Ragoulash

Oyez oyez braves aventuriers, marre de vous battre contre des monstres hideux et de vous perdre dans des donjons humides, besoin d’une pause après avoir sauvé la veuve et l’orphelin ? Entrez dans notre taverne et venez déguster notre plat du jour !

  • Mikaua : Wile, c’est à toi, je crois.
  • Wile : C’est vrai ? J’ai le droit ?
  • Keul : Puisqu’elle te le dit.
  • Wile : Enfin ! Qu’est ce qu’on mange ?

Vous vous êtes peut-être déjà posé la question lors de vos parties de jeu de rôle ou de vos Grandeurs Nature. Que faire à manger quand vous êtes un véritable bataillon ? Un cochon à la broche ? Oui mais non, trop long et trop de surveillance pour ne pas finir avec un morceau de charbon.

  • Gee : Et dans une cuisine, ce n’est pas top.
  • Kit : Sans parler de la personne qui doit tourner la broche, la pauvre.

Reste un classique, un indémodable connu de tout les aventuriers, et ce plat c’est :

  • Gee : Le ragoût !
  • Kit : Le goulash !
  • Gee et Kit : Quoi ?
  • Xefed : Ah ouais, ça va dépendre du pays.
  • Keul : Mais on reste sur une base de viande cuite de nombreuses heures avec des légumes.
  • Mik : Donc ? On part sur laquelle ?
  • Xefed : Les deux, on fait un Ragoulash !
  • Mik : Mais encore ? Tu peux être plus précise ?
  • Xefed : On mixe les deux recettes, comme d’hab, et on improvise pour le reste !

Comme vous l’aurez compris, le Ragoulash est une variante entre un ragoût classique à la française et un goulasch à la hongroise, utilisant les légumes à votre disposition. Si vous êtes prêt, passons désormais aux ingrédients.

Ingrédients pour 4 personnes

Un plat qui doit mijoter plusieurs heures mais qui embaumera votre cuisine

  • 1 kg de ragoût de bœuf
  • 200 grammes de lard
  • 1 kg d’oignons
  • 1 gousse d’ail
  • 1 poireau
  • 500g de tomates ou de tomates concassées
  • 3 grosses pommes de terre
  • 500-700 grammes de carottes
  • 3 poivrons verts
  • 2 cs de concentré de tomates
  • ½ litre de vin blanc
  • 1-1,5 litre d’eau
  • Sel
  • Poivre
  • Paprika
  • 2 cc de bouillon de bœuf

Difficulté : fourchettefourchette

Recette

  • Émincer les oignons, le poireau, l’ail et le lard (en petits dés), puis faire revenir le tout dans une poêle avec un peu d’huile. Une fois le tout bien doré, placer la préparation dans une cocotte ou une grande casserole.

  • Ajouter la moitié du vin et un peu d’eau, puis placer la casserole (ou cocotte) sur feu doux

  • Couper les poivrons en fins bâtonnets et ajouter dans la casserole. (La peau des poivrons pouvant être difficile à digérer, il est également possible de les cuire dans l’eau pour retirer la peau avant de les ajouter à la préparation).

  • Assaisonner le bœuf avec sel, paprika et poivre, et faire revenir le tout dans une poêle jusqu’à ce que la viande soit bien dorée.

  • Éteindre au vin blanc pour préserver les sucs de la viande et ajouter le tout dans la casserole.

  • Ajouter le bouillon, l’eau et le vin restant, puis couvrir.

  • Laisser mijoter 1 heure.

  • Ajouter les tomates ou les tomates concassées et laisser mijoter 1 heure de plus.

  • Couper les carottes en bâtonnets et les pommes de terre en dés

  • Ajouter ceux-ci à la casserole environ 1 heure avant de servir (pour éviter que les carottes et les pomme de terre ne finissent en bouillie)

  • Corriger l’assaisonnement selon vos goûts.

Le résultat final, bon appétit!

Quelques petites remarques

Si vous n’avez pas suffisamment d’oignons, vous pouvez compléter par d’autres poireaux.

Si vous n’appréciez par les poivrons ou les poireaux, vous pouvez sans autre les enlever de la recette ou en remplacer une partie par de la courgette pour épaissir la sauce.

Vous pouvez également opter pour une variante moitié viande de bœuf et moitié viande de porc.

Si vous voulez un goût plus puissant, vous pouvez remplacer le vin blanc par du vin rouge. Dans ce cas, diminuez d’un tiers la quantité de vin de la recette.

  • Keul : Au final, on fait un peu comme on veut du moment qu’il y a un max d’oignons et de viande, c’est ça ?
  • Xefed : En gros, c’est ça !
  • Keul : Ca me plaît.
  • Mikaua : Le contraire aurait été étonnant !
  • Wile : Quand est-ce qu’on mange ?
  • Les Autres : Wile, la ferme !

 

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *