Doctor Who – The Lonely assassins

Dans Doctor Who – The Lonely assassins, un téléphone perdu vous emmène dans une aventure haletante pour retrouver la trace du propriétaire dudit téléphone et combattre de vieux ennemis du Docteur, avec l’aide d’une certaine mademoiselle Osgood.

Doctor Who - The lonely assassins affiche

Informations techniques

  • Développeur : Kaigan Games
  • Producteur : James Baines
  • Éditeur : Maze theory
  • Supports : Steam, Android, iOS, Switch, Playstation 4 et 5, Xbox One
  • Année de sortie : 2021
  • Genre : Science-fiction, Enquête, Énigmes, Horreur (un peu)
  • Durée : 2-3 heures
  • Classification : 12+
  • Langue :
    • Audio : anglais uniquement (sous-titres disponibles)
    • Textes : anglais, français, allemand, (…)

De quoi ça parle ?

Vous avez trouvé un téléphone perdu dans la rue. Jusque-là, rien d’extraordinaire, et vous tentez sans grand espoir de le déverrouiller, quand soudain vous êtes contacté par une femme du nom d’Osgood. Apparemment, le propriétaire du téléphone est une de ses connaissances et il ne donne plus signe de vie. “Ceux qui s’occupent normalement de ce genre de problèmes” étant occupés ailleurs, Osgood va avoir besoin de votre aide pour retrouver sa trace.

Osgood vous appelle - Doctor Who The lonely assassins

Rêve qui se réalise ou cauchemar, ce genre d’appel ?

Vous allez donc fouiller le téléphone à la recherche d’indices et transmettre vos découvertes à Osgood pour tâcher de comprendre ce qui s’est passé, et cela malgré le fait que de nombreux fichiers aient été corrompus pour une raison inconnue…

En partie, ça donne quoi ?

C’est un jeu de type “téléphone perdu”, vous vous trouvez donc devant une interface imitant un smartphone ; et pour cela, la Switch – version testée ici – remplit parfaitement l’office, moyennant un simple clic sur une icône en bas à droite permettant de faire basculer l’affichage ; ensuite, il n’y a plus qu’à se servir de l’écran tactile. Donc, nous disions, une interface de smartphone : il y a un fond d’écran, et des icônes représentant les applications classiques : messages, galerie photo, mails, etc. Certaines sont corrompues au début du jeu et ne fonctionnent plus, mais avancer dans le jeu permettra de les restaurer.

L’application la plus utile est l’application “Osgood”, installée par notre chère scientifique lors du piratage du téléphone. Sa fonction principale est le chat, permettant de discuter avec Osgood de vos avancées, et permettant parfois quelques digressions. Pour répondre aux questions ou réagir, vous aurez à choisir entre plusieurs propositions, qui influenceront sur les échanges avec Osgood, ainsi que sur le déroulement du jeu.

Le fameux téléphone égaré - Doctor Who The lonely assassins

Un aperçu du portable que vous avez trouvé, avec l’appli Osgood (affichage de la Switch avant rotation de l’écran)

Une seconde option ajoutée par Osgood est le scanner, qui permet, lorsque vous trouvez quelque chose d’intéressant ou de bizarre, de le copier. Il suffit pour cela d’activer son icône, en bas à gauche, et ensuite de balayer l’écran du bout du doigt (ou simplement de garder le doigt appuyé sur l’écran) jusqu’à ce que la jauge de copie soit pleine. Les indices scannés peuvent ensuite être envoyés via le chat à Osgood, afin qu’elle puisse les analyser.

Le reste, c’est à vos petites cellules grises de s’en charger. Fouillez le téléphone jusqu’au dernier fichier, repérez les informations utiles et les bizarreries, prenez des notes sur un papier à côté si ça vous aide – ce qui est mon cas –, recoupez les informations… bref, montrez vos talents de détective !

Enfin, si vous deviez être à un moment complètent coincé, une icône en haut à gauche vous permettra d’afficher les objectifs actuels à atteindre.

Le petit plus

Le 27 janvier 2021, un faux blog ayant pour titre “Into the Unknown” fut mis en ligne : il était supposément écrit par Rani Chandra, ayant repris le blog suite à la disparition de son ami Sam Ferrian. Des articles traitant de phénomènes inexpliqués furent mis en ligne sur ce blog, écrit par des personnages de l’univers de Doctor Who liés au jeu. Ce site avait d’ailleurs une intrigante option “login”, dont l’auteur du blog n’avait supposément par le code. Rani Chandra invitait donc les visiteurs du blog à chercher ledit code et à le lui transmettre en cas de succès, espérant trouver peut-être un indice sur la disparition de son ami Sam.

Plus on approchait de la date de la sortie du jeu, au mois de mars, plus des phénomènes bizarres apparurent sur le blog. Des images se sont pixellisées, puis le titre du blog a changé, indiquant “Angels are coming”, et des phrases appelant à l’aide se sont affichées. Des silhouettes – familières pour les fans – ont fait leur apparition dans les images pixellisées, et des mots et des symboles s’y sont incrustés. Enfin, une mystérieuse ligne écrite en binaire s’est affichée en haut du site.

