Warcraft – Le Commencement

Quand le monde des Orcs est sur le point de disparaître, leur seul espoir de survie est d’employer la puissante magie du Fel pour voyager par-delà les mondes et recommencer une nouvelle vie sur l’un d’entre eux. Mais cette magie possède un terrible coût pour ceux qui l’emploient et les habitants du nouveau monde risquent de ne pas se laisser envahir sans combattre.

Warcraft, le Commencement est une adaptation cinématographique de la série de jeux-vidéo World of Warcraft.

Informations techniques

L’affiche du film

  • Titre original : Warcraft
  • Titre français : Warcraft – Le Commencement
  • Date de sortie : 2016
  • Scénariste : Duncan Jones, Charles Leavitt
  • Réalisateur : Duncan Jones
  • Musique : Ramin Djawadi
  • Acteurs : Travis Fimmel, Paula Patton, Ben Foster, Dominic Cooper, Clancy Brown
  • Studio de production : Atlas Entertainment, Legendary Pictures, Blizzard Entertainment, Universal Pictures, Tencent Pictures
  • Genre : Fantasy
  • Origine : États-Unis
  • Durée : 123 minutes
  • Àge : 16+

L’histoire en quelques mots

Draenor, le monde natal des Orcs, est en train de mourir. Afin de sauver son peuple, le sorcier Gul’dan décide d’unifier les tribus afin de former la Horde. Appuyé par une puissante magie nommée le Fel qui semble capable d’aspirer la vie de ses ennemis pour renforcer les Orcs, Gul’dan ouvre un portail vers le Royaume d’Azeroth, qu’il espère bien conquérir.

Alors que les meilleurs guerriers parmi les Orcs débarquent sur le monde des humains, elfes et nains, ceux-ci s’entredéchirent et leur alliance est sur le point de voler en éclats. Les deux armées vont alors se faire face, l’une luttant pour la survie du Royaume et l’autre pour la survie de leur race. Mais même si la magie du Fel est puissante chez les Orcs, celle-ci semble posséder un lourd prix à payer pour être employée et le Royaume d’Azeroth semble déjà souffrir du même mal que celui qui gangrénait Dreanor.

Des décors magnifiques

Une adaptation d’un jeu aboutissant à un film marketing

Adaptation d’une grande licence vidéoludique en film, Warcraft était attendu par des centaines de milliers de fans désireux de voir leur jeu favori enfin porté sur grand écran. Malheureusement pour eux, l’adaptation ne s’est pas faite dans les meilleures conditions et le résultat n’a pas réussi à combler totalement leurs attentes. Comme ce fut le cas pour l’adaptation d’Assassin’s Creed par Ubisoft, le film final ressemble plus à une publicité un peu longuette pour vendre le jeu duquel il est tiré. Mais quels sont les éléments qui ont abouti à ce résultat ?

L’un des problèmes majeurs que le film a connu durant sa production est le rachat – pas moins de deux fois – de la société Legendary Pictures. Ce faisant, il fut nécessaire de revoir divers points en cours de projet afin satisfaire entièrement les nouveaux intervenants. Pas facile quand la production du film était déjà lancée.

La magie du Fel

Le second problème – et peut être le principal – provient certainement du manque d’implication de Blizzard. Comme le dit lui-même le réalisateur Duncan Jones : « Blizzard est une entreprise qui fait un milliard chaque année juste avec ses jeux. Le film ne représentait rien pour eux. Ce n’était vraiment pas leur priorité. Ils payent leurs employés avec les jeux, pas avec le film. Donc pour eux, le film devait servir le jeu, contrairement à ce qu’il aurait fallu faire, c’est à dire faire des jeux et du film deux choses séparées. »

Un bien joli gâchis qui laissera nombre de fans sur leur faim, surtout que le film se termine de manière à pouvoir proposer diverses suites qui – à n’en pas douter au regard des résultats plus que moyen au box-office – ne verront jamais le jour.

La Horde

Avis de la rédac’

Keul : Bien que n’ayant pas été un ultra-fan de la série World of Warcraft, j’ai tout de même passé de nombreuses heures à déambuler dans le vaste monde proposé par Blizzard. Mais après le fiasco de l’adaptation d’Assassin’s Creed, le film Warcraft m’inquiétait quelque peu. Premier constat, l’univers présenté a été simplifié (ouf me direz-vous) mais de manière à le rendre accessible et surtout compréhensible à tous. Il aurait été très difficile voire même totalement impossible de dévoiler toute la complexité de l’univers du jeu dans un seul et unique film et force est de constater que l’auteur est parvenu à un compromis tout à fait acceptable.

Le scénario reste simple par contre et assez prévisible pour un film de ce genre. On y retrouve les habituels clichés du genre et – même si les fans seront ravis – de très nombreux clins d’œil à la série originale qui laisseront les néophytes sceptiques. L’histoire est menée tambours battant d’un bout à l’autre du film, sans réels temps mort. Les graphismes sont assez impressionnants, particulièrement au niveau du travail sur les orcs, mais très inégales malheureusement. La partie se déroulant sur Azeroth fait parfois un peu pauvre et les décors apparaissent clairement comme étant faux. Cet aspect un peu carton-pâte est assez désagréable et nous sort parfois complètement du film. Le jeu des acteurs reste correct dans sa globalité même si certaines scènes tombent un peu à plat. Au final le film n’est ni excellent, ni catastrophique mais ne satisfera ni totalement les fans, ni totalement les néophytes. A voir si vous en avez la possibilité mais sans vous attendre à un film transcendant.

Bande annonce

Sources des images

https://www.imdb.com

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.