The Legend of Zelda – Link’s Awakening

The Legend of Zelda : Link’s Awakening constitue un remake du jeu éponyme sorti en 1993 sur Game Boy. Les évènements du jeu se déroulent sur l’île de Cocolint et mettent en scène les aventures de Link, un jeune héros s’échouant par hasard sur cette île et devant faire face à une recrudescence inexplicable de monstres, tout en tentant de percer les secrets du Poisson-Rêve.

Informations techniques

Comme toujours, voici quelques petites informations techniques sur le jeu :

La jaquette du jeu switch

  • Titre original : The Legend of Zelda : Link’s Awakening
  • Série : The Legend of Zelda
  • Éditeur : Nintendo
  • Développeur : Nintendo EPD, Grezzo
  • Consoles : Nintendo Switch
  • Date de sortie : 20 septembre 2019
  • Genre : Action, Aventure
  • Mode de jeu : Solo
  • Âge : 7+

Histoire et univers

La fameuse île sur laquelle arrive Link après son naufrage

Dans cet opus, les aventures de Link se déroulent exclusivement sur l’île de Cocolint, une île se situant très loin d’Hyrule et peuplée d’habitants ignorant tout du monde extérieur. Arrivé sur celle-ci à la suite d’un naufrage, Link devra résoudre l’énigme du Poisson-Rêve, une créature extraordinaire enfermée dans un œuf gigantesque trônant au sommet de la montagne de l’île. Pour ce faire, il devra faire face à divers adversaires et récupérer les différents instruments de musique séquestrés dans les divers donjons de l’île, ce qui lui permettra de réveiller le Poisson-Rêve et de regagner son monde.

Système de jeu

Comme dans nombres d’opus de la saga, Link évolue dans un monde fermé dans lequel il devra se déplacer, résoudre des énigmes et obtenir des objets pour accéder à de nouvelles zones. Ici, tout est en 3D en vue du dessus. On débute sur l’île avec très peu d’objets et trois cœurs de vie et on se lance dans l’exploration.

Un monde ouvert mais où certaines zones ne sont accessibles qu’avec des objets précis

Pas d’expérience dans Awakening ni de prise de niveau. Le joueur avance, récupère des objets en les gagnant dans des donjons, en les achetant ou en les échangeant avec les habitants de l’île. Chaque objet est utile dans l’aventure et permet de combattre certains monstres ou d’accéder à certaines zones de l’îles.

Comme dans de nombreux opus sur consoles portables, vous pouvez augmenter votre vie en récoltant des quarts de cœur disséminés dans l’île. Quatre quarts de cœurs remplissent le réceptacle d’un grand cœur, qui augmentera votre nombre maximal de cœurs d’un. Terrasser les boss de donjons vous fera également gagner des cœurs – complet cette fois – afin d’augmenter votre vie.

Certaines zones vous bloqueront jusqu’à ce que vous obteniez le bon objet

Outre ces éléments, vous serez amené, dans cet opus, à récolter des coquillages. Ceux-ci, au nombre de 50, vous permettront d’augmenter la puissance de votre arme et d’obtenir quelques objets sympathiques pour votre aventure.

Comme mentionné plus tôt, les objets s’obtiennent de diverses manières. La majeur partie d’entre eux s’obtiennent dans les donjons, qui devront préalablement être déverrouillés par une clé pour être accessibles. En plus d’être utiles pour terrasser les boss des donjons dans lesquels ils se trouvent, ces objets permettent d’accéder à d’autres zones de l’île. La plume permet de sauter par-dessus les trous, les bombes de détruire les parois fragiles, alors que le grappin vous permettra de passer précipices et failles diverses. A vous de combiner ceux-ci pour accéder à toutes les zones de l’île et récolter tous les objets qui s’y trouvent.

Chronologie

Chronologiquement, The Legend of Zelda : Link’s Awakening se situe dans la ligne temporelle dite « Le déclin d’Hyrule et le dernier héros », celle où Link a été incapable de vaincre Ganon lors du combat d’Ocarina of Time. De ce fait, il est précédé par The Legend of Zelda : A Link to the past, ainsi que par les deux opus The Legend of Zelda : Oracle of Seasons et Oracle of Ages. Il sera suivi de The Legend of Zelda, premier du nom.

Point de vue chronologie, Link’s Awakening se situe juste après The Legend of Zelda : Oracle of Seasons et Oracle of Ages

Une évolution indéniable

Bien entendu, impossible de passer à côté d’une petite comparaison avec la première version sortie sur Gameboy car – bien qu’il s’agisse d’un remake – Nintendo ne pouvait pas laisser de côté des capacités qu’offrait sa nouvelle console. Les graphismes ont donc été entièrement remaniés et les développeurs ont poussés le souci du détail à son paroxysme pour proposer une version toute en douceur et en courbe très colorée et agréable à regarder.

L’aspect de Link qui a particulièrement changé depuis l’original

Link arbore ici un aspect poupée qui n’ira pas sans provoquer certaines réactions outrées des plus puristes de la saga, qui n’hésiteront certainement pas à crier à l’hérésie. Au final, l’aspect de Link est raccord avec le reste de l’univers et ne choque pas outre-mesure une fois qu’on y évolue. Néanmoins, force est de constater qu’après une Breath of the Wild, le remake d’Awakening adopte une toute autre direction artistique. On notera cependant une perte de fluidité parfois enquiquinante quand on passe à une zone plus dense ou possédant plus d’ennemis. La faute en est au passage de 60 fps à 30 ce qui agacera et cassera quelque peu l’immersion par moment.

Des combats classiques contre des boss et mini boss

Au niveau de l’univers, que les puristes et fans de la première heure soient rassurés (ou pas), la version switch est une copie conforme de la version Deluxe (celle sortie sur Gameboy color en 1998, qui offrait l’inédit Palais de la Couleur), au caillou près pourrait-on dire.

Les touches étant plus nombreuses, vous ne serez plus obligés de vous déséquiper de votre bouclier et de votre épée et vous pourrez donc vous protéger, attaquer et courir tout en ayant d’autres objets à disposition contre vos ennemis, ce qui n’est pas un mal.

Des phases d’exploration de donjon en 2D

On notera également deux ajouts qui allongeront la faible durée de vie du jeu :

  • Les Donjons d’Igor : qui vous permet de créer vos propres donjons et de les partager avec vos amis pour qu’ils tentent de les résoudre.
  • Les objets de collection en rapport avec le monde de Mario que vous pourrez collecter et apporter aux habitants durant votre aventure.

Avis de la rédaction

Keul : Link’s Awakening arrive sur nos console après le succès planétaire de Breath of the Wild et souffre donc fortement de la comparaison, même si celle-ci n’a pas lieu d’être. Alors que ce dernier offrait un univers nouveau et offrait tout un éventail de nouvelles capacités à Link, Awakening nous proposait un retour aux sources avec le rafraîchissement d’un ancien opus. Alors certes la difficulté du jeu n’est pas excessive, même en mode héroïque, certes la durée de vie est bien trop courte pour un jeu récent (le jeu pouvant allégrement se terminer en 8h montre en main) mais le rendu final est un hommage magnifique au jeu d’origine, qui propose tout de même quelques éléments nouveaux comme la possibilité de fabriquer ces propres donjons chez Igor ou la quête de collection des statuettes. Au final, The Legend of Zelda : Link’s Awakening est plaisant à jouer et l’univers qu’il propose est riche et bien fouillé. J’ai particulièrement apprécié la profondeur de l’histoire, qui peut s’interpréter sur deux niveaux, même si j’aurais aimé en apprendre davantage sur le poisson rêve et ses implications dans l’univers. Bref, un bon petit jeu qui ravira les fans de la saga tout comme les néophytes du genre.

Mikaua : N’ayant jamais joué aux versions Gameboy de Link’s Awakening faute de temps, j’ai été ravie de me plonger dans ce remake Switch. Le graphisme surprend au début, mais j’ai très rapidement accroché : Cocolint ainsi parée de couleurs éclatante devient vraiment une île paradisiaque, et les personnages s’y fondent tellement bien qu’on se fait rapidement leur petit air de figurines animées. Les musiques sont belles, surtout l’emblématique Ballade du Poisson Rêve, que je me suis retrouvée à la siffloter à mon boulot des semaines après avoir fini le jeu ! Le jeu n’est pas bien long, mais il est agréable à jouer, et son scénario est très intéressant et joliment tourné. Un bel hommage, comme le dit mon collègue, au jeu d’origine et un bon moyen de le faire découvrir aux néophytes.

Bande annonce

Source des images

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.