Briser le quatrième mur est une technique de récit où les personnages de fiction s’adressent directement aux spectateurs/lecteurs, brisant ainsi un mur invisible qui les sépare.

Origines et définition

La notion de quatrième mur provient du théâtre. Elle fait référence à un mur imaginaire qui se situe en face de la scène et qui séparerait le spectateur des artistes. Le concept de quatrième mur a été évoqué pour la première fois par le philosophe Denis Diderot dans son ouvrage « Discours sur la poésie dramatique » en 1758 en l’exprimant de la manière suivante : « Imaginez sur le bord du théâtre un grand mur qui vous sépare du parterre ; jouez comme si la toile ne se levait pas. ». Le concept fut ensuite repris par le metteur en scène et comédien André Antoine.

Briser le quatrième mur

Comme pour l’origine du quatrième mur, l’origine de l’expression « briser le quatrième mur » nous vient également du théâtre. Dans ce contexte, elle fait référence au fait que les comédiens sur scène s’adressent directement au public, comme si ceux-ci faisaient partie de la pièce.

Cette technique est également employée au cinéma quand les acteurs s’adressent aux spectateurs par le biais de la caméra ou en littérature où des apartés sont consacrés à la communication entre les personnages de fiction et le lecteur.

Quatrième mur et Suspension consentie de l’incrédulité

Briser le quatrième mur est un élément comique redondant de nombreuses œuvres et est parfois employé pour diminuer la tentions de certaines scènes ou dédramatiser celles-ci. Dans la littérature, la technique du quatrième mur brisé est principalement employée dans les romans jeunesses, afin de créer un lien avec le lecteur plus rapidement.

Son utilisation dans un récit n’est cependant pas sans conséquences car « briser le quatrième mur » revient à mettre fin à la suspension consentie de l’incrédulité du spectateur. Cette dernière vise à ce que le spectateur accepte les règles de l’univers et les considèrent comme plausibles. Briser le quatrième mur mettant fin à celle-ci, il devient dès lors impossible pour ce dernier de considérer l’univers présenté comme cohérent.

Quelques exemples de quatrième mur brisé :

  • Bastard!! – Heavy Metal, Dark Fantasy (série animée) : Dark Schneider, le protagoniste de l’histoire, s’adresse de nombreuses fois au spectateur, en annonçant haut et fort qu’il est le protagoniste d’un shonen.

  • Deadpool (Films et bandes dessinées) : Que ce soit dans les films ou les bandes-dessinées, Deadpool est conscient qu’il se trouve dans une œuvre de fiction, prenant le spectateur à témoin à de nombreuses reprises en brisant ainsi le quatrième mur. Dans les comics, il joue même avec la configuration des cases de celui-ci pour voir ce qui lui arrivera ensuite.

Deadpool est un grand adepte du fait de briser le quatrième mur

  • Cycle des Dieux de Werber (roman) : Arrivé à un certain stade de sa formation de dieu, le protagoniste se rend compte qu’il se trouve dans un roman et tente de communiquer avec le lecteur.
cycle des dieux

La trilogie du cycle des dieux de Bernard Werber

  • Mitsuru Adachi (auteur de mangas) : Mitsuru Adachi est un auteur de mangas de sport qui fait des apparitions remarquées dans chacun d’entre eux pour s’adresser au lecteur.

Sources


1 commentaire

Art du Récit 8 - Suspension consentie de l'incrédulité - Geek-It · 23 novembre 2023 à 15 h 50 min

[…] Art du Récit 7 : Briser le quatrième mur […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.