Witch Hunter Robin

Witch_Hunter_Robin

Witch Hunter Robin (ウィッチハンターロビン) ou Robin, la chasseuse de sorcières est un anime japonais de 26 épisodes, qui fut tout d’abord diffusé au Japon entre le 3 juillet et le 24 décembre 2002 et narrant l’histoire d’une chasseuse de sorcières dotée de pouvoirs de pyrokinésie. Se déroulant dans un futur proche, l’histoire reprend certains éléments historiques qu’elle mêle à des faits fantastiques.

Informations techniques

Titre: Witch Hunter Robin (titre japonais :ウィッチハンターロビン)
Date de sortie : 02 octobre 2013
Réalisateurs : Shukou Murase
Scénariste : Aya Yoshinaga
Studio d’animation : Sunrise
Licence : Bandai Visual et Beez Entertainment
Compositeurs : Taku Iwasaki
Genre : Paranormal, mystère, drame
Épisodes : 26

L’histoire

L’histoire retrace la traque, par une organisation mondiale nommée Solomon, des sorcières qui peuplent notre monde. Le but de l’organisation n’est autre que l’éradication de celles qu’ils nomment les witches. L’histoire se déroule principalement au Japon et on y suit la cellule de Solomon de ce pays dans sa chasse aux sorcières. Dès les premiers épisodes, nous remarquons que cette section de l’organisation ne se comporte pas exactement comme elle le devrait puisqu’elle ne tue pas les sorcières qu’elle capture, mais se contente de les emprisonner afin de contrôler leur ascendance et ainsi traquer leurs descendants pour éviter que le mal ne s’éveille en eux. Dans ce futur proche, les chasseurs, ou hunters, utilisent certaines technologies particulières basées sur un liquide mystérieux, l’Orbo, qui possède la particularité de neutraliser les pouvoirs des sorcières. L’histoire est axée autour d’une jeune chasseuse, Robin Sena, qui est envoyée au Japon pour remplacer un membre de l’équipe des hunters récemment tué.

038

Références historiques dans la série

Divers faits historiques sont intégrés dans l’histoire. On y retrouve de nombreuses allusions à la chasse aux sorcières, et le célèbre procès de Salem par exemple. Une grande partie de l’histoire tourne également autour du rôle d’anciennes mythologies qui seraient à l’origine des Witchs, comme le mythe de Zeus et Chronos et du meurtre de ses enfants. En plus de cela, Witch Hunter Robin s’inspire de mythologies et d’histoires étrangères comme les écritures oghamiques, inventées par les Celtes, ainsi que la culture runique employée pour la divination. Les mandalas, qui reviennent souvent dans la série, existent également en réalité car ils ont été créés par les hindouistes/bouddhistes.

Witch-Hunter-Robin-Robin

 

Réception de la série auprès du public

Le principal atout de la série est l’atmosphère particulière qui s’en dégage et qui nous plonge dans une multitude de détails visant à étoffer la richesse de l’univers qui vous est proposé. Malheureusement, contrairement à d’autres séries du même genre, cette atmosphère bien particulière devient rapidement assommante et soporifique au possible. Beaucoup reprochent à la série sa lenteur, que ce soit au niveau de l’avancement de l’intrigue ou dans les dialogues entre les personnages. De nombreux blancs sont laissés entre les dialogues, moments de silences visant à appuyer certains propos, mais qui ne laissent au final qu’une impression de vide. Les expressions de l’héroïne ne varient pas du début à la fin de la série, effet certes volontaire de l’auteur pour illustrer la culture gothique de l’époque mais qui renforce encore cette impression de vide et de flottement. Alors même si certains rebondissements apportent un sursaut d’intérêt en cours de route, la série semble avoir laissé bon nombre de personnes perplexes, et ce même si l’intrigue était des plus intéressantes. Pour toutes ces raisons, on peut dire que la série a été reçue de manière mitigée, largement appréciée par certains et indigne d’intérêt pour d’autre.

Avis de la rédac’

Je dois bien avouer qu’il me fut laborieux d’arriver au dernier épisode, et ce même si j’ai grandement apprécié cette série. L’histoire est bien recherchée, les personnages bien traités, avec une histoire et des interactions développées. Le design général de la série et très joli même si les animations des combats manquent un peu de travail et de punch. Les personnes qui apprécient le paranormal et la culture japonaise trouveront ici de quoi passer un moment agréable, mais pour tous ceux et celles qui aiment l’action et les rebondissements retentissants, cette série n’est pas faite pour vous.

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *