de monstre de grand classiques comme ici avec Donkey Kong

Xefed : Je ne suis pas fan de Pixels, mais alors pas du tout. C’est un ramassis de stéréotypes basiques qui tentent de pousser le spectateur au rire mais qui tombent le plus souvent à plat. C’est plus une parodie de parodie de geeks, et ça a le don de me hérisser le poil. C’est bien dommage, parce que l’idée de base était excellente et quelques scènes ont le mérite de proposer quelque chose d’intéressant. Mais si on laisse de côté les blagues graveleuses, les clichés du genre et les raccourcis scénaristiques, il reste à peine deux trois choses à sauver. Heureusement parce que sinon c’était direct dans nos Abysses.

Bande annonce

Sources des images

https://www.imdb.com/

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.