Star Trek

Onzième film issu de l’univers de Star Trek, ce film éponyme propose un reboot des évènements de la série originale. L’histoire se centre sur la première mission de l’U.S.S Entreprise et sur la formation de son équipage.

Informations techniques

Star Trek Affiche

L’affiche du film

  • Titre : Star Trek
  • Date de sortie : 2009
  • Producteur : J.J. Abrams
  • Scénariste : Alex Kurtzman, Roberto Orci
  • Musiques : Michael Giacchino, Alexander Courage et Jerry Goldsmith
  • Avec : Chris Pine, Zachary Quinto, Karl Urban, Simon Pegg, Zoe Saldana
  • Studios de production : Paramount Pictures, Spyglass Entertainment, Bad Robot Productions, Mavrocine
  • Genre : Science-fiction
  • Origine : Etats-Unis
  • Durée : 127 minutes
  • Âge : 12+

L’histoire en quelques mots

En 2233, alors qu’il est en patrouille, l’U.S.S. Kelvin est attaqué pour un étrange vaisseau romulien sortant d’un trou noir et commandé par le capitaine Nero. Ce dernier est à la recherche de Spock et semble entretenir une rancune particulièrement tenace envers le vulcain. Tuant le capitaine de l’U.S.S. Kelvin, Nero ne sera stoppé que par le courage de George Kirk, qui se sacrifie pour stopper le vaisseau romulien en le percutant avec l’U.S.S. Kelvin.

Quelques années plus tard, James Kirk, le fils de George, rejoint Starfleet avec l’objectif de devenir capitaine de vaisseau et de suivre les traces de son père. Fonceur irréfléchi et imbu de lui-même, James ne part cependant pas gagnant dans son entreprise. Mais alors que Nero refait surface, il lui faudra compter sur l’aide de ses compagnons pour tenter d’endiguer la menace qu’il représente et qui pourrait s’étendre à toute la Fédération.

star-trek-effets spéciaux

Des effets spéciaux impressionnants

Un futur alternatif mais une continuité respectée

Bien que portant le même nom que les films et la série précédemment sortis, Star Trek ne se déroule cependant pas tout à fait dans le même univers que ceux-ci. La modification des évènements passés par le voyage dans le temps du vaisseau romulien provoque une cassure dans la continuité de base et propose ainsi une nouvelle version de évènements à venir. Cette cassure permet au film d’évoluer avec la même équipe que la série originale tout en proposant quelque chose de neuf et en mettant en place une nouvelle dynamique d’équipe.

Les même protagonistes mais dans une histoire nouvelles

En provoquant cette divergence dans le passé, l’auteur n’efface cependant pas les évènements qui se sont produits dans les premiers films ou dans la série, mais crée un univers parallèle dans lequel de nouvelles aventures se dérouleront. En ce sens, Star Trek se déroule donc dans un univers parallèle, plus précisément dans un univers divergeant engendré par changement du passé. Les deux univers continuent cependant à exister (parallèlement, puisqu’il s’agit d’univers parallèles) comme en témoigne la présence du Spock de la série originale dans le film

Avis de la rédac’

Keul : Même s’il peut être tentant de recommencer une série à zéro, il n’est pas sans risque de reprendre une franchise à succès comme Star Trek pour en proposer un reboot. J.J. Abrams réussit cependant à passer le cap avec brio en proposant un film de bonne qualité et qui saura ravir une grande majorité des fans de longue date tout en touchant un plus large public. Le fait de ne pas fermer la porte aux évènements s’étant passés dans les films précédents et dans la série, mais de proposer à la place un futur parallèle, lui permet de ne pas simplement annihiler tout ce qui a été fait jusque-là et de ne pas s’aliéner les fans de la série. Fort est de constater que le résultat est à la hauteur des attentes et que le réalisateur a su s’approprier cette mythologie vieille de plus de 40 ans et comprenant plusieurs centaines d’épisodes.

Ce film replace les personnages au centre du récit tout en proposant un scénario dynamique et appuyé d’effets spéciaux du plus bel effet. La vision presque utopiste de l’espace et des mystères et secrets qu’il recèle est également très proche des premiers films sortis et dénote assez avec la vision plus noire et fataliste des films de science-fiction actuels. Néanmoins, Star Trek n’est pas pour autant dépourvu de défauts. L’effet de Shaky cam (qui consiste à faire secouer la caméra pour donner une impression d’action et de tournage caméra à la main) est assez dérangeant et empêche parfois le spectateur de se concentrer sur ce qu’il se passe à l’écran.

On pourrait également tiquer sur le fait que l’accent du film est mis sur les batailles et les confrontations pures au détriment de la diplomatie et de la discussion, qui sont au centre de la série originale. Le fait que les Romuliens soient physiquement proches des Vulcains n’est également qu’anecdotique alors qu’il aurait mérité d’être mieux exploité. Finalement, le fait que Vulcain se fasse détruire sans que personne ne puisse intervenir et sans que celle-ci puisse riposter laisse un arrière-goût désagréable aux fans de la première heure. Au final, Star Trek n’est certainement pas le meilleur film de la saga mais propose tout de même quelque chose de rafraîchissant et « en adéquation avec son temps », respectant l’univers dans les grandes lignes tout offrant des éléments nouveaux. A voir si vous en avez l’occasion donc !

Bande annonce

Sources des images

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.