The Ancient Magus Bride

Laissons un instant les monstres et créatures fantastiques de l’Asie pour nous pencher sur la sorcellerie européenne. Avec The Ancient Magus Bride, les portes d’un voyage initiatique nous seront ouvertes pour découvrir les débuts d’une jeune sorcière, formée auprès d’un maître pas comme les autres et dotée de pouvoirs qui attirent sur elle le regard de tous les êtres féériques alentours.

Informations techniques

couverture

Visuel du Tome 1

  • Titre original : 魔法使いの嫁 (Mahō Tsukai no Yome)
  • Titre traduit : The Ancient Magus Bride
  • Auteur: Kore Yamazaki
  • Type: Shōnen
  • Origine : Japon
  • Genre: Fantasy, Romance
  • Editeur VF: Komikku
  • Sens de lecture : Japonais
  • Prix indicatif : ~ 8€ ; ~11 CHF
  • Année: 2014
  • Nombre de volumes parus: 10
  • Statut: en cours
  • Âge conseillé : 14 ans et +

Pour vous mettre en appétit

Chise Hatori est une jeune orpheline au passé sombre, rejetée par sa famille toute sa vie durant. Ne voyant aucun avenir pour elle, elle se laisse convaincre d’être vendue aux enchères pour en finir au plus vite. Ces enchères s’achèveront par son achat par un magicien du nom de Elias Ainsworth pour la modique somme de 5 millions de livres sterling. Ne comprenant tout d’abord pas qu’on puisse dépenser une telle somme pour sa personne, elle apprendra qu’elle est en réalité dotée de pouvoirs tout à fait hors du commun. Chise est ce qu’on appelle communément dans le milieu de la magie une « Slay Vega » ; un être capable d’absorber la magie latente environnante comme une éponge sans pour autant pouvoir s’en débarrasser. Elle apprendra également que, si elle ne trouve pas un moyen d’éliminer cette magie, elle est condamnée à mourir. Elias lui annonce qu’elle deviendra son élève afin d’apprendre la sorcellerie et qu’elle puisse évacuer le surplus de celle-ci qu’elle stocke en elle. Accessoirement, celui-ci lui annonce également qu’elle deviendra sa femme et qu’elle n’a plus que quelques années à vivre à moins qu’il réussisse à trouver un moyen de la sauver. Loin de s’en formaliser, Chise accepte les conditions d’Elias, même si une part de celles-ci lui échappe encore. Que peut bien cacher ce sorcier qui ne semble être ni un homme, ni un esprit, et quels sont ses véritables projets pour elle ?

L'une des planches colorisées du mangas

L’une des planches colorisées du manga

Avis de la Rédac’

Xefed : Il faut bien avouer que cette série sort quelque peu du lot. Entrant dans le registre de la romance, on ne peut s’empêcher, après quelques pages seulement, de se demander à quoi pensait réellement l’auteur en écrivant ce manga ! Un vieux magicien, de près de trois siècles, qui va acheter une jeune fille de 15 ans aux enchères pour en faire son épouse… Dit comme ça (et même autrement d’ailleurs), on voit mal où la romance pourrait naître. En réalité, avec un tel départ, on voit plutôt plusieurs sous-entendus plus ou moins salaces qui n’ont pas vraiment de place dans une romance, mais je digresse. Puis l’histoire se développe et chaque chapitre nous amène de nouveaux éléments, qui viennent renforcer l’univers tout en douceur de ce manga. En douceur ? En apparence en tout cas, car les êtres féériques qui peuplent notre monde sont loin d’être tous bienveillants. Alors que la compréhension de Chisé sur ce monde et ses pouvoirs augmente, tout lui semble soudain n’être qu’apparence et artifice pour tromper les humains et les sorciers, et les intentions de son maître se font de plus en plus floues. Le trait de l’auteur et le découpage des chapitres et des cases se fait tout en douceur, exception faite de certaines scènes particulièrement glauques. On se retrouve devant une opposition flagrante entre des éléments très doux, très beaux, pleins de bienveillance, et des éléments très durs, crus et emplis de malveillance.

Un petit exemple de cette opposition entre la douceur et la violence

Un petit exemple de cette opposition entre la douceur et la violence

C’est ce contraste entre ceux deux éléments qui fait selon moi tout l’intérêt de l’histoire. Ce manga possède une vraie dynamique et une cohérence très forte avec les nouveaux éléments qui viennent petit à petit renforcer l’univers, définir plus clairement ses limites et, en même temps, celles de Chisé. L’auteur nous offre une découverte de son univers à travers les yeux de Chisé, qui le découvre elle-même.

L'un des dessins en couleur présent dans chaque ouvrage

L’un des dessins en couleur présent dans chaque ouvrage

Partagez

Vous aimerez peut-être...

5 Réponses

  1. Kyrielle dit :

    Jolie présentation qui m’a donné envie de lire ce manga mais je me demande; est-ce normal que la description faite dans ta présentation soit si différente de celles qu’on trouve sur d’autres sites? J’imagine que tu as lu le premier tome, peut être même le deuxième avant d’écrire l’article puisque tu donnes ton avis à la fin de l’article. J’essai de comprendre parce que sur quatre sites, j’ai quatre versions différentes pour le présenter et même très différentes et je n’arrive pas à me faire un avis concret .

    • Xefed dit :

      Tout d’abord merci de ton commentaire, ça fait toujours plaisir! J’ai effectivement lu les deux mangas; je n’aurais pas fait l’article dessus sinon; et ils sont très bons. Par contre, tu as raison, il y a plusieurs présentations sur ce manga et je me demande s’ils ont vraiment lu ne serait-ce que le tome 1 avant de les poster. J’ai presque l’impression qu’ils ont copié le résumé sur le quart de couverture avant de le reformuler et de « l’enjoliver ». Résultat quand on essaie de tricher, on passe à côté et la présentation n’a plus grand chose à voir avec l’original. Tu peux te baser sur mon article; il n’est peut être pas parfait, mais au moins il n’y a pas tromperie sur la marchandise! Là!

      • Kyrielle dit :

        Je comprends mieux maintenant. J’ai suivi ton article et j’ai acheté le premier volume. C’est vraiement une bonne série, j’ai directement croché et je vais pas tarder à acheter le tome 2. Et je confirme que ta description est de loin la plus juste de toutes celles que j’ai lu sur le net. Merci pour ton article.

  1. 14 juin 2017

    […] Voici quelques exemples de mangas appartenant à cette catégorie : Dragon Ball, Dreamland, Element Line, Final Fantasy Type-0, Fullmetal Alchemist,  Inu Yasha, Kenshin le vagabond, Le Voleur aux cent visages, Les Chevaliers du Zodiaque, Lineage Saga, Hunter X hunter, Naruto, One Piece, Shaman King, Sword Art Online, The Ancient Magus Bride […]

  2. 25 juin 2018

    […] J’avais déjà beaucoup aimé la série « The Ancient Magus Bride » produite par le même éditeur et cela faisait quelques temps maintenant que « L’Enfant et […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *