Violet Evergarden

Issue du Light Novel éponyme de Kana Akatsuki, Violet Evergarden est une série d’animation réalisée par le studio d’animation Kyoto Animation et diffusée en 2018. On y suit Violet, une ancienne soldate aujourd’hui reconvertie en Poupée de Mémoire vivante – une dactylographe un peu particulière qui peut lire les sentiments de ceux et celles qui lui demande d’écrire une lettre afin de les retranscrire à l’écrit. En plus de la série, le light novel s’est également vu adapté en manga et un film d’animation est prévu pour janvier 2020 et sera développé par le studio Kyoto Animation

Informations techniques

Le visuel de la série avec son affiche

  • Titre original : ヴァイオレット・エヴァーガーデン – Vaioretto Evāgāden
  • Titre : Violet Evergarden
  • Date de sortie : mars 2018
  • Réalisateurs : Taichi Ishidate
  • Scénariste : Reiko Yoshida
  • Studio d’animation : Kyoto Animation
  • Musiques : Evan Call
  • Genre : Drame, Romance, Science-fiction, Tranche de vie
  • Licence : Netflix
  • Origine : Japon
  • Saison(s) : 1
  • Épisodes : 13
  • Durée moyenne par épisode : 23 minutes
  • Statut : terminée

L’histoire en quelques mots

Après quatre ans de guerre acharnée, la paix se profile enfin entre les royaumes du Nord et du Sud. Ancienne enfant soldat orpheline, Violet était y employée comme une arme, car dépourvue de sentiments propres. Seul à ne pas la considérer comme telle, le major Gilbert Bougainvillea l’a accompagnée durant cette guerre, s’efforçant de lui apprendre ce qu’être humain signifie. Le destin les a cependant séparés lors de l’ultime bataille et Violet est désormais seule avec les derniers mots du major, qu’elle ne comprend pas : « Vis. Violet. Vis et sois libre. De tout mon cœur, je t’aime ». Recueillie par Claudia Hodgins, une ancienne commandante de l’armée aujourd’hui reconvertie en cheffe d’entreprise, elle apprendra le métier de « poupée de souvenirs automatiques », des poupées initialement créées par le professeur Orland pour aider sa femme aveugle Mollie à écrire ses romans et aujourd’hui répandues dans le monde entier. Permettant de retranscrire les sentiments des gens dans une lettre, ces poupées sont très importantes pour la société et y occupent une place très importante. Mais cette tâche n’a cependant rien de facile pour Violet, qui est elle-même incapable de ressentir quoi que ce soit. Seule certitude pour elle : c’est grâce à ce métier qu’elle parviendra enfin à comprendre les dernières mots du Major.

Des graphismes magnifiques et des effets de lumière parfaitement maîtrisés

L’amour au centre du récit

Comme on peut l’imaginer en lisant le résumé de l’histoire, l’amour est au centre de l’œuvre, avec la recherche de la signification des mots « je t’aime » par l’héroïne. L’œuvre va cependant bien plus loin que le simple amour entre un homme et une femme et propose quelques choses de plus large et de bien plus développé. Violet fera ainsi la découverte de l’amour entre un frère et sa sœur, ou l’amour d’une mère pour son enfant, ou celui d’un enfant pour ses parents. Si l’histoire se centre sur le personnage de Violet, elle englobe tout de même toutes les relations qui se développeront autour d’elle et qui la feront évoluer au fil de l’œuvre pour l’aider à développer ses sentiments et comprendre la nature réelle de l’amour.

Violet Evergarden Lettre

Les lettres et les sentiments qu’elles renferment au centre du récit

Avis de la rédac’

Keul : Violet Evergarden est l’une des premières productions de Netflix dans le monde de la japanimation et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils proposent du lourd dès le début. L’animation est magnifique, soignée, avec un souci du détail proche de la perfection. Chaque épisode est une petite perle d’animation aux décors somptueux. La musique (qui soit dit en passant m’a fait découvrir la série) est absolument magnifique et colle si parfaitement à l’ambiance qu’on ne peut que saluer le travail apporté lors de sa création. Au niveau de l’histoire, celle-ci est assez originale, autant dans sa mise en scène que dans son traitement. On y suit l’apprentissage des sentiments de Violet lors de ses voyages, qui l’amèneront à découvrir l’amour sous toutes ses formes et qui la feront grandir. L’évolution est néanmoins un peu rapide et c’est peut-être là le seul point noir qu’on puisse reprocher à la série. Celle-ci ne comporte que 13 épisodes et chaque épisode est donc entrecoupé d’ellipses narrative (qui consistent à laisser passer un certain temps sans expliquer ce qu’il se passe ou en le résumant en quelques mots). Je ne trouve cependant pas que cela pose problème et que cela diminue la qualité de la série. Au contraire, s’il avait fallu « se farcir » 50 épisodes pour éviter ces ellipses, je pense que la série aurait tiré en longueur. En ce concentrant sur les expériences phares de l’héroïne, la série gagne en intensité et en qualité. Au final, Violet Evergarden est une excellente série, aux graphismes époustouflants et à la musique envoûtante, capable de vous tirer une petite larme et de remettre en question votre vision de l’amour.

Opening

Sources des images

  • Logo : Wikipédia
  • Autres : https://www.senscritique.com/
Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.