Bref, tout était fait pour plonger les visiteurs dans l’ambiance du jeu, et ceux qui se sont accrochés et ont fini par trouver le fameux mot de passe de la page “login” ont été récompensés par un fichier PDF contenant  ...

SPOILER

une nouvelle : le témoignage du fameux Sam Ferrian disparu.

FIN DE SPOILER

Important – Conseils sans spoil pour jouer en français

Cela paraît évident pour un jeu Doctor Who, mais Lonely Assassins a été créé à la base en anglais, et la meilleure expérience de jeu se fait en langue originale. Toutefois, il est possible de choisir la langue de l’interface de jeu et des textes, et ainsi de les mettre en français. La traduction est d’ailleurs de qualité, à l’exception d’une maladresse ou deux.

Toutefois, première précaution pour ceux qui jouent en français : dès l’écran titre, pensez bien à activer les sous-titres dans les paramètres (non, cela n’est pas automatique dans ce jeu si on choisit une langue autre que l’anglais). En effet, l’audio n’est disponible qu’en anglais, et vous aurez des dialogues dès les premières secondes de jeu. Les sous-titres se mettent malheureusement pile sur le bouton permettant de raccrocher, et ont tendance à défiler rapidement, mais à priori cela ne devrait pas être trop gênant.

Deuxièmement, il y a un endroit de Doctor Who – Lonely assassins où les traducteurs ont fait du zèle et ont traduit des mots qu’ils auraient mieux fait de laisser en langue originale, car on retrouve les mêmes mots ailleurs mais sous forme d’anagrammes… qui eux n’ont pas forcément été tous traduits. Ces conseils sont promis sans spoilers, donc je me contenterai de préciser, afin de vous éviter de vous retrouver bloqué, que les séquences de quatre chiffres qui vous seront données au cours du jeu sont données dans l’ordre de lecture européen habituel, de haut en bas et de gauche à droite. A vous de jouer pour le reste.

Avis de la rédac’

Mikaua – J’ai découvert un peu avant mi-février 2021 que le jeu Doctor Who – Lonely assassins allait sortir sur mobile et Switch. Déjà très intéressée, je suis allée faire un tour sur le fameux blog Into the Unknown, qui a achevé de piquer ma curiosité avec sa fameuse page “Login” et son mot de passe à découvrir. J’ai donc suivi le blog et le déroulement de l’intrigue prévue pour le lancement du jeu – intrigue qui m’a furieusement rappelé l’épisode “Les Anges pleureurs” (Blink en anglais), qui reste à ce jour un de mes épisodes préférés de toute la série – et j’ai fini par décrypter le mot de passe et obtenir la récompense. Autant dire qu’après pareille entrée en matière, quand j’ai enfin pu me mettre au jeu Switch, j’avais préparé de quoi grignoter et un thé bien chaud avant de lancer le jeu. Si le début a été relativement tranquille, l’intrigue s’est rapidement révélée prenante, au point que je n’ai plus lâché ma console avant d’arriver à la toute fin – et mon thé était froid… La prise en main de Lonely assassins est vraiment facile et intuitive, les enchaînements sont logiques – peu de chances de ne pas savoir quoi faire – l’interface est bien pensée et donne vraiment l’illusion d’un smartphone. Côté audio, on a droit à de magnifiques performances des acteurs, dignes de la BBC, et le jeu nous offre même quelques séquences vidéo qui ne dépareraient pas dans la série. Bref, absolument tout est réuni pour plonger le joueur directement à l’intérieur de son propre épisode inédit de Doctor Who, suite de l’épisode des Anges pleureurs, et c’est un véritable régal ! Je recommande de jouer en anglais si vous le pouvez pour une immersion totale, mais l’expérience reste très bonne en français. Doctor Who – Lonely assassins est un incontournable pour tout amateur de la série. Oh, et petit conseil : faites comme au cinéma, restez jusqu’à la fin des crédits.

Keul & Xefed : Étant deux grands fans de la série Doctor Who, c’est sans trop de difficulté que Mikaua nous a tirés dans Doctor Who – Lonely assassins. Il s’agissait également de notre première expérience de jeu pour un jeu de type Lost Phone donc c’était l’occasion de faire d’une pierre deux coups. La première impression est révélatrice d’un jeu car nous avons directement plongé dans l’aventure et passé près de quatre heures sans lâcher la console. C’est prenant, rapide, fluide et addictif, mais un brin frustrant parfois car certaines choses découvertes doivent attendre que le jeu nous permette de les analyser pour y accéder. Mais à part cela le jeu est vraiment sympa, très respectueux de la série et des fans. On pourra peut-être reprocher la relativement courte durée de jeu car au bout de 7-8 heures de jeu, vous arriverez au terme de l’aventure. Une magnifique découverte à consommer sans restriction.

Sources

Site officiel du jeu

Le faux blog Into the Unknown ayant servi au lancement du jeu (le blog est resté sur son affichage final, celui de la veille du lancement du jeu) https://www.intotheunknown.blog/

Source des images

Site du jeu

Le site de Nintendo (version Switch)

Partagez

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.