A.I.C.O. -Incarnation-

A.I.C.O. -Incarnation- nous plonge dans la vie d’Aiko, une jeune lycéenne qui apprend qu’elle est la seule capable de mettre fin à une menace biogénétique qui pourrait éradiquer le Japon tout entier.

Tout d’abord développée en série sur Netflix, A.I.C.O. -Incarnation- est aujourd’hui adaptée et publiée en manga par Hiroaki Michiaki

Informations techniques

A.I.C.O. -Incarnation- Affiche

L’affiche de la série

  • Titre : A.I.C.O. -Incarnation-
  • Date de sortie : Mars 2018
  • Réalisateur/Scénariste : Kazuya Murata
  • Studio(s) d’animation : Bones
  • Licence : Netflix
  • Genre : Action, Animation, Drame, Science-fiction
  • Origine : Japon
  • Saisons : 1
  • Épisodes : 12
  • Durée moyenne par épisode : 23 minutes
  • Statut : terminée

L’histoire en quelques mots

En 2035, au pays du Soleil Levant, la médecine a fait de gigantesques progrès grâce à des recherches poussées en biotechnologies. Épicentre de celles-ci, le Centre de Recherches en Biotechnologies Kiryû pousse sans cesse ses recherches, jusqu’au jour où une l’une d’entre elles tourne mal, créant par inadvertance la Matière maligne. Celle-ci se déploie alors, engloutissant tout sur son passage et tuant de nombreuses personnes avant de freiner devant la mer. Puis tout s’arrêta soudainement, la matière cessant son expansion. Les zones contaminées furent alors isolées par l’armée, qui ne sut quelle stratégie adopter pour s’en débarrasser, et cet évènement fut introduit dans les livres d’histoire sous le nom de « Burst »

La jeune Aiko et Yûya

Jeune adolescente grièvement blessée peu avant le Burst, Aiko Tachibana étudie dans une école-hôpital. Seule survivante de sa famille, tout entière victime de la Matière, elle réapprend à vivre depuis son accident, jusqu’au jour où elle fait la connaissance de Yûya Kanzaki, un nouvel élève mystérieux qui semble en connaître long sur sa vie et sur sa famille. Alors qu’elle reprend petit à petit le contrôle de sa vie, elle apprend de Yûya qu’elle serait la seule capable de mettre un terme définitif au Burst, qui menace de s’éveiller et d’engloutir le Japon tout entier..

Interrogations sur la notion d’être vivant et sur les recherches génétiques

Les deux fils rouges de la série tournent autour de la notion de recherches génétiques et de la création de clones. Ceux-ci permettent de soigner les malades et les mourants, de prolonger l’espérance de vie et de pousser la médecine bien au-delà de ce que l’homme est normalement capable de faire. Mais d’un autre côté, jouer ainsi avec la vie de ces clones a également quelque chose d’immoral. Cette fameuse question de l’éthique reviendra tout au long de la série, où les protagonistes tentent de déterminer la limite qui définit le vivant de la simple création sans âme. Un choix de fils rouges audacieux pour une série si courte.

La matière, cette étrange menace qui plane sur le Japon

Avis de la rédac’

Keul : A.I.C.O. -Incarnation- est une série très intéressante qui parvient à nous faire réfléchir sur des notions complexes alors qu’elle ne comprend que 12 épisodes. A partir de quel moment une vie est considérée comme telle ? Est-ce qu’un clone est considéré comme un être vivant doté d’une âme ? Jusqu’où peut-on aller avec la science au nom de la guérison, quelles sont les limites à ne pas franchir ? Tant de questions qui sont ébauchées dans cette série. L’animation est sympathique, les personnages intéressants et assez bien développés. La série se permet même le luxe de développer ceux-ci malgré sa courte durée, un exploit que de plus longues séries ne parviennent malheureusement pas à faire. Le scénario, bien qu’un peu prévisible au départ, possède quelques rebondissements très intéressants et la conclusion à le mérite d’être bien pensée et réfléchie. J’aime aussi beaucoup la manière dont la matière se déploie pour « fleurir » quand elle sent une menace approcher. Une excellente série que je vous conseille vivement de visionner.

Mikaua : A.I.C.O est une série courte, mais agréablement bien remplie. En effet, grâce à ses deux thématiques principales riches en réflexions, son scénario plutôt sympathique et le développement des personnages, les douze épisodes passent vite. Si l’éthique est un domaine qui vous intéresse, vous vous poserez certainement les mêmes questions que les personnages au fur et à mesure de leur avancée – et certainement davantage encore – et c’est agréable de trouver des séries qui arrivent ainsi à stimuler la réflexion sans virer moralisatrices. Une très bonne série que je recommande vivement !

Bande annonce

Sources des images

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.