Sword Art Online – Progressive

Reboot de l’arc Aincrad Sword Art Online – Progressive nous propose de revivre les débuts de la saga SAO sous un nouveau jour. Progressive nous plonge dans les premières quêtes de Kirito et Asuna – partis à la conquête des cent étages de la tour de l’Ancrad – tout en posant les bases de l’univers de manière plus précise et développée que dans les précédentes œuvres du manga d’origine.

Informations techniques

SAO Progressive Tome 1

Le tome 1 de la série

  • Titre original : ソードアート・オンライン プログレッシブ
  • Titre français : Sword Art Online – Progressive
  • Auteur/Scénario : Kawahara Reki
  • Dessin : Himura Kiseki
  • Origine : Japon
  • Genre : Action, Aventure, Comédie, Fantasy, Romance, Science-fiction
  • Type : Seinen
  • Éditeur VF : Ototo Manga
  • Sens de lecture : japonais
  • Année : 2013 (japon) / 2015 (Europe)
  • Nombre de volumes parus : 7
  • Statut : terminée
  • Âge conseillé : 12 ans
  • Licence : Sword Art Online

Pour vous mettre en appétit

Bloquée dans un jeu vidéo comme dix mille autres joueurs, Asuna Yûki est désormais confrontée à la dure réalité de sa situation, où la mort virtuelle signifie également la mort dans la réalité. Inexpérimentée, apeurée, elle pourra cependant compter sur Kirito – un mystérieux joueur solitaire – pour l’aider à surmonter ses peurs et aller de l’avant. Car le seul moyen de sortir de ce jeu mortel est d’atteindre le sommet de l’Aincrad, au centième niveau d’une tour labyrinthique, en affrontant des ennemis toujours plus puissants.

SAO Progressive Planche

Une belle qualité de dessin

Un reboot d’Aincrad

Face au succès de la série Sword Art Online, Reki Kawahara a décidé de reprendre les origines de celle-ci afin de développer son univers. Reprenant le premier arc « Aincrad », elle débuta donc, dès 2013, la série Sword Art Online – Progressive. Ce nouveau chapitre de la série s’axe sur les premiers niveaux de l’Aincrad et nous propose de découvrir l’univers de Sword Art Online et la rencontre des différents protagonistes de la série sous un nouveau jour. Des premiers boss à la rencontre entre Kirito et Asuna, en passant par la résolution de quêtes annexes et l’apprentissage de nouvelles compétences, Progressive permet de mieux comprendre les mécanismes de l’univers. La série se veut ambitieuse car elle propose de rattraper la première adaptation ratée du manga du premier arc, qui avait été unanimement descendue en flèche par les fans de la série, tout en proposant une réécriture enrichie de l’arc Aincrad.

SAO Progressive Planche couleur

De magnifiques planches couleur

Un changement de point de vue et de rythme

Bien que reprenant l’arc Aincrad, cette série modifie profondément la manière dont elle traite ses personnages et son univers. Tout d’abord, l’auteure choisit de prendre Asuna comme protagoniste principal et se concentre sur son histoire avant son emprisonnement dans le jeu. Dès lors, le manga expose la vie de la jeune femme dans le monde réel et on ne comprend que mieux son comportement une fois dans le jeu. La série prend le temps de poser l’histoire, de développer les relations entre les personnages et d’expliquer un peu plus en détail les mécanismes du jeu, ce qui rend l’histoire bien plus fluide et compréhensible pour quiconque débarquerait dans l’univers complexe de SAO.

Avis de la rédaction

Keul : Apprenant que l’auteure avait décidé de développer le premier arc de son univers, je n’ai pu m’empêcher d’être sceptique. D’un côté je me réjouissais d’en apprendre davantage sur les premières aventures de nos héros qui sont laissées de côté dans l’arc Aincrad, d’un autre je me disais que Progressive ne servirait à rien d’autre qu’à surfer sur la vague SAO sans rien proposer de nouveau. Au final, Progressive est une assez bonne série, aux dessins et découpage aux antipodes de ce qui a été fait dans le premier manga sorti. On y découvre les mécanismes d’apprentissage des compétences, les quêtes principales et secondaire et on retrouve réellement l’ambiance des jeux-vidéo développés par la suite, le tout sous le point de vue d’Asuna et non de Kirito. L’univers est là, fidèle aux animes et light novel, avec une pléthore de petits bonus bien agréables, comme un développement très intéressant du background de l’héroïne phare de la série. Kirito joue ici le rôle d’accompagnateur sans – pour une fois – voler la vedette aux autres personnages. L’histoire est inédite et ne se contente pas de reprendre ce qui a déjà été fait par le passé. Une excellente surprise qui, selon moi, représente ce qu’aurait dû être le manga Aincrad.

Xefed : Mais voilà une série qui nous fait apprécier les débuts de SAO en proposant des graphismes de qualités et une histoire développée. Dommage qu’elle s’arrête après 7 tomes seulement. On reste un peu sur sa faim, mais ça veut dire qu’il s’agit d’une série de qualité. Bon il y a forcément les inévitables scènes de bain qui ne sont que du fan service masculin classique des Sword Art Online, mais j’ai bien apprécié de lire quelque chose qui apportait de nouveaux éléments à l’univers. Encore une fois, très dommage que la série n’aille pas plus loin.

Mikaua : Le terme de reboot me chiffonne un peu pour ce qui est de Progressive : en effet, ce n’est pas « on prend les mêmes bases et on recommence », c’est selon moi plus un approfondissement d’une partie du récit sur laquelle l’auteur est passée très vite dans le cycle Aincrad. En tout cas, ce nouveau cycle pousse résolument l’adaptation manga d’Aincrad vers les oubliettes : les graphismes sont infiniment meilleurs, le rythme est bien plus agréable à la lecture et on découvre quantités de petites choses via le changement de point de vue principal. Que du bonheur ! Ce qui explique que je sois redescendue un peu rudement sur terre lorsque j’ai entendu mon collègue Keul commenter « Ah, le tome sept est sorti ! La série est finie, je vais me mettre à l’article ». J’en aurais bien pris encore un tome ou deux… mais bon, si c’est ce qu’il faut pour esquiver l’enfer des séries fadasses faute de savoir s’arrêter, ainsi soit-il !

Partagez

Vous aimerez peut-être...

2 Réponses

  1. 19 mars 2019

    […] Sword Art Online – Progressive […]

  2. 19 mars 2019

    […] Voici quelques exemples de mangas appartenant à cette catégorie : Arte, Danzaisha, Gunnm, L’Île infernale, Made in Abyss, Nausicaä de la vallée du vent, Néo Faust, Qwan, Sword Art Online – Progressive […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